Le feuilleton de l’automne 18 : l’insécurité fait la grenouille

1
8515

Dans la douleur, dans une salle d'attente, dans un feuilleton, dans l'absolu, tout le monde restait relativement fréquentable.

Même si de toutes les bouches, ça sortait : il fallait faire attention. Aux autres. Au danger des rencontres et des collisions. On ne pouvait pas se contenter de constater que Bruxelles était une ville aux faits divers acceptables. Le sentiment d'insécurité, comme une grenouille à l'ego surdimensionné, enflait. Dans la salle d'attente, c'était dit. La mère de cinq enfants s'était fait arracher son sac pleins de mouchoirs sales. (C'était terrible, mais le voleur ne l'avait pas volé.) Le couple de retraités bras-dessus bras-dessous comptait ses vitres explosées (une moyenne de quatre ou cinq par an, les bonnes années).  Monsieur Détecteur énumérait les dispositifs de prévention et d'alerte. Griz somnolait. (Réveille-toi, Griz.)

C'est à ce moment-là que les élus avaient décidé de pénétrer dans l'enceinte des soins, afin d'être vus, admirés, compris. Afin de prendre le pouls de la population, sans faux-semblant. (Ils risquaient surtout de se prendre des poings, mais les gardes-du-corps avaient des réflexes, et la justice saurait statuer sévérement, en cas d'outrage.)

A suivre.

Aliette Griz

17

16

15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

1 COMMENT

  1. As a businessman, tourist or local you target to meet an Escort Frankfurt within short notice and wish to go through an unproblematic booking procedure.

LEAVE A REPLY