Le 'Libertine Supersportâ? est mort, vive le 'Bulexâ?…

0
1084

Bien que ces deux soirées ne concernent pas les mêmes tribus de la nuit, il est intéressant de noter qu'alors que le 4 janvier 2012, Le Libertine Supersport a annoncé la fin de l'organisation des soirées qui animaient le K-Nal tous les samedis soirs ; le 5 janvier 2012, le Bulex annonçait son retour (le 3 mars prochain) ! Chacune de ces nouvelles a reçu son lot de réactions (attristées ou enthousiastes) de la part des adeptes de l'un et l'autre concept.

Je ne sais pas (encore) ce que le Bulex réssuscité donnera. Laissons-les à leur organisation et au challenge de retrouver, sans décevoir, leur public et d'en drainer un nouveau… c'est tout ce que je peux leur souhaiter.

Quant à la fin de la LS, qui faisait bouger une partie de la ville depuis octobre 2009, elle attriste d'autant plus si l'on était un habitué des lieux…

Il est facile de blâmer la 'villeâ?, qui n'aime pas le clubbing ; les 'politiquesâ?, qui n'aident pas à la promotion de la vie nocturne ; le 'publicâ?, qui est ennuyant ou ennuyeux ; sans oublier  la 'crise actuelleâ?. Des tas d'arguments auxquels je ne crois pas vraiment….

Pour citer Lorenzo Serra lui-même (l'organisateur des soirées Libertine Supersport), 'Nous collons à une tribu urbaine qui est susceptible de changer à n'importe quel momentâ?. Il parlait des Dirty Dancing au Mirano dont il était également l'organisateur et ses propos semblent toujours d'actualité…

Comme les « Dirty » en leur temps, nul doute que ces soirées laisseront dans les mémoires de beaucoup un souvenir et une nostalgie d'un temps qu'ils ne retrouveront jamais. Ceux là iront grossir les rangs des 'C’était Mieux Avantâ?.

Dans l’attente de la prochaine idée de Lorenzo Serra, qui  aura très certainement ses adeptes et ses détracteurs et laissera (je l'espère pour lui et tous les oiseaux de sa tribu) de nouveaux beaux souvenirs, il est possible de trouver quelques pistes de sorties via la page « Soirées à Bruxelles » (sur le site de Visit Brussels).

Cela me frappe de constater que je ne parlais (quasi) jamais de la Libertine Supersport dans mon agenda hebdomadaire, qui reprend ma sélection de sorties, expos, concerts de la semaine à venir [D'ailleurs, je pense que je vais vraiment commencer à prendre la grosse tête si toutes les soirées dont je parle ont un succès monstrueux et celles dont je ne parle jamais se cassent la gueule !].

Quand je pense à 'Bruxelles by nightâ?: le mot-clé qui me vient à l'esprit c'est 'intimitéâ?, suivi de 'privéâ?.
Faire la file devant une soirée ? Cela arrive parfois…. mais la file, c'est bon pour les frites et c'est à peu près la seule chose pour laquelle nous avons de la patience.

Les concerts dans des salons particuliers voient le jour un peu partout. Dès que quelqu'un prononce les mots 'soirée privée dans un appartementâ?, il capte l'intérêt du groupe dans son entier. Certains bars minuscules sont 'blindésâ? jusque sur le trottoir faisant ainsi la richesse de nombreux 'Paki du coinâ?. Bref, le Bruxellois sort, et il sort même plus que jamais puisque cette activité n'est plus réservée à un seul âge de la vie mais concerne toutes les générations…

C’est évidemment compliqué de comprendre ce qu’il aime, ce Bruxellois aux multiples visages. Souvent, il aime les lieux intimes où des musiciens de talent ou un DJ international jouent pour un nombre restreint de personnes. Il n’aime pas trop changer ses habitudes, mais pourra prendra d’assaut un lieu nouvellement ouvert. Il ira dans ce petit recoin quasi inconnu des foules le jeudi soir et se pressera par centaines à la même heure à la même soirée un samedi soir. Il préfère une soirée entre « têtes connues » et voudra se perdre le lendemain dans l’anonymat d’une boîte de nuit.

Flairer l'air du temps, ne pas s'obstiner dans un concept qui ne fonctionne plus, même s'il plaît toujours, parvenir à se remettre en question au bon moment, avant la chute qui risque de faire mal, pour pouvoir se relever, cela semble être la petite stratégie de survie de l'organisateur de soirées…

Le Bulex qui annonce son retour la même semaine que la fin de la LS ? Je vois ça comme un bon présage d'un futur possible pour les soirées LS…

Vivement l'avenir : ce sera mieux qu'avant, tu verras.

Yelyam

Pour ceux qui n’ont pas connu ou qui veulent revoir : quelques vidéos des LS sur leur compte.

Et un superbe morceau laissé sur leur page FB pour dire aurevoir…

;

LEAVE A REPLY