Portrait d’une bruxelloise, Anne

1
2106

WP_20150529_14_55_17_Pro (1)Je suis accueillie Place Royale par Anne et Allison, représentant le réseau des Greeters de Bruxelles. Cheveux violines, dynamique et passionnée, Anne n?aura pas manqué de me surprendre en m?invitant à passer la porte du Musée Belvue pour m?en donner ces bons plans : la toilette ouverte au public , denrée rare à Bruxelles, ainsi que sa cour intérieure verdoyante. C?est d?ailleurs à cet endroit que nous choisissons de faire la photo.

Pourquoi es-tu bruxelloise ?

Bruxelloise d?adoption,  j?y vis depuis 50 ans et j?aime ma Ville. Je viens d?Eghezée et ce sont mes parents qui y sont venus pour des raisons professionnelles et depuis je n?ai jamais voulu quitter Bruxelles. Je voyage surtout en Europe et  mon bénévolat chez les Greeters me permet de faire de belles rencontres internationales. La multiculturalité est selon moi représentative de ma ville aussi : j?aime, par exemple, montrer Matonge, le quartier africain ou faire découvrir la rue Stalingrad, la Rambla de Bruxelles où il est possible de déguster du poisson frais.

Bruxelles est souvent mal connu.  Je trouve que notre Ville mérite le détour : il y a moins de bâtiments à l?abandon, les jeunes néerlandophones ont investi le quartier Saint Géry et la rénovation a suivi.

Avec les Greeters, je fais découvrir Bruxelles à partir de mon vécu plus qu?à partir d?un savoir encyclopédique. Ils s?agit de vraies rencontres. Une de mes meilleures expériences était avec quatre dames venant de Singapour, policières et dynamiques, nous avons terminé au Poechenellekelder avec un cervelas et une bonne bière.

A quoi reconnaît-on un Bruxellois ?

On est tous bruxellois? haha !

A leur accent ? Pas vraiment : tous les  Bruxellois n?ont pas spécialement un accent. Par contre, nous sommes tous des Zinneke. J?aime toutes les cultures dans les transports en commun où j?entends beaucoup de langues différentes. 

Un Bruxellois, c?est

Dani Klein (Vaya con dios), Arno, Stromae ou encore, B.J. Scott qui viennent d?ailleurs et représentent Bruxelles avec brio telles des pierres précieuses incrustées dans un bijou.

Les Greeters finalement? Allison, responsable du réseau Greeters de Bruxelles m?explique qu?elle rassemble une centaine de Bruxellois passionnés par leur ville en faisant découvrir Bruxelles hors des sentiers battus.

Pour les découvrir :

  • Faites l?expérience Greeters : disponibles tous les jours en 9 langues, sur demande et en fonction des disponibilités

 

Découvrez les résultats du concours photo ou participez en leur envoyant une photo et une courte description de votre expérience bruxelloise préférée. Vous pouvez gagner un repas à bord du TRAM EXPERIENCE ou une nuit pour deux personnes dans un Bed & Brussels guesthouse, petit-déjeuner inclu. Inscription sur www.brusselsgreeters.be/contest

 

SHARE
Previous articleLe défi de la Communauté métropolitaine
Next articleIncident avec des enfants sur le réseau STIB : au-delà de la peur
Je suis assez âgée pour avoir connu l'époque sans GSM et sans Internet. Juste que maintenant je ne peux pas me passer ni de l'un ni de l'autre. Je n'ai pas toujours vécu à Bruxelles mais c'est dans cette ville que mes parents qui viennent d'endroits fort éloignés sur le globe ont choisi un jour de s'installer. Ils n'y sont plus mais moi j'y suis restée.

1 COMMENT

  1. Out of all distributors I’m aware of, Lions Gate’s identity is an anomaly. It do82#&nes17;t know what types of films it wants so it buys whatever it can get. Management at LG seems like they have a cup of ADHD every morning before being engulfed in LA traffic.

LEAVE A REPLY