Saint-Gilles : Mohssin El Ghabri démissionne de son poste d’échevin

0
1406
Mohssin El Ghabri
Copyright saintgilles.brussels

Mohssin El Ghabri, échevin du Développement Économique, de la Culture et du Bien-être animal à Saint-Gilles quitte cette fonction après seulement 10 mois en place. Il rejoint la direction de son parti, Ecolo. « Je démissionnerai à l’occasion du prochain conseil communal, le 26 septembre. Je deviens directeur politique d’Ecolo et chez nous on ne cumule pas », me dira-t-il ce mardi 17 septembre.

Avant d’arriver au collège échevinal saint-gillois, Mohssin El Ghabri travaillait chez Etopia, le « think-tank de l’écologie politique », véritable bras armé idéologique d’Ecolo, même s’il s’en défend. « Ce n’est pas le centre d’étude d’Ecolo, je ne travaillais pas sur des questions en lien avec la politique quotidienne mais sur la prospective (digitalisation, parti politique, radicalisation…) ». Considéré par beaucoup comme quelqu’un de brillant, sa présence, à Saint-Gilles, aux côtés de Catherine Morenville, tête de liste aux dernières élections et actuelle première échevine, était vue comme une plus-value pour le groupe Ecolo-Groen. Du côté du partenaire socialiste, on ne dit pas autre chose : « C’est très agréable de travailler avec Mohssin, déclarait Jean Spinette, échevin de l’Enseignement et des Finances. Il va nous manquer. »

Quand on lui demande si ce n’est pas un mauvais signal de partir si vite après avoir été élu – il était 2e sur la liste Ecolo -, surtout quand on sait que son parti avait fortement misé sur les communales pour asseoir son assise locale, le futur ex-échevin désamorce. « Ecolo-Groen se retrouve dans 14 majorités à Bruxelles. Je suis le seul qui quitte ses fonctions aussi tôt. Et pas pour une raison politique ni pour aller dans le privé mais pour travailler à la direction politique de mon parti, qui est un poste à impact où je continuerai à oeuvrer au service du projet global. »

Mohssin El Ghabri part néanmoins frustré : « Cela va me manquer »

Directeur politique d’Ecolo, ce n’était pas un poste prévu au programme pour Mohssin El Ghabri. « Il y a deux ans, je n’avais même pas imaginé être échevin un jour, répond-il en souriant. Et demain, je serai le référent politique pour les matières fédérales, sans que rien ne soit prémédité. On m’a proposé le poste, je l’ai accepté. » Ce que l’on me confirme chez Ecolo : « Avec le changement de coprésidence, une nouvelle dynamique s’est mise en place. Les choses se sont enchaînées et Mohssin était un candidat idéal, tout simplement. »

Nouveau poste donc mais départ frustrant. En 10 mois, on n’a pas l’occasion de faire aboutir beaucoup de dossiers. « Non, c’est certain. Après deux-trois mois d’acclimatation, je suis pleinement entré dans la fonction. J’ai appris à connaître mes collègues. J’ai vraiment adoré être échevin. C’est vraiment rafraîchissant de travailler avec les acteurs de terrain. Cela va me manquer même si je reste évidemment au poste pour lequel j’ai été élu par les gens, à savoir conseiller communal. »

Mais il dit partir l’esprit tranquille. « Nous avons un groupe solide avec 8 conseillers communaux. Mon remplaçant reprendra le flambeau avec brio, j’en suis persuadé. » A ce sujet, on apprenait ce mardi soir que l’Assemblée générale locale Ecolo-Groen a désigné à l’unanimité, ce lundi, son remplaçant en la personne de Francesco Iammarino. Celui-ci assumera donc la fonction d’échevin de la Culture, du Développement économique et du Bien-être animal jusqu’à la fin de la législature.

Francesco Iammarino remporte le jeu de la chaise musicale

Francesco Iammarino
Francesco Iammarino – Copyright saintgilles.brussels
Ce mouvement n’est pas le seul a avoir été entériné lors de cette assemblée générale. Elsa Bailly, actuelle cheffe de groupe Ecolo-Groen au conseil communal, démissionne de son mandat de conseillère pour des raisons d’ordre personnel. Les membres du groupe Ecolo-Groen ont désigné Mohssin El Ghabri pour lui succéder en tant que chef de groupe. De plus, le groupe est rejoint par sa suppléante Isabelle Pinzauti Babrzynski.

LEAVE A REPLY