Soutenez Tartine et Boterham

0
3329
Tartine et Boterham

Il y a un peu moins d’un an, nous publiions ici la carte interactive des boulangeries artisanales de Bruxelles. Interactive car, grâce à un petit formulaire, toute personne peut suggérer une boulangerie moyennant qu’elle puisse apporter des éléments « prouvant » qu’elle est bien artisanale (la présence d’un atelier à l’arrière par exemple).

Petit relais d’une initiative partie des mêmes constats (l’envie de rassembler et valoriser les bonnes boulangeries bruxelloises)  mais développant un projet plus ambitieux : Tartine et boterham.

« Imaginé par un journaliste/porteur de projet, Géry Brusselmans, Tartine et Boterham est emmené par six habitants bruxellois, tous professionnels dans leur domaine et conscients de la nécessité d’offrir une meilleure visibilité aux boulangeries artisanales à Bruxelles. »

Bien plus que la carte interactive de BxlBlog, ce projet développera cette visibilité sur 3 axes :

  • Un site web
  • Un livre
  • L’organisation de visites dans les ateliers des boulangeries bruxelloises

Je suis un grand amateur de pain (outre son goût, cet objet de consommation me fascine par son apparente simplicité mais son énorme faculté à se décliner sous les formes les plus variées), j’ai donc été rapidement séduit par cet enthousiasme venu d’ailleurs à Bruxelles. L’idée de découvrir les artisans dans leurs ateliers, d’écouter des passionnés parler de leur métier ne peut qu’aider à redorer le blason d’une corporation discrète en Belgique et en manque de reconnaissance.

Bien que je doute que ce soit réellement suffisant pour guider les consommateurs à faire les bons choix. Etre consom’acteur c’est pouvoir poser des questions au comptoir pour vérifier le parcours du produit, des ingrédients de base utilisés. C’est aussi faire des choix difficiles comme abandonner la facilité de ramasser son pain au supermarché en même temps que l’ensemble des denrées qui rempliront le frigo.

Sans doute est-ce l’objet d’un autre projet, peut-être plus de la sphère publique. Quelques représentants politiques se sont déjà émus des problèmes liés à la profession de boulanger comme Christos Doulkeridis : pénurie dans les filières d’apprentissages, fermeture d’enseignes d’artisans, industrialisation du secteur avec comme conséquence entre autre une baisse de la qualité (nutritive), manque de transparence pour le consommateur (saviez-vous que l’utilisation du mot artisanal n’est pas déposée en Belgique ? N’importe qui peut donc l’apposer à son produit), …

Une des pistes de revalorisation possible serait la création d’un label de qualité, un logo facilement reconnaissable à placer sur la vitrine des artisans boulangers. Plus facile à dire qu’à faire puisque ce genre d’initiative passe par le besoin de contrôle. Il y a par exemple la « Charte des Maîtres Boulangers » mais malheureusement cette initiative wallonne n’a pas encore fait tâche d’huile à Bruxelles.

Tartine et Boterham est un projet qui a besoin de soutien : un crowdfounding a été créé et l’équipe souhaite rassembler 5000? pour développer les 3 axes cités plus haut. Et si tout va bien, en novembre le site web sera lancé et le livre disponible en janvier 2016.

www.tartine-et-boterham.be
www.facebook.com/pages/Tartine-et-Boterham/1488371658122106
www.growfunding.be/bxl/tartine-fr

Tartine et Boterham from growfunding/bxl on Vimeo.

LEAVE A REPLY