Le feuilleton de l’été 15

0
1444
Gars qui lit un feuilleton dans le journal

 

Un jour, cela faisait déjà un nombre considérable de jours que l'été durait, mais ce n'était que la moitié, à peu près. Un jour, donc, Monsieur Détecteur me rappela. J'étais contente de l'entendre, mais pas seulement, parce que je ne l'entendais pas bien. Monsieur Détecteur, je ne le savais pas encore, faisait partie de ces personnes (j'ai connu un plombier, comme ça) qui chuchotent au téléphone. Les gens qui chuchotent au téléphone sont une catégorie à part. Il n'y a pas de réel dénominateur commun pour les identifier, ce ne sont pas forcément des gens plus discrets que les autres, ni particulièrement introvertis. Cachottiers ? Peut-être.


Je n'ai encore jamais lu une étude sur les différentes émissions de décibels au téléphone, mais bien souvent, l'homo telephonicus braille. Peut-être que Monsieur Détecteur et ses semblables ont une ouïe supérieure à la normale ? Mais moi, j'étais persuadée d'avoir, au contraire, une légère déficience d'audition, qui se manifestait particulièrement à l'utilisation de combinés. Cela ne m'empêchait pas d'écouter, et de deviner, si besoin était. Mais avec les chuchoteurs, cela devenait compliqué. C'est ainsi que je compris à qui j'avais affaire, alors que nous avions déjà bien entamé la conversation, et presque conclut, qui plus est. Monsieur Détecteur voulait me voir. J'étais d'accord. Il avait entendu (comment ? je ne posais pas la question) parler de ma nouvelle activité, et avait une proposition à me faire.

 

Alors, en plus d'être amateur de feuilleton, fidèle lecteur, chuchote-moi tout. Au téléphone, ta voix porte, ou tu la voiles ?

 

Ã? suivre

Aliette Griz

les feuilletons précédents :

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

LEAVE A REPLY