STIB : Temps de deuil et solutions de mobilité jusque mardi

10
2440

Une émotion vive au sein de la STIB

Si vous êtes à Bruxelles durant ce week-end pascal et que vous avez l’habitude de vous déplacer en transports en commun, vous êtes probablement ennuyé par l’arrêt total des véhicules de notre société de transport bruxelloise. Cet arrêt fait suite au décès, pendant son service, de l’un des membres du personnel de la STIB suite à une agression.

Sans rentrer dans les détails de cette histoire odieuse, je commencerai par dire que je suis « agréablement » surprise par la décision de la direction de la STIB de ne pas exiger de ses travailleurs qu’ils reprennent du service comme si rien ne s’était passé (à noter donc, qu’il ne s’agit pas d’une grève qui est, elle, une action collective de pression de la part des travailleurs vis-à-vis de leur employeur).

Marquer le coup, être sensible à l’émotion très vive de tous, prendre le temps de s’arrêter pour reprendre ses esprits, faire son deuil et rendre hommage à un homme qui avait près de 30 ans de service au sein de l’entreprise c’est, à mon sens, faire preuve d’humanité et mettre en avant les valeurs de base que nous voulons pour notre société.

photo RTL

Loin des préoccupations commerciales et des exigences de productivité qui sont au coeur de notre monde actuel, oser prendre ces quelques jours pour se rassembler c’est faire preuve d’un courage que je ne leur connaissais pas. Je vous avoue que mon regard sur cette entreprise de mon quotidien et de celui de tout Bruxellois (même s’il est en voiture ou à vélo) s’en voit positivement modifié.

Cette décision qui, comme certains l’ont (parfois trop cyniquement) souligné, ne changera peut-être rien, donne un message fort à tous : clients ' éventuellement mécontents ' politiciens et malfrats ' qui s’en foutent – afin d’exprimer son ras-le-bol, sa tristesse et son choc.

La STIB nous montre qu’elle a un coeur pour ses travailleurs et qu’elle a des larmes pour pleurer.

La direction de la STIB exprime à ses travailleurs qu’elle n’accepte pas qu’ils soient potentiellement victime de toute forme de violence. C’est le minimum que l’on puisse exiger d’un employeur, il me semble…

Je vous avoue que dans cette histoire, ce que je ne comprends pas c’est pourquoi Madame Millquet n’a pas encore montré le bout de son nez alors que la capitale est sous le choc et que l’un de ses acteurs majeurs est à l’arrêt total.

Des solutions de mobilité en attendant le retour à la normale

Ceci étant exprimé, je peux comprendre que l’arrêt de la STIB puisse compliquer la vie de certains d’entre nous. Je tenais donc à partager le lien du site de Bruxelles Mobilité sur lequel le visiteur peut découvrir toutes les solutions (valables tout au long de l’année) de transport à Bruxelles.

Certains ne le savent peut-être pas, mais Bruxelles compte une vingtaine de gares qui peuvent être relayées en train au même prix (et avec le même ticket) qu’un voyage en bus ou en métro.

Les sociétés de transport en commun des régions flamande (De Lijn) et wallone (TEC) traversent également notre ville en de très nombreux endroits et des arrêts existent un peu partout dans la ville.

Par exemple :

  • depuis la gare du Midi, vous pouvez parcourir toute la chaussée de Waterloo jusqu’au fin fond de la commune de Uccle en prenant le « W » de TEC ou le 136 et le 137 de De Lijn.
  • Depuis la gare du Nord, vous avez un train qui va à Jette en 6 minutes
  • A la Gare d’Etterbeek, un train vous conduira à Meiser

Dans l’outil de recherche d’itinéraires de la STIB, vous pouvez faire une recherche en ne cochant que le nom des autres sociétés de transport en commun.

A noter que toutes les sociétés ont ce type d’outil qui incluent les autres… !

En-dehors de ces solutions, il y a bien sûr les taxis (peut-être un peu cher parfois) ou encore, pour les plus sportifs (ou les plus courageux), les Villo (mais pas toujours efficaces si vous n’avez pas d’abonnement) ou la marche à pied.

C’est peut-être le week-end idéal pour faire jouer la solidarité entre amis ou membres de la famille si vous avez la chance d’avoir l’un et/ou l’autre ou encore d’utiliser des plateformes (privées) de co-voiturage tels que Djengo, par exemple.

En espérant que ces quelques tuyaux (ou rappels) vous permettront de passer ce week-end sans trop râler sur la STIB qui a d’autres préoccupations pour l’instant….

Yelyam

10 COMMENTS

  1. Petit dtails, bon le ticket stib, c’est valable que pour ce qui est ticket jump et abonnements MTB. Les autres ne donnent pas accs aux autres socits.
    Et pour le train d’Etterbeek Meiser, c’est valable malheureusement qu’en semaine de 6h 20h :-/

  2. C’est une solution de branleurs qui profitent de toutes les occasions pour ne rien foutre. Il y a bien d’autres moyens de marquer le coup, mais c’est evidement plus facile de ne rien faire.

  3. Plusieurs conducteurs des taxis bruxellois profitent illgalement du crise de dplacement en utilisant le tarif II, qui est deux fois plus cher et autoris uniquement pour les trajets en dehors de Bruxelles. Le tarif est marqu sur le panneau du comptoir. Si le tarif II est utilis en ville, il faut toujours se plaindre, en demandant un ticket de machine qui montre le tarif.

  4. Il va de soi que la mort de cet inspecteur de la STIB est dramatique, inadmissible et doit tre svrement puni.
    Je m’insurge toutefois contre la dcision de la STIB car il y a confusion. L’agression est le fait d’un automobiliste et ne concerne pas un usager de la STIB. Doit on interrompre la circulation automobile dans le cas d’agression entre automobilistes?
    Je pense que l’motion a empch de prendre les bonnes dcisions et, malheureusement cela fait plus d’impressions ngatives qu’autre chose. Les touristes ne doivent rien comprendre et rflchirons deux fois avant de revenir chez nous! Quant aux usagers, a-t-on pens toutes ces personnes qui devaient se dplacer pour se retrouver en famille et qui n’ont pas les moyens de se payer des taxis, aux personnes ges qui ne peuvent marcher ou emprunter des vlos, etc?
    Quel manque de bon sens.
    Cela n’empche aucunement de penser la famille de la victime qui j’adresse mes sincres condolances.

    Bref,

  5. Tout fait d’accord avec Danny: 3 jours d’arret de service, c’est completement inapropri. Et la ministre qui va aux paquerettes jusqu’ lundi soir, hallucinant.

  6. c’est bien gentil de nous parler du site de la STIB mais de 1 les mdias sont plus vite mis jour que la socit elle meme et en plus leur page d’itinraire est completement down…Que ce soit en rue ou sur la toile, la STIB ne fait que des dgats pour ses usagers

  7. Sinon, il y a un omnibus qui part de la gare du midi et qui dessert Uccle, Forest et toutes les autres gare de cette ligne, toute les heures 31 de mmoire.

  8. La STIB est un service public fondamental pour les bruxellois et tout les autres gens qui vient de par tout le pays et ailleurs pour travailler Bruxelles et la visiter.

    La morte violente du travailleur de la STIB est excrable, mais cela ne justifie un arrt total des services. Des services minimum devrait tre garantis et desservies toujours. Il n’est pas normal de donner un tel coup l’conomie de la capitale et aux vies des citoyens. Nous ne sommes pas coupables de sa mort, pourquoi est-ce qu’on nous fait payer comme si nous l’tions?

    On soufre beaucoup trop des arrts de service de la STIB, en plus d’un service mdiocre pour lequel on paie cher. Le temps est arriv pour virer au moins quelques cadres.

    L?motion ne peut pas prendre la place de la raison. L’motion ne fait que prendre des mauvaises dcisions pour lesquels on doit tous payer aprs.

LEAVE A REPLY