Le feuilleton de l’automne 4 : l’allergie pointe

0
13277

Les jours passaient, et Griz ramassait quelques feuilles, entre deux prospectus.


Sa commune, n'était ni en danger d'extrémisme, ni d'alliance honteuse, ni d'accord pré-electoral peu motivant. Mais Griz était en train de développer une allergie à la proportionnelle. Elle digérait de plus en plus mal les programmes qui s'entassaient. Il y en avait trop, difficile d'être sensible au charme des amoureux des bancs publics qui-ont-le-bras-long-dans-tous-les secteurs, au charisme des hommes de bonne volonté habitant-la-commune-depuis-toujours, (qui, de surcroit, n'hésitaient pas à la tutoyer) à l'activisme des Françaises battantes, ayant fui je ne sais quelle oppression, avec de sérieuses  intentions-de-mettre-leur-grain-dans-les-choses-qui-se-gouvernent.

A suivre

Aliette Griz

Ã?pisodes précédents :

3

2

1

LEAVE A REPLY