Qui succèdera à Jacques Vandenhaute ?

0
834

Il était un secret de Polichinelle que le Conseil d'Etat allait débouter Jacques Vandenhaute (MR) dans le litige qu'il l'opposait au collège juridictionnel de l'arrondissement de Bruxelles-Capitale (lire ici pour plus de détails). Même son avocat, que j'ai rencontré lors de la soirée des voeux bruxellois du MR, ni croyait plus vraiment… "Il y a 99 % de chance qu'il soit débouté", regrettait-il.

Nous voici donc à la phase B : l'intérim de Willem Draps (MR) au poste de bourgmestre de Woluwé-Saint-Pierre doit maintenant prendre fin et la majorité doit présenter un nouveau bourgmestre au gouvernement de la Région bruxelloise. C'est là que les choses se corsent. Si le bourgmestre ad intermim a officialisé sa volonté de continuer sa mission au poste de maïeur, Jacques Vandenhaute voudrait lui être candidat en dehors du conseil communal. Il peut le faire, selon la loi communale, si plus de la moitié des conseillers communaux (17sur 33) signent sa proposition de candidature – mais aussi plus de la moitié des élus de la liste la plus fore, à savoir le MR (12 sur 22). Proposition qui devra ensuite être avalisée par la Région…

< >

Les jeux sont donc loin d'être faits. Surtout si l'on en croit les échos, recueillis par Jean Van Driessche (Belga), d'une réunion de plus de trois heures qui s'est tenue vendredi dans les locaux du MR, à l'extérieur de la commune, entre élus MR et apparentés de la majorité communale. La réunion était organisée par le président du Sénat et bourgmestre de Uccle Armand De Decker. Elle a eu lieu en présence de Françoise Bertieaux, la présidente du MR bruxellois.

Les deux principaux protagonistes du camp intra-libéral ont eu l'occasion de s'exprimer, mais séparément.

Selon la porte-parole de Françoise Bertieaux, la réunion s'est déroulée dans le calme. A bonne source, on a confirmé que les intervenants avaient évité les échanges de noms d'oiseaux. Mais on a aussitôt ajouté que la fracture entre les deux hommes est apparue clairement établie et très difficilement réparable.

Après leur intervention, ceux-ci ont quitté la réunion. Ont ensuite pris la parole, l'ex-ministre social-chrétien régional Dominique Harmel, président du CPAS local, qui est venu soutenir Jacques Vandenhaute, et l'échevin des Finances Jean-Claude Laes (un des rares Bruxellois vraiment proche de Didier Reynders), dont la position confortait celle de Willem Draps.

Au-delà des questions de plusieurs élus, l'échevin de l'Enseignement Serge de Patoul, chef de file de l'aile FDF du MR, a également pris la parole lors de cette réunion, mais, semble-t-il, sans vraiment prendre position en faveur de l'un ou de l'autre. Aucune date échéance n'a été fixée ni sur la manière dont les tractations internes se poursuivront, ni pour déposer une candidature signée par le nombre de signatures requis en vue d'une nomination définitive d'un bourgmestre dans cette commune du sud-est de la capitale par le ministre-président bruxellois.

Dominique Harmel sortira-t-il du chapeau ? 

Personnellement, j'ajouterais que j'ai des doutes quant à la possibilité de Jacques Vandenhaute de briguer le poste de maïeur. Et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, parce que depuis le début le MR ne lui a été d'aucun soutien. Ni Jacques Simonet du temps où il était encore parmi nous. Ni Didier Reynders qui a quelque peu donné la voie à suivre jeud matin à Matin Première, sur La Première en déclarant : "A la différence de Huy, le MR tirera à Woluwe-Saint-Pierre les conséquences des décisions de justice".  Et un billet de sortie, un !

Mais selon moi, cela n'ouvre pas une voie royale à Willem Draps… Jacques Vandenhaute fera tout ce qui est encore en son pouvoir pour soit le briser soit trouver un autre candidat bourgmestre acceptable… et celui-ci pourrait être Dominique Harmel. Il a un bon CV. Il a toujours voué un soutien indéfectible au bourgmestre déchu. Lors du dernier conseil communal avant les vacances d'été, le président du CPAS s'est fendu d'un discours panégyrique de son mentor, la larme à l'oeil. Comme il l'a fait la semaine passée. Il est aussi de ceux qui continuaient à tenir Jacques Vandenhaute au courant des divers dossiers concernant la commune.

De plus, l'affaire qui aura eu raison de Jacques Vandenhaute concernait aussi Willem Draps qui lui ne sera pas poursuivi par le Collège juridictionnel. Ce qui fera d'ailleurs dire que son ancien premier échevin est un traître, ainsi que beaucoup d'autres qualificatifs tous plus durs les uns que les autres. Le fait que Willem Draps n'ait pas été inquiété par la justice dérange plusieurs membres de la majorité. Qui y voient une forme d'injustice envers une personne à qui ils sont nombreux à devoir quelque chose…

Le CDH, partenaire du MR dans la majorité, quant à lui, ne briguera pas la maïorat pour Benoît Cerexhe, ministre bruxellois de l'Emploi et de l'Economie. Et affirme qu'il n'a pas d'exclusive quant au candidat que le MR proposera. 

Crossposté sur Le Politique Show.

LEAVE A REPLY