Mainstream

3
3545

Mais que m'est-il bien passé par la tête, la semaine dernière, avec cet agenda pseudo-engagé, tentant de mettre en avant les initiatives bruxelloises, nombreuses, originales, organisées par des types avec des mondes à refaire ou à rendre plus joli loin des vicissitudes commerciales ?

D'abord, à force, ça en devient discriminatoire pour tous ceux qui proposent des événements sympathiques, sans autre adjectif ou adverbe à y ajouter.

Ensuite, comme me l'a si bien fait remarquer un pote, à tenter de mettre en avant telle ou telle initiative, je ne fais que frôler superficiellement les problèmes de société, je les entr'aperçois sans les comprendre et étant donné ma méconnaissance flagrante (et avouée) des sujets en question, je n'ai pas à être le porte parole de ces causes.

C'est vrai, il a raison : il t'aura probablement échappé, cher lecteur, que mon agenda était une invitation à la découverte, une tentative d'aiguiser ta curiosité afin que tu n'aies d'autre choix qu'à te rendre sur place et à en apprendre plus et mieux sur les sujets en question.

Du coup, à boire mes paroles, tu m’as peut-être fait prendre mes aises, et alors que cet agenda se veut une simple photographie d'une certaine vie bruxelloise d'aujourd'hui, j'ai pu croire que j'étais devenue une spécialiste des analyses politico-sociologiques.

Tout ça, c’est de ta faute. Il était temps que quelqu'un ait le courage de me parler. Il était temps que je passe au tour des activités sympathiques, sans autre adjectif ou adverbe à y ajouter.

Sans cause, sans projet ou vision artistique. Ou alors avec tout ça, mais bien connu de tous (rendant cet agenda inutile).

J'ai tenté de rédiger un agenda plus mainstream, moins subversif dans les choix proposés, parfois moins intéressant artistiquement parlant, ou alors rapportant d’événement plus connus.

Seulement, j'avoue, je ne suis pas sûre d'avoir réussi. Je te laisse juge :

Jeudi 3 mai 2012

J'ai essayé de me mettre dans la peau de Monsieur Tout le Monde, c'est le mec le plus connu que je connaisse. Une fois qu’on l’a repéré, c’est simple de trouver ce qu’il aime, non ?

A l’échelle bruxelloise, je ne vois pas très bien de qui il s’agit, j’avoue…

J’ai ouïe-dire que dans certains milieux, le jeudi soir, c’est soir de vernissage. D’ailleurs je parle souvent de celles qui me plaisent, dans ces pages.

Les mauvaises langues diront que ce sont là les endroits parfaits afin de boire à l’oeil. Je ne crois pas qu’il puisse exister des gens aussi pingres.

L’art contemporain a sa place, à Bruxelles, dans quelques magnifiques galeries du quartier de la rue de l’Abbaye. Il ne faut pas craindre de s’y rendre et de découvrir ces espaces parfois énormes, ces pièces qui au lieu d’abriter le match de foot de l’école de ton aîné, accueille les oeuvres d’un artiste qui a la cote dans « le monde de l’art ».

Mais avant de t’y perdre, commence donc par une petite galerie du quartier, histoire de t’acclimater. Il y a le Vernissage Sophie Graniou à Anyspace Gallery.

Autre lieu, autre population, autres habitudes du jeudi : l’apéro sur la place du Luxembourg ou le tout « Brussels International » se bouscule. Je ne sais pas trop bien ce qu’il s’y passe. Certes la place est agréable : un bel espace, plusieurs bars de part et d’autre, l’ancien bâtiment de la gare surplombé du Parlement : tout ça nous rappelle notre petitesse, notre insignifiance face aux réalités de notre monde qui se décident dans les couloirs et bureaux des Institutions européennes…

Si tu veux boire jusqu’à oublier ton nom et sans demander le nom de < > la personne qui te raccompagnera peut-être cette nuit, c’est the place to be.

Vendredi 4 mai 2012

Le truc, quand tu tentes de présenter du mainstream, c'est que les initiatives de type Anonym'art qui allie une expo et ciné club, n'attirent pas vraiment. Quand tu ajoutes que c'est l'asbl Lezart Urbain qui l'organise, dans une veine tentative d'attirer l'attention vers le street art, tu vois bien que tu as définitivement perdu ton public.

Si tu essayes de te rattrapper en présentant cette obscure (malgré la couleur annoncée) Exposition orange, Le contremaître et sa contremaîtresse au CO21, dont absolument personne, à commencer par toi, n'a entendu parler, tu passes pour un looser… Le Belge Moyen ne te comprend pas.

Tu lui demandes s'il s'intéresse un peu aux artistes et aux initiatives du genre, il est hyper fier de te dire qu'il connaît (sans y être jamais allé) le Parcours d'artistes de Saint-Gilles, ou d'une autre commune. Bon, tu te dis que c'est déjà ça et tu pries afin que les oeuvres d'art présentées parviennent à toucher son âme. A peine cette prière terminée, tu pries pour qu'il ait au moins une âme…

Ne t'inquiète pas : tu n'es pas seul.

Je croise au coin d'une rue une tête connue qui me demande le programme du jour. Là, je commence mes explications. Elles sont longues, détaillées, variées. Enfin, ça c'est mon point de vue.

Le Belge Moyen à qui je m'adresse trouve tout ça plutôt chiant, ennuyeux. Sûrement des branlettes d'intello.

Il te répond poliment et sincèrement gentiment que tout ça mérite réflexion. Et discussion avec les potes.

Et quoi de mieux que de s’attabler au Belga, le café moyen par excellence un vendredi soir, pour le faire ? Avec un peu de chance pour lui et il y aura un DJ ou un groupe. Le son sera absolument insupportable (sans insulte aucune pour les artistes), le brouhaha et l’accoustique étant à peu près la pire torture que l’on puisse s’infliger.

Finalement, il ne bougera pas de là, sauf pour le happy hour du Bar du Marché.

Le Belga, quoi.

Un vendredi soir….

Mais, peut-être que, parmi les potes, il y en aura un plus motivé que les autres. Ou plus en manque et qui a une envie de chasser de la femme pas compliquée. Les nanas de Flagey sont trop branchouilles, pétasses ou bobos apparement. Ou alors il les a déjà toutes essayées (mais pas forcément réussi).

Il ira de ces propositions de ces endroits qui font l’unanimité. On n’y va pas pour la musique. Enfin si : une musique que « Tout le Monde » connaît. Et pour boire encore un peu.

Du coup, Tout le Monde se fout de savoir ce qui se cache derrière les noms des soirées que fait semblant d’organiser le Havana Club . En tout cas, ce vendredi c’est Brussels Party !

Samedi 5 mai 2012

Ce n'est que le troisième jour de l'agenda, et déjà, je dérape en voulant te parler de Steenrock. Mais non, je tiens le coup, je n'en parle pas. C'est un petit festival organisé devant un centre fermé. Aucune importance, vraiment. Oublions même qu'il existe. Faisons comme Tout le Monde, qui est décidément un modèle à suivre.

Je me réfrène également de parler du Vernissage Lai Madame Avec Le Chien cover chez Mapp. Voilà. Je n'en parle pas. Je ne dis même pas si je vais y aller ni pourquoi je m'y rends.

Et puis de toute façon, le vernissage (et la super soirée qui suit), c'est à partir de 19h. Avant ça, il y a plein de choses à faire.

Un samedi, Monsieur et Madame Tout le Monde font leurs courses au supermarché. Madame Tout le Monde a une activité professionnelle : elle est Ménagère et elle a un âge : quelque chose en-dessous de 50 ans. C'est bien, il y a un peu plus d'infos la concernant. Il paraît qu'elle est à présent une 'digital Mumâ?. Ce qui m'indique qu'elle a des enfants. Du coup, pour la toucher un peu, je vais parler d'activités en famille !

Ce week-end, il y a bien sûr la fête de l’Iris, mais le temps ne semble pas se prêter à la fête de la Région. Et puis, il y a d’autres événements populaires, dans le sens le plus noble du terme et qui mérite toute mon attention…

D'abord le Festival des Arts de la rue à Anderlecht. Parce que, la réalité c'est que quand on fonde une famille, c'est un peu cher de trouver dans le sud de Bruxelles un logement décent avec jardin et le nombre de chambres requis. Donc, Anderlecht est devenue, ces dernières années, le refuge de nombreuses familles. Les gens bossent, les enfants vont dans des écoles correctes, il y a un marché bio depuis peu et des tas de découvertes à y faire. Comme la Maison d'Erasme, qui est un musée et surtout le superbe jardin, qui l'entoure, havre de paix dans la ville.

Dans un autre genre de Monsieur et Madame Tout le Monde, qui à force de ressembler à tout le monde ne ressemblent à absolument personne, il y a ceux qui se rendront au Festival tête à tête à Saint Josse.

Saint-Josse : c'est moins éloigné qu'Anderlecht. C'est certainement moins prétentieux qu'Ixelles, c'est absolument moins 'pseudo artiste entre deux projetsâ? que Saint-Gilles, moins ennuyeux que les deux Woluwé réunis.

Saint-Josse c'est aussi moins envahi de touristes que Bruxelles-Ville, ça fait moins peur que Molenbeek, c'est moins imposant que Schaerbeek, moins aseptisé qu'Etterbeek, moins du mauvais côté du canal que Jette, moins royal que Laeken, moins snob que Uccle. Mons valloné que Forest. Moins inaccessible que certains tréfonds d'Auderghem.

Bref, Saint-Josse c'est ce petit bout de territoire coincé pas loin du centre, où Tout le Monde va tellement c'est simple d'y passer : soirée petzouille au Claridge ou hipster au Mirano (avec le retour des Libertine Supersport), théâtre d'auteur au Public, fashionistas en mal de Dod, Expat du côté des Squares ou père de famille nombreuse pour les courses dans la rue des Coteaux.

Le Festival Tête à tête : c'est des concerts dans des camions ou un salon lavoir. Un appart ou un espèce de squat, voire dans une station de métro. C'est pas mainstream, non, mais c'est à Saint-Josse que cela se passe et comme Tout le Monde y va à un moment ou à un autre, je me disais que je passerais l'information, innocemment…

Le samedi soir, il paraît que les filles, toutes les filles veulent la même chose : du fun.

Alors prépare ton gloss et tes talons aiguilles, ta plus belle robe et le petit sac assorti : c'est samedi soir, ne te prend pas la tête. J'ai compris : tu veux des strass, du glam', de la musique qui ne fait pas mal, tu veux être belle, sexy, danser sur la musique commerciale 'mais dansanteâ?. Tu veux être entourée de tes amis et de gens que tu ne connais pas, mais tu veux que Tout le Monde soit beau, pour les photos…

Et tu veux aussi avoir le choix et êtres dans d'inédits endroits…..

Je prends le chapeau, je tire au hasard et qu'est-ce qui sort ? la Benamou Party par l'équipe des soirées Just A Night au Parc Savoy et la venue du DJ Bertand Van Kleef dans cette magnifique église superbement décorée : Spirito Martini.

Je sais qu'il y a cette grosse soirée, qui était underground dans les années '90 et qui aujourd'hui entrerait bien dans le cadre de cet agenda plus convenu. Oui, je sais. Mais non.

Dimanche 6 mai 2012

Comme les courses du samedi, le marché du dimanche, c'est sacré ! La saison est également aux marchés thématiques et aux brocantes. Et puis, Monsieur Tout le Monde a bien un jardin, une terrasse, un balcon ou un simple pot de fleur ? C'est également la période de l'année où il s'occupe de toutes ces tâches, il sera sans doute heureux d'apprendre qu'il y a le Marché Floral de Laeken qui a lieu une fois par an et qui est un franc succès dans le quartier.

Dans le mainstream entre également les activités, pas forcément connues de tout le monde, mais qui potentiellement intéresseront le plus grand nombre : par exemple le fait de savoir que le musée Belvue organise les 'Week-endâ?, le prix d'entrée comprend le petit-déj et la visite du musée. C'est typiquement le genre d'infos que Mr ou Mme note quelque part, pour oublier bien vite. Ou s'en souvenir quand c'est trop tard, à la fin de l'été….

Lundi 7 mai 2012

J'avais un jour écrit tout un laïus sur la réalité concernant l'entrée au cinéma moins chère le lundi, pour découvrir que…. (bon t'iras voir à 'lundiâ?, le fruit de cette découverte).

Bref : le lundi, donc, Mr et Madame Tout le Monde vont donc au cinéma. Mon conseil en cette semaine Mainstream, c'est de se rendre à l'UGC Toison d'Or, bien sûr. Arrivé là, je conseille fortement de prendre un ticket pour Le prénom. C'est tellement populaire que la (grande) salle est pleine à craquer.

Et surtout, 'populaireâ? n'est absolument pas synonyme de 'mauvaisâ? ni 'd'inintérssantâ?. J'avoue avoir passé un moment succulent à écouter les membres de cette famille se chamailler et échanger piques et autres bons mots…

Mardi 8 mai 2012

Entre le 4 et 26 mai, c'est le retour du Kunstenfestivaldesarts, avec spectacles, expos et performances en divers endroits.

Prends le temps de découvrir le programme. Peut-être de ne pas t'y intéresser plus que ça, cela reste possible, mais au moins tu sauras de quoi parlent toutes ces affiches dans la ville…

Mercredi 9 mai 2012

Bon, nous sommes mercredi, fin de cet agenda et je n'en peux plus, je n'ai rien trouvé d'inintéressant à faire ou de très populaire. Je n'ai peut-être pas assez bien cherché, c'est possible.

A la place, je te propose le Fiestival #6 à l'Espace Senghor du 7 au 13 mai, par la librairie voisine Maëlstrom…

A bientôt et passe le bonjour à Tout le Monde !

Yelyam

3 COMMENTS

  1. Monsieur Tout-le-Monde est fanboy d’Apple ce que je vois ! (ce n’est donc pas Monsieur Tout-le-Monde, mais plutt, Monsieur « Juste un peu plus ais que Tout-le-Monde)

  2. Ha ha !! Bien vu le clin d’oeil Sverin :-)

    C’est le propos de l’article : faire le tour de diffrents « Mr Tout le Monde » !! Parce qu’il est absolument inexistant et je ne pense pas qu’il y ait un vnement ou lieu qui fasse rellement l’unanimit… et puis on doit bien tous tre le Mr Tout le Monde de quelqu’un, non ?

    (et puis les fanboys ont parfois tendance croire tre seuls, et parfois, ils ressemblent tout le monde)

    :-)

  3. Yam, tu faiblis !
    Le traitement rserv au Steenrock compar la Benamou Party, les bras m’en tombent ! :-)
    Bises

LEAVE A REPLY