Uberpop à Bruxelles – UnderUber ?

1
5187

Bruxelles souffre de sa mobilité, ou plutôt de son immobilité.

L’offre de transport en commun est limitée à la STIB et de manière marginale à De Lijn ou les TEC; auxquels il faut rajouter les taxis.

Beaucoup de bruxellois sont encore amenés à utiliser leur voiture par le manque d’offre alternative satisfaisant leurs besoins. Avec un marché si important, comment se fait-il que nous ne voyons pas plus d’offre apparaître sur le marché ? Pourquoi ne voit-on pas plus de mini-bus, navettes, taxis collectifs, voitures avec chauffeurs, etc. ?

Vaste sujet que je n’aborderai que par l’actualité du jour: le lancement d’uberpop à Bruxelles.

Pour faire court, uberpop est un service de covoiturage entre particuliers qui nous vient des Etats-Unis. Pas très nouveau, puisque la jeune équipe bruxelloise de Djump a lancé une initiative similaire il y a bientôt un an. Sans parler des risques du modèle: Quid au niveau assurance, au niveau du ‘black’, de la qualité des chauffeurs, etc.

La question à se poser est pourquoi uberpop et pas uber ‘classique’ à Bruxelles ?

Viaduc RogierUber est un système de voiture avec chauffeur

< >

très pratique. Vous ouvrez une app sur votre smartphone et vous commandez online une voiture. En quelques minutes, une voiture < > avec chauffeur vient vous prendre où vous êtes et vous amène à destination. Pour payer, vous devez juste valider le trajet et le montant est débité de votre carte de crédit. Vous recevez par email un compte-rendu du trajet (kms parcourus, temps, parcours sur une carte) et vous pouvez laisser un rating sur le chauffeur. Beaucoup d’avantages: pas de cash à avoir, voitures toujours propres , chauffeurs aimables, pas d’entourloupes etc. L’inconvénient: un peu plus cher qu’un taxi. Pour l’avoir essayé, c’est vraiment très bien.

Uber et des concurrents existent dans beaucoup de pays et beaucoup de villes de par le monde mais pas dans la capitale de l’Europe. Pourquoi ? Parce qu’une réglementation bruxelloise absconse interdit de commander une voiture avec chauffeur pour moins de trois heures et pour moins de 90 EUR…

Cela me rappelle furieusement la tentative de lancer des velotaxis à Bruxelles en 2003 qui avait soulevé des protestations des taxis.

Je pense que notre ministre de l’immobilité, Madame Grouwels, devrait revoir sa copie et laisser un peu plus de liberté dans ce secteur. Les entrepreneurs sont souvent plus créatifs que les politiques et quand ils prennent des risques, ce n’est pas avec l’argent des autres. Ouvrons la porte à
< >

la créativité à Bruxelles pour essayer d’améliorer notre mobilité !

1 COMMENT

  1. Bonjour,
    Je trouve votre blog trs bien avec de trs bons articles. Est-il possible d’avoir votre adresse mail afin de vous contacter?
    Bien vous,
    Florence

LEAVE A REPLY