Voter en Belgique ne sert à rien (les 12 travaux de Caroline)

21
2155

Ce n'est pas un quidam qui le dit, mais un fin observateur de la politique européenne (et de l'état des trottoirs) qui l'a tweeté récemment. Une réflexion finalement classique, mille fois entendue.

Je n'ai pas pour habitude de prêter des intentions, mais il faut bien passer par là si on veut tenter d'apporter une réponse à ces propos. En général, si c'est un étudiant qui les tient, je lui demande de développer son idée. J'entends alors « c'est toujours les mêmes » (en détaillant encore : aucun renouvellement du personnel politique et/ou aucune alternance),  « ça ne change rien » (sous-entendu « ils » font tous la même politique), « on ne sait jamais qui va être au pouvoir » (le problème des coalitions et du scrutin proportionnel vs. le bipartisme et le système majoritaire), « il faut des mois pour prendre une décision » (et son corollaire « finalement, ça marche aussi bien sans gouvernement »).

Il me reste douze jours pour répondre à tout cela et à d'autres questions que vous pourriez avoir à propos des élections communales (postez-les dans les commentaires).  Comme je ne bosse jamais aussi bien que sous pression, c'est parfait.

A demain donc !

21 COMMENTS

  1. Madame Caroline,

    srieusement, les personnes qui sont 86e d’une liste lectorale, ils n’ont pas une chance d’tre lus, c’est la tte de liste qui passe qu’on vote pour n’importe qui?

    Merci.

  2. Chouette alors! Quoi qu’il en soit, je suis d’accord avec vous, dj.

  3. Ah ben tant mieux car j’aimerais bien comprendre pourquoi Bruxelles-ville une certaine Joelle est tte de liste, alors qu’elle fait de plus en plus peine voir tant elle est occupe ( nous pondre de nouvelles lois au moindre frmissement de foule).

    :-)

  4. Sur le fait qu’elle fasse peine voir ou non, je passe. Sur le fait que des ministres soient galement candidats, je peux aider la comprhension.

  5. Bonjour,

    « Le vote blanc profite la majorit/au gagnant »: lgende urbaine ou ralit?

    Merci d’avance et bonne soire!

  6. Pour faire cho Jrome : depuis houlala! que le vote est informatis (un vaste dbat en soi), mme s’il est possible de voter « blanc », il n’est plus possible de voter « nul » (en faisant par exemple un joli dessin sur son bulletin de vote). C’est pourtant une manire d’exprimer son opinion, me semble-t-il, tout en faisant son devoir de citoyen…

    Dans mon souvenir, il y avait une diffrence entre ces deux types de « vote ». Est-ce que je me fourre le doigt dans l’oeil jusqu’au tibia???

    Bonne soire, merci pour votre rponse et des bises au chien!

  7. Le vote pour un candidat en particulier sert-il quelque chose quand on a un rgime plutt particratique ? (o la libert d’un « simple » mandataire est vite limit)

  8. J’en ai une autre mme : dernirement, une mandataire PS a dnonc le « racollage » des diffrents partis politiques, qui essayent de remplir leur liste lectorale avec des « attrapes-voix » mme si ces personnes ne partagent pas vraiment l’idologie du parti. Ces partis donnent-ils encore rellement un sens notre vote ?

  9. La premire question rejoint le premier commentaire, c’tait dans mon programme par dfaut.

    Je saisirai l’occasion de la deuxime pour voquer le « message de l’lecteur », dfaut de pouvoir rpondre sur le sens.

  10. Bonjour Caroline,
    Le vote est obligatoire en Belgique. Est-ce dire que l’abstention fait peur aux politiciens ? En effet, avec le vote obligatoire, pas la peine de donner envie aux lecteurs de se dplacer. L’obligation de vote n’est-elle pas une mesure de confort pour viter aux diles qui nous gouvernent de faire face au dsaveu que serait une abstention massive ?

  11. Que dit l’histoire lectorale sur le respect des (pre) accords de majorit ? Dans la commune imaginaire de Woluterbeek deux partis actuellement dans l’opposition annonce un accord entre eux. Je suis insatisfait de la gestion actuelle de cette commune. Je vote pour lequel des deux partis de ce pre-accord ? Le plus important ? Le premier dans l’ordre alphabtique ? Celui avec le plus beau YouTube ?

  12. Et question ultime (Copyright Pirette ): « La dmocratie est-elle un bien trop prcieux que pour la mettre aux mains du peuple? ».

    Quand je pense que mon vote a moins de poids que celui de l’ouvrier qui a dtruit une maison par erreur, des parents qui poussaient « ma couille » insulter M.Martin et le docteur « J’vais dire » runis.

    Fort heureusement, ils n’habitent pas la meme commune que moi ;)

    (Pas la peine de rpondre, ceci tait une tentative d’hmour, pour drider un dbat qui s’annonce nanmoins passionant)

  13. Plus srieusement. Perso, je pense que malgr tout (les abus des politiques politiciennes, des stratgies pr lctorales,etc) , la dmocratie, et notre systme de vote est le moins pire des systmes et surtout le plus adapt la complexit de notre pays (N’oublions pas, en tant que francophones, que nous sommes minoritaires).

    La question a se poser est: « Est-ce mieux ailleurs? ». On sait par exemple, que le vote non obligatoire (comme en France), fait le jeu des partis extremes.

    Je pense que le vrai dfi, c’est d’arriver mieux sensibiliser le citoyen, mieux duquer nos enfants ce qu’est la politique (la gestion de la cit).

    Mon papa m’a toujours dit: « Si tu t’interesses pas la politique. Elle, elle s’interesse toi ». Ca a suffit pour que je me renseigne et essaie de comprendre tout ce systeme.

  14. Il faut toujours couter son papa!

    Sur le vote obligatoire et les accords pr-lectoraux, je tenterai de rpondre par un billet.

    Sur le « est-ce mieux ailleurs? », je crois que « it’s complicated » est la rponse la plus approprie. Le systme idal serait sans doute une combinaison de plusieurs systmes existants. Sauf que le systme idal s’appliquerait un monde artificiel. Ce que j’essaie de faire lors de mes cours ou de mes interventions et de mettre en vidence les relations entre le systme politique et le contexte tout fait particulier de la Belgique. On en reparle?

  15. Au niveau de la France, il faut prciser une chose. Le systme majoritaire permet la liste qui arrive en tte d’avoir le pouvoir. Ainsi, une forte mobilisation en faveur d’un outsider, permet de virer un bourgmestre dont le parti est l depuis 31 ans (ex : longwy). Le systme permet aussi de limiter les votes extrme, alors qu’en Belgique, s’il faut s’allier avec le diable pour mettre l’autre gros parti dans l’opposition, cela est possible et cela a dj t fait.

    Maintenant, l’interet de voter. Oui il faut voter, et contrairement ce que l’on pense mieux vaut voter pour les personnes que pour la liste entire. C’est une particularit belge. Car dans les ngociations post lectoral, les voix de prfrence jouent un role trs imortant. le mieux, cocher toute la liste pour n’oublier personne.

    Dsol Caroline si j’ai fait une partie de ton boulot. ;)

  16. Arithmtiquement parlant, Damien, voter pour toutes les personnes de la liste annule l’intrt du vote prfrentiel, celui-ci tant de fixer les rapports de force entre les candidats.

    Pour le reste, je reparlerai du vote proportionnel, c’est promis.

  17. Ce n’est pas tout fait le genre de question que vous attendez, mais je me permets de la poser ici quand mme car je voulais l’avis d’une politologue (ou peut-tre qu’il existe une plate-forme o de simples citoyens peuvent entrer en contact avec des politologues pour mieux comprendre la politique de notre pays?)

    Dans les sondages, on parle toujours de la NVA qui attendrait environ 40% des votes. Mais pour les communales, il semblerait que ce ne sera pas le cas si on comptabilise la Flandre dans l’ensemble. Plusieurs politologues l’affirment. Sur quoi se base leur argumebt ?

LEAVE A REPLY