Le feuilleton de l’été 13 : à l’ombre

0
1357

Griz s'était un peu oubliée, depuis son arrivée dans la salle d'attente. Non pas physiologiquement, aucun problème de sphincter à déplorer dans cette journée de merde, mais fictioniquement.

Elle n'avait pas tellement brillé en tant que personnage principal. (Bien contente que la mère de cinq enfants, qui avait refusé toute opération destinée à limiter sa fertilité, maintenant au téléphone avec son avocat en vue d'attaquer l'hôpital, lui prenne la vedette)

C'était pratique d'utiliser les autres pour éviter de se mettre en avant.

Mais Griz ne pouvait rester plus longtemps dans l'ombre : on l'avait reconnue.

Parce qu'on ne peut pas rester toute sa vie bien confortablement installée dans l'anonymat d'un siège en plastique de salle d'attente, quand, chaque fois qu'on se lance dans la ville, on finit par le rencontrer.

L'homme que Griz ne pouvait pas éviter.
Le personnage récurrent de sa vie de citoyenne.
Celui dont elle doutait toujours (mais qu'est-ce que c'est que ce type ?) et dont elle aurait voulu croire en l'humanité. (Il avait forcément un plan.)

 

A suivre.

Aliette Griz

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

LEAVE A REPLY