De la lutte citoyenne

2
13652

La rédaction de cet agenda hebdomadaire me donne l'occasion d'être le témoin de nombreux événements festifs et culturels dont l'objectif est de transmettre un message : sensibiliser à une cause, défendre ses idées, récolter des fonds pour une oeuvre de charité, envoyer un message aux autorités, …

L'observateur ne peut pas rater le fait qu'il y a de plus en plus de gens qui se lèvent et qui protestent. Lors d'une soirée dans un squat, récemment, j'ai entendu d'une discussion où les interlocuteurs observaient que de nombreux squats réouvraient à Bruxelles, après des années 'd'absenceâ? et que la révolution était à nouveau en marche…

Bien entendu, selon l'âge, le goût, les ressources, la motivation et les idées des protestataires, la révolte prend des formes diverses. Les discussions vont dès lors bon train non seulement sur l'objet de la lutte, mais également sur les méthodes à utiliser, provoquant bien souvent des clashs au sein des groupements.

L'un des réflexes les plus connus, et nous avons pu encore l'observer il y a quelques semaines, est le mouvement de grève. Pourtant, certains (dont je fais partie), pensent (à tort ou à raison) que ce n'est plus la bonne méthode. Pas plus tard que ce matin, Zik, un de nos lecteurs, a d'ailleurs laissé un commentaire indiquant que cette position n'est pas tenable dans son secteur d'activités (en hôpital).

Mais observons donc, jour après jour, les messages que tentent de nous faire entendre les organisateurs bruxellois, au milieu des nombreuses offres de la semaine….

Jeudi 26 avril 2012

Jeudi c'est vernissage ! Quand on regarde les magnifiques photos de la série Super Girl de Lisa Carletta, à la Galerie Alexis Vanhove, on voit des femmes dans des situations de vie du quotidienne, déguisée en super héros…. et justement, la situation de la femme, alors qu'elle n'avait jamais atteint les objectifs rêvés, ne s'améliore pas.

Un exemple parmi d'autres, dans notre pays : le fait que l'écart salarial entre un homme et une femme au même type de poste reste important (en moyenne 22%/an) en défaveur des femmes. Et dans les cas où cet écart baisse, c'est parfois simplement parce que l'on a diminué le salaire des hommes ! Lisa Carletta, par le biais de son art, nous offre donc ici la possibilité de se pencher sur le sort des femmes et d'échanger idées, faits et peut-être solutions…

A l'apprenti révolutionnaire qui ne sait quelle cause épouser, il y a, et c'est regrettable, de nombreux autres sujets : le non accès à de l'eau potable, par exemple, par un nombre encore trop important de personnes de par la monde. L'Onu a d'ailleurs déclaré que la période 2005-2015 est 'une décennie internationale d'action pour l'accès à l'eauâ?. Le documentaire The Well, Water Voices From Ethiopia ce soir au CIVA dans le cadre du Festival Millenium présente un cas (parmi d'autres) en Ethiopie…

Alors bien entendu, après ce programme chargé, certains voudront un peu de légèreté, de superficialité, une occasion de se réunir pour écouter de la musique. Bruxelles étant le siège d'une centaine d'organisations internationales, ONG, ou autres représentations diplomatiques, la communauté internationale (donc bien plus large que les seuls 'Eurocratsâ?) a ses rendez-vous. Le jeudi soir, ce sont les soirées @Seven au Mirano avec un 'BBQ in the Patioâ? rendu possible par la récente transformation en piétonnier de la place Madou, pour cause de travaux. L'occasion idéale de tenter de rencontrer un fonctionnaire, un membre d'une ONG internationale ou un lobbyiste et de discuter tranquillement des grandes questions actuelles…

Pour ceux qui ne veulent que du son : il y a Quality Beats au Dali's Bar ou encore ce concert Funk & Soul au Beer Mania à 20h, dont la promotion est un simple papier sur la porte, trouvé lors de l'une de mes nombreuses promenades…

Photo by Yelyam

Vendredi 27 avril 2012

J'ai commencé l'article en précisant donc que je ne suis pas 'proâ? grève, je suis en effet partisane d'autres formes de contestation. Mon confort étant important, je n'aimerais pas me retrouver dans la peau de ces prisonniers russes, mais me rendrai volontiers au 'Concert de soutien aux prisonniers de Nijni-Novgorodâ?, au 123 (19h). Après un repas (végétarien), il y aura une présentation d'un film documentaire sur la situation de ces personnes suivi d'un concert de musique punk, qui revient en force depuis plusieurs mois déjà.

Ce vendredi, c'est l'ouverture du Brussels Short Film Festival (jusqu’au 6 mai), qui fête cette année ses 15 ans !
L'occasion de découvrir des courts métrages du monde entier et une sélection de films produits par des écoles de cinéma.

C'est vraiment plaisant de constater que ce type d'initiative perdure… mais restons vigilants : le statut de l'artiste est précaire surtout en cette période 'd'austéritéâ? et Manu Hermia (Jazzman et philosophe) nous le rappelle très bien dans son article sur 'Le rôle de la culture et la place de l'artiste, déformés par le prisme de l'idéologie néolibéraleâ?.

Nous avons des problèmes dans nos contrées, mais que cela ne nous empêche pas d'aider les autres…. C'est le rôle de certaines ONG tout comme celui de la coopération au développement qui organise ce soir et demain soir une projection sur l'Eglise Saint Boniface (enfin rénovée) afin de nous communiquer que 'La Coopération au Développement n’est pas une façadeâ?.

Les élections présidentielles de notre voisin mettent au centre du débat la présence des personnes d'origine étrangère dans nos villes et des dangers que ce groupe de personnes représentent. D'ailleurs, la simple rédaction de cet article par l'auteure de ces lignes, d'origine contrôlable comme les plus fidèles lecteurs le savent, en est la preuve : n'est-ce pas une invitation à une certaine subversion ?

Ceci dit, ceux qui me connaissent (ou me devinent par mes écrits) le savent : je fais partie des privilégiés : non seulement dans le groupe des 'étrangersâ?, mais de même par rapport au Belge moyen (économiquement stable, ce qui me permet de passer quelques heures à offrir de mon temps pour la rédaction de ces articles, à avoir un accès important à la culture, à avoir fait des études universitaires, â?¦.). C'est loin d'être le cas pour tout le monde et certains quartiers souffrent plus que d'autres.

Le milieu associatif s’attelle à la tâche chaque jour afin de réduire certaines fractures sociales et économiques. Dans le quartier Foulons, par exemple, sévit le collectif Garcia Lorca, qui en plus de leurs actions met ses locaux à disposition afin de promouvoir certaines valeurs par le biais d'activités artistiques. Ce soir, c'est un concert de rock du groupe Peplum Pop qui débute à 20h.

Bien sûr c'est vendredi et l'on peut vouloir simplement s'amuser en-dehors de toute considération sociale ou politique. Cela peut se passer au Flip, avec le DJ set de Shazzulla ou au Bar du Gaspi pour le concert de Mathieu Ha.

On peut encore décider de se rendre au Recyclart où le crew Axiome débarque en Belgique. Pour son premier événement dans notre pays, ils ont concocté une soirée éclectique avec un seul mot d'ordre Be Uncivilized ! L’agitation est partout….

Samedi 28 avril 2012

Je n'ai pas fini de parler de l'accès à l'eau potable…. cette fois-ci pas dans des contrées lointaines et exotiques… plus près de chez nous, les sans-abris n'ont pas facilement accès aux points d'eau et autres lieux d'aisance.

On trouve quelques fontaines d'eau en ville (surtout au centre) ouvertes d'avril à octobre. Certaines sont gérées par les communes, d'autres par la Région (via l'IBGE). L'asbl Infirmiers de rue publie chaque année une carte utilisable par tous. J'ai moi-même aidâ?, l'an dernier, à les intégrer dans une simple 'Google Mapâ?


Afficher Fontaines à Bruxelles / Fonteinen in Brussel sur une carte plus grande

Il est important pour les sans-abris d'avoir ces accès pour leur hygiène et de favoriser les échanges avec la population. Il est donc nécessaire pour toute personne qui se promène en rue d'avoir la possibilité de boire une eau fraiche sans avoir à acheter de l'eau en bouteille.

La European Federation of the Bottled Water, basée à Bruxelles est un lobby de l'industrie de l'eau qui incite à leur consommation. Je suis partisane d'éviter ces achats, pour des raisons de bon sens (l'eau comme l'air ne doit pas être à vendre), de santé et d'écologie (sans être une grande écologiste, j'essaye de faire un peu attention à certaines choses).

La croisade contre les bouteilles d'eau est plus avancée dans les pays anglo-saxons, comme le Canada ou encore l'Australie, où la ville de Bundanoon a complètement bannit la vente de bouteilles sur son territoire. En France, par conre, je suis à chaque fois choquée de lire, sur les fontaines publiques 'eau non potableâ?.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la question tout en s'amusant, c'est le Pispot Festival au Quai aux Briques !

Autre activité du week-end : aller à la rencontre des artistes puisque la saison des parcours d'artistes a commencée : le Parcours d'artistes du Maelbeek à Ixelles (28 & 29 avril) en est un exemple parmi d'autres.

Du 28 au 30 avril, c'est le Festival les Bouillonnantes, au Bouillon Kube qui devrait réjouir les petits et les grands avec ses spectacles de théâtre ou de marionnettes et ses concerts.

Et si on aime l'art pour l'art, la Soirée cinématographique à l'Espace Papillon devrait être intéressante.

En soirée, plusieurs événements tendent les bras aux noctambules les plus exigeants : au Black Buddha (bien situé au bord du Canal, vers Haren, loin de la gentrification de Tours et Taxis), il y a Crewstace & 54KOLAKTIV present DJ Stingray.

Lors de la dernière < > édition de Leftorium, je me suis plainte qu'ils organisaient systématiquement la soirée en même temps que la Strictly. J'aime à croire que je suis lue et entendue… en tout cas Leftorium presents I cube ce soir au Bazaar sans conflit d'agenda pour moi !

Enfin les amateurs de reggae, jazz, dub, funk ou autres musiques dans le genre se réjouiront d'apprendre que le label britannique Soul Jazz Records presents 100% Dynamite au VK Concerts.

Dimanche 29 avril 2012

Cet article hebdomadaire parle culture et fête et trop peu souvent de sport. C'est à l'occasion du Concert de Kaptain Heroik à l'arrivée du Zapotek Urban tour au Parc Malou que je me rappelle en effet que de nombreuses personnes consacrent leur week-end à la pratique d'un sport. Et l'un de ceux qui est le plus accessible, quel que soit le budget et le temps que l'on a, reste la course à pied. La saison des 10, 20 Km ou marathons est d'ailleurs ouverte…

Ce dimanche on continue le programme dont je parle à 'vendrediâ? et à 'samediâ?, ou on assiste à une jam, quelque part dans la ville : par exemple la Jam Session Hosted by Man on Fire & The Soul Soldiers au Bonnefooie.

Lundi 30 avril 2012

Demain étant jour férié, c'est une occasion supplémentaire de faire la fête pour certains, ou simplement de visiter des lieux que l'on n'a pas l'occasion de voir habituellement. J'ai parfois donné l'information des Lundi d'orgues les lundis midis à l'Eglise Notre Dame du Finistère… Cela ne dure pas longtemps et constitue une pause musicale et de douceur agréable en plein centre ville…

Il y a quelques soirées bien entendu : la deuxième édition du ReggeaBus Night à Tours et Taxis ou une soirée déguisée chez Mr Wong pour la Sheitan Disguised Party dont la dernière édition avait eu un succès fou !

Enfin, pour les cinéphiles insomniaques, il y a La nuit du court au Vendôme, de 22h à 3h du matin….

Mardi 1er mai 2012

C'est l'ouverture de la saison des croisières ! Pour l'occasion, comme chaque année Brussels by Water invite à son Grand événement Bateau, vélo, promenade et c'est totalement gratuit !

Quand je lis les descriptifs de ce type d'événements, je ne peux m'empêcher d'avoir en écho ces documentaires des temps passés où l'on vantait les loisirs en famille, la découverte par les familles de tel ou tel salon, telle ou telle technologie, l'invitation qui leur était faite… Je suis loin de la lutte citoyenne avec ce type de nostalgie, c'est vrai… Mais c'est le 1er mai, je me repose un peu, même si la défense de ses droits est un combat de chaque jour…

Et puis partant du sujet des familles, je pourrais débuter une conversation sur les moyens de combattre à long terme les inégalités : par le biais d'une politique de l'enseignement de qualité, la présence plus importante des parents grâce au respect et l'équilibre entre vie privée et professionnelle, l'accès aux activités artistiques ou sportives pour le développement des enfants, l'apprentissage de la vie en communauté, â?¦.

Je pourrais me pencher sur les conditions d'études : la trop grande valorisation des études générales, puis universitaires face à la perception très négative des études professionnelles et techniques… Le 1er mai étant le jour des travailleurs, et même dans certains pays, plus particulièrement celui des ouvriers, c'est le moment de changer de lunettes et de voir les choses différemment.

D'ailleurs, je crois que c'est ce soir que je me déciderai à aller voir 38 témoins au Cinéma des Galeries, dont l'un de mes contacts sur Facebook écrit qu'il s'agit d'une 'tragédie gréco-actuelle en bord de port industriel (lourds fardeaux, appel du large), au Havreâ?

Et si on
< >

ne me croit pas quant au retour de la punk music en ces temps troublés, un petit tour au DNA pour le concert de Trigger Effect, Sons of Disaster n'est donc pas superflu…. !

Mercredi 2 mai 2012

Il y a parfois des moments où tout le monde (enfin surtout les hommes) se rassemblent quel que soit leur origine sociale, économique, culturelle et vibrent dans un même élan. Le football a ce pouvoir… Pour ceux que cela intéresse, les Archives générales du Royaume présente en ce moment une exposition 'Goal, un siècle de foot belgeâ?.

Je profite de ce premier mercredi du mois pour rappeler que certains musées sont gratuits : à noter que la liste reprend des musées qui sont gratuits tout au long de l'année (Parlementarium ou Musée de l'Armée, par exemple), ce qui diminue encore le nombre de musées réellement accessibles gratuitement. Ceci étant dit, j'aime beaucoup le moyen d'action de Consoloisirs.

D'abord ils pensent, comme moi, qu'il faut passer par l'information afin de trouver les moyens d'agir. Ensuite, leur objectif est de mettre en place un contre-pouvoir : celui du public, dont les intérêts, au niveau culturel, ne sont que rarement entendus. L'objectif étant d'éviter que la culture ne devienne un simple produit de consommation.

Les actions à la disposition de chacun sont nombreuses : s'informer correctement, communiquer au plus grand nombre, rejoindre un groupe de pression, un comité de quartier, une association, créer des événements, s'atteler à certaines tâches, mais aussi créer, tout simplement et pour ceux qui n'ont pas la fibre artistique : se rendre et encourager ceux qui l'ont, quel que soit leur niveau.

Cela peut être des concerts qui semblent décalés comme Tat2NoisAct au Café Central. Et cela peut être l'occasion de découvrir des lieux moins souvent accessibles telle que la salle gothique de l'Hôtel de Ville de Bruxelles, ce soir pour le concert de Solid Step Quintet & Big Band du Conservatoire royal de Bruxelles.

Quel que soit la forme des combats (tant que cela n'implique pas la violence), ils ont finalement tous pour objectif une vie en société digne et agréable. Cela concerne beaucoup de gens aux réalités différentes, aux intérêts parfois contradictoires.

Les seules politiques qui peuvent tenir la route sont celles où l’on tient compte des droits et des devoirs de chacun, en harmonie et sans déséquilibre, et où l’on se donne les possibilités d’avancer, sans se couper la branche sous les pieds.

Oui, c’est long, c’est cher, c’est sans résultats visibles à court terme. Et oui, c’est la crise.

Je n’ai écrit nulle part que c’était une position facile.

La facilité amène la médiocrité, la terreur, la répression, les jugements à l’emporte pièce, la bêtise, la violence.

En ce qui me concerne, j’ai envie d’autre chose.

Yelyam

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY