Le confinement vu de Jette

2
1058

Jette se repose… (Par Véronique Heene. Merci pour ce partage)

Je marche dans la rue, je croise un monsieur :
« Il y a marché aujourd’hui ? »
Une pointe d’air inquiet apparaît dans son regard. Je suis pourtant restée à une distance raisonnable. Ah oui, je n’ai pas mis de masque…

« Non! »

Du jamais vu. Ou si, ah oui, peut-être, il y a 4 ans…

Il y a quand même quelques passants sur la Place du Miroir, à Jette. Et la file devant la boulangerie Sirre, le volailler De Wolf-Van der Haegen et la boucherie Cortoos. (C’est la page de pub ;-) Tout le reste est fermé. Heureusement qu’il fait beau.

J’ai besoin de rien. Mon frigo est archi-plein. Pas tellement que je m?inquiète de manquer.
Mais ça occupe. Une bonne excuse pour sortir…

Hier, ma voisine a demandé s’il me restait de la farine… « Je n’en trouve nulle part, vous imaginez bien mon désarroi! ». Elle est dingue de gâteaux décorés. Le confinement va l’inspirer ?
Je lui ai donné tout ce qui me restait contre son karcher à prêter. Je vais enfin avoir le temps de nettoyer les murs du jardin.

Je passe donc à la boutique bio. Pas de farine, pas d’oeufs.
Je passe dans toutes les épiceries ouvertes. Finalement, il y a des oeufs chez le boucher.
Je trouverai peut-être de la farine à la pharmacie ?
Près de la boucherie, un homme m’accoste (de loin!).
« Vous voulez bien m’acheter de la viande ? Je vis chez un ami, j’ai acheté les légumes mais la viande… »
Il mangera des carbonnades ce soir.

jette

C’est le printemps. Au Parc Roi Baudouin, l’ail des ours est sorti. Bizarrement, j’ai pas tellement envie d’en cueillir… Pas de pesto cette année. Il aurait peut-être un petit goût de corona…

En rentrant, je passe dire bonjour à ma maman. Elle est confinée dans la chambre de sa résidence depuis une semaine. Heureusement, elle est au premier et sa chambre donne sur le parking.
Mais il fait trop froid pour qu’elle ouvre la fenêtre. On échange quelques mots par téléphone. « Je passerai demain matin. Oui oui, jeudi, je te déposerai des courses. » Des fruits et du vin. Pas de produits frais, le sac reste 24 heures dans une pièce pour être sûr.

Ce soir à 20h, on applaudira à la fenêtre avec les voisins. Le premier jour, c’était presque drôle. Là je me dis déjà que bientôt j’en aurai marre.
Aucun idée de ce qui nous attend.
J?ai l’impression d?être dans un film…

———————————————————

Après Jette, votre commune ?

En ces temps quelque peu moroses, alors que nous sommes tous confinés, l’équipe de BXLBLOG a décidé d’écrire. Sur l’ambiance qui règne dans nos belles communes bruxelloises, sur les gens… On a donc commencé par Koekelberg, Watermael-Boitsfort, Uccle et maintenant Jette et on essaiera de le faire pour les 19 communes. On essaiera car on n’est pas présents dans toutes les communes.

D’ailleurs, si tu habites une des dix-neuf entités, que tu as envie de raconter ce qu’il se passe tout près de chez toi quand tu sors faire tes courses : WELCOME. Un petit mail et c’est parti.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY