Petites tranches de vie Belge

0
1749

Demain, est un grand jour pour moi. Je vais commencer mes cours de Néerlandais, deux semaines intensives du matin au soir. Parce que pour moi aussi « la Belgique vaut mieux qu’une querelle linguistique », que cette phrase de Brel est belle, en tout cas pour moi.

 

Photographie prise devant les Editions Jacques Brel – Place de la Vieille Halle aux blés – Bruxelles

Je n’aime pas la politique donc je ne rentrerai pas dans un débat qui n’est pas le mien, mais juste donner mon point de vue en tant qu’étranger’ si je puis dire. Je ne connais pas grand-chose encore de la Belgique excepté un peu Bruxelles, mais j’aime beaucoup cette ville, comment elle est faites, chacun y apportant une petite part de sa propre culture. Bruxelles et la Belgique sont à < > mes yeux tolérantes, très tolérantes envers les autres mais moins envers les Belges. Depuis Février que je suis ici, j’ai fait connaissance avec des Wallons, des Flamands et des Bruxellois, tous (hey oui) ont un point commun: la gentillesse. Vous êtes tous d’une serviabilité assez unique je dois dire, à moins que mon expérience Française me fasse exagérer les choses ou faits, je ne sais pas. Bien sur que comme partout il y a des abrutis, je ne suis pas aveugle non plus J si cela peut vous rassurer un peuâ?¦

La phrase de Benoît Poelvoorde ‘les Belges ont la mélancolie joyeuse’ reflète exactement ce que je pense. Vous savez un peu comme lorsque l’on est amoureux, on est mélancolique mais heureux quand même. C’est exactement ce que le peuple Belge représente pour moi, c’est assez difficile à expliquer je dois avouer mais si doux à vivre.

Lorsque je me suis inscrite à la commune, une des questions posées en dehors de celles d’usages devant être justifiées par un document officiel, fut « Pourquoi êtes-vous venue en Belgique? », la question n’est même pas spécifique à la ville mais d’ordre général. Pourquoi la Belgique ?. Et là tous cessent leurs activités. Un silence étrange envahit alors les lieux. Vous esquivez un sourire timide avant de répondre comme si cette réponse pouvait influencer leur acceptation. Et alors vous osez le dire tout haut « Parce que j’aime la Belgique, je m’y sens bien’. A la fin de cette phrase vous n’êtes plus la petite Française qui n’a pas trouvé la Côte d’Azur, mais un vrai extra-terrestre. Les sourcils se soulèvent, les regards d’incompréhension se croisent et tous retournent à leur paperasse en soupirant.

Les ressentis ne sont pas toujours explicables, mais vu comment vous aimez votre ville, votre pays.. Je pense que vous me comprenez….

Oh j’oubliais, j’ai fait une petite partie de la ‘route de la BD’ à Bruxelles… A suivre donc… Sylvie

LEAVE A REPLY