Bruxelles, si c’était Sophie

0
3061

veloJe ne suis pas Bruxelloise, et pourtant, je l?aime Bruxelles.
Bruxelles, j?y travaille, j?y rencontre mes amis, j?y fais des lunchs et des sorties.
Je la connais mal, du moins, je la connais à ma façon.
Au périple des endroits où se sont situés mes différents bureaux, j?ai appris à la découvrir, petit à petit. La place Morichar, la rue de la Couronne, la place de la Paix, la Chaussée de Ninove et plus récemment le Boulevard du Régent ont été mes lieux de vie. C?est là où je me suis sentie bruxelloise, c?est là que j?y ai découvert, la première fois, les parts de bodding vendue à la pièce dans une petite boulangerie de quartier.

Bruxelles, c?est aussi un décor. L?architecture fantastique du centre ville. Ses immeubles imposants, trésors oubliés d?une époque où la Belgique était encore une puissance économique mondiale. On imagine Albert Einstein et Ernest Solvay prendre la pose pour une photographie qui deviendra légendaire. Ces grands immeubles qui abritaient autre fois les sièges des riches compagnies minières ou de chemin de fer, on les retrouve superbement mis en scène dans les albums de François Schuiten. Bruxelles, est pour moi un livre d?images. Et comment ne pas penser à Tintin, lorsque l?on passe sur la place du jeu de balle ?

Bruxelles, c?est aussi ses boutiques, petites comme grandes. C?est mon lieu de shopping, les magasins du boulevard de Waterloo et de la chaussée d?Ixelles. Une vielle droguerie du côté de la Place de Brouckère qui, sur ses étagères centenaires en bois, expose encore de pots de pigment de couleur à donner envie de se prendre pour un peintre flamand.

Mais que serait Bruxelles sans ses petits restos et ses grandes brasseries. Que se soit à la place Saint Catherine, chez Vincent où au Stekerlapatte, que ce soit un stoemp, un onglet échalote ou un plat gastronomique, Bruxelles est The place to eat.

Voilà pourquoi, j?aime bruxelles, que je ne peux pas faire trop longtemps sans m?y rendre et la parcourir d?un nouvelle façon que je viens de découvrir, en vélo !

LEAVE A REPLY