Lettre d’amour à Thibo de la Fromagerie de la Bascule

0
1330
Fromagerie de la Bascule

Thibo, quand tu es entre mes mains, quand tu prends ma bouche. Je pense à chaque fois comme je t’aime et je suis heureux de t’avoir découvert ce jour lá à la Bascule.

Oui, Thibo, depuis que je t’ai découvert je ne pense qu’à toi quand je passe par la Bascule à Uccle. Quand j’entre dans ta maison à la Bascule, tu es là, frais comme toujours.

Ce que j’aime le plus toi, c’est ta façon d’être épicé. Je perd conscience et je rêve que je t’ai dans ma bouche, un rêve insolite, fugace et intime.

Quand mes lèvres te touchent, je ne pense qu’à toi. Je te savoure chaque fois comme si c’était la première. On se rencontre toujours à midi, là, à la Bascule. Le seul qui sait que je t’aime, c’est ton père. Oui, sans blague, je dois seulement entrer dans ta maison à la bascule et tu es là, prêt pour moi.

Ta garniture n’est pas grasse, mais tu es bien baigné dans l’huile, comme ça tu restes svelte. Parce que ton père te veux sain, parce que tu es bien aimé, pas seulement par moi, mais aussi par les autres gens du coin à la Bascule.

Ô Thibo, quand je t’ai entre mes lèvres, tes épices sont une drogue. Elles sont comme l’opium quand on fait l’amour, comme les Brésiliens on te mâche quand on te met en bouche.

Prend ma bouche Thibo, oui, le plus possible, seul toi peux me donner ce sentiment de drogué d’amour, de satisfaction.

Là sur notre banc à la rue Général Patton, chaque fois à midi, quand c’est seulement toi et moi. Chaque fois, nous avons notre intimité et je me demande où cela finira-t-il entre nous deux à la Bascule.

Oui, ton père m’a déjà dit que vous alliez déménager. Je ne sais pas quoi faire sans toi, mon cher. Peut-être avec le temps ce sentiment va disparaître, mais jusqu’à maintenant, chaque fois que tu es servi et que je te mets en bouche j’ai cette sensation unique.

Un fois de plus, je me rend à la Bascule et tu seras là en train de m’attendre sur la planche de bois, bien garni.

Le secret de notre amour, je ne le dirai pas, mais tu es là pour moi et ça me donne la certitude qu’il y a toujours mon sandwich préféré à ‘la Fromagerie de la Bascule’.

Oh oui, toi Thibo, garni avec la roquette et le fromage au cumin, baigné dans l’huile d’olive, je t’aime et je te prends chaque fois à midi quand je passe à ‘la Fromagerie de la Bascule’. Je dois seulement entrer dans la sandwicherie et tu es lá, servi par ton père, juste pour moi!

Fromagerie de la Bascule, Uccle, Chaussée de Waterloo, 662, 1180 Bruxelles, ouvert jusqu’à 19h de Lundi à Samedi.

LEAVE A REPLY