Des voix qui pèsent lourd?

2
1433

L’arithmétique est mise à toutes les sauces à l’occasion de ces dernières élections, or elle n’intervient qu’à trois moments :

1) dans la traduction du nombre de voix en nombre de sièges (ici la méthode Imperiali);

2) dans l’attribution des sièges entre les candidats d’une même liste (avec le fameux effet dévolutif de la case de tête);

3) au moment de la constitution du collège des Bourgmestres et Ã?chevins (majorité au sein du conseil communal et majorité au sein du groupe politique).

Nous avions la possibilité de voter de trois manières différentes (pour rappel). Parmi celles-ci, nous pouvions voter de manière préférentielle pour plusieurs candidats ou même pour un ou plusieurs candidats et pour la case de tête. Plusieurs voix portées sur un bulletin ne donne pas plus de poids à une liste, puisque le chiffre électoral d’une liste correspond au nombre de bulletins attribués à une liste, peu importe le type de vote exprimé ou le nombre de cases noircies. Au risque de me répéter, voter pour les 47 candidats d’une liste ne donne pas 47 voix à cette liste (je n’arrive pas à savoir si c’est une légende urbaine ou un technique d’attrape-voix de la part des candidats).

Le décompte des bulletins le soir des élections précise, outre le chiffre électoral de chaque liste, le nombre de votes attribués en case de tête et ceux accordés à chacun des candidats. Les relevés ne précisent jamais le nombre de voix exclusivement portées à un candidat individuel. Prétendre que tel candidat a apporté tant de voix à la liste, ce qui a pesé lourd dans la victoire de cette dernière  – comme j’ai pu le lire dans un journal aujourd’hui – n’est pas correct. Rien ne dit que les personnes qui ont voté pour ce candidat n’ont pas également voté pour la case de tête ou d’autres candidats (dont, exemple pris au hasard, pour la tête de liste qui a finalement décidé que le candidat en question ne serait pas échevin).

Le vote préférentiel offre une évaluation de la popularité de chacun des candidats, mais il ne s’agit pas (nécessairement) d’une popularité exclusive, puisqu’on ignore la manière dont l’électeur a voté (et je ne vous reparle pas de ses motivations).

[au rythme d’un billet par bêtise entendue à propos des élections, vous n’avez pas fini de me lire]

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY