Piquets anti stickers

11
627

Vu pour la première fois place Bethléem à Saint-Gilles. La commune semble tester une nouvelle peinture « anti stickers », fléau des villes avec les grafs, calvaire pour les nombreux ouvriers communaux chargés de frotter, gratter, nettoyer les espaces publics.

Ce revêtement pour piquets et autres panneaux a pour particularité d’être granuleux, empêchant donc l’autocollant de s’installer de manière durable.

Verra-t-on bientôt tous les panneaux de Bruxelles avec cette nouvelle carapace ? En tout cas, les quelques piquets que j’ai pu croiser étaient impeccablement verts…

Peinture anti autocollant <> <>

11 COMMENTS

  1. Dj employ dans certaines villes en France (Bergerac pour ne citer qu’elle) avec aussi de poteaux « en crneaux » et en effet plus de stickers sur les picquets, mais ils sont alors colls sur le panneau en lui mme!

  2. Flau des villes? Personnellement je trouve cette initiative trs regretable. J’aime observer les autocollants (et grafs, la pluaprt du temps jolis, recherchs, colors et excuts des endroits o ils ne nuisent pas) qui dcorent notre ville. Je trouve qu’ils font partie intgrante du paysage urbain. La seule chose qui me parait nfaste ce sont les tags, ces signatures faites l’arrache sur les immeubles…

  3. Pour la petite information, le projet de repeindre les piquets est une initiative de l’Atrium de Saint-Gilles. Les diffrent bureaux rependu sur la rgion s’occupent de revitaliser les quartiers commerants des 19 communes. Le projet en cours sera probablement tendu sur toute la rgion.
    Une autre de leur initiative a t d?enlever toutes les enseignes des anciens commerces.
    http://www.atrium.irisnet.be/

  4. Je trouve l’ide bien trouv, mme si a me rendrait triste une ville sans la petite touche de couleurs qu’on trouve sur les stickers ;)

  5. une ville sans stickers est une ville dans le coma …
    veut-on transformer Bxl en une Genve sans lac ?

  6. d’une part cette ide est foireuse, car si les stickers ne trouvent plus de place sur les potaux ,ils en trouveront sur les panneaus, les goutierres, les boites lettre……
    D’autre part, si les potaux sont vierges de stickers, je pense qu’on ne devra pas attendre longtemps avant d’y trouvers des coups de sprays, des gravures,des marquers du typpex……
    Ensuite j’attend toujours qu’on m’explique comment on peut employer le terme flau pour un bout de papier autocollant, qui bien souvent est l’expression d’un individu (je ne parles pas ici des stickers promotionnels).
    Mais peut etre est il souhaitable de voir nos villes completement vides d’expressions individuelles, et de les laisser livres la seule expression politique et publicitaire..Qu’on m’explique le veritable bnefice pour le citoyen de ce type d’initiatives.

  7. @Hugo @Kwak : qu’on soit bien clair, je ne pose aucun acte politique ou de jugement en utilisant le mot flau dans mon billet. Je n’ai fait qu’imaginer ce que cela pouvait reprsenter comme boulot pour les ouvriers communaux chargs de nettoyer ce type de… (je vais faire gaffe cette fois utiliser un terme qui ne choque pas) affichage. Pardon donc pour mon vocabulaire, mon intention par ce billet n’tait pas ncessairement de lancer un dbat sur la libert individuelle mais bon les commentaires sont l pour cela aussi, n’hsitez pas ;-)

LEAVE A REPLY