Qu'est ce qui fait bouger les foules ?

5
3321
C'est un des mystères des nuits bruxelloises qui restera à jamais irrésolu…

Mercredi soir : tout bon groupe australien, True Live, au Potemkine. Concert énergique, dansant, amusant. Il y a un peu de monde. On danse, on respire, on s'amuse.

Jeudi soir : DJ Tudo, venu de Sao Paulo, nous offre un set coloré chez Mr Wong. Il est facile de compter ceux qui dansent, vu le nombre restreint. La bonne musique et les danseurs motivés en ont fait un très bon moment.

Vendredi soir : début d'émeute sur l'avenue Louise, à l'entrée de la soirée Plastic (au White Hotel) où se pressait une foule compacte dont certains éléments, devaient probablement être sous influence….

C'est vrai, le programme de la Plastic était bon. Ceci dit, si c'est vraiment ce qui motivait le tout venant, il aurait fait comme la plupart de ceux qui ont passé une vraie bonne soirée : ils se seraient déplacés un peu plus tôt….

Je me demande toujours, pourquoi, quand on décide de sortir un soir, la plupart le font après 23 heures ? Pourquoi ces nombreuses heures d'amusement, de découvertes, sont-elles perdues au profit de ces heures sombres du milieu de la nuit qui voient la plupart des 'fêtardsâ? drogués, alcoolisés, méchants, parfois violents…Je le vois bien, pourtant, que la plupart des organisateurs d'événements tentent de 'lutterâ? en proposant un tarif plus intéressant avant une certaine heure…

La soirée Plastic, hier soir, est un exemple frappant et presque caricatural de cette mauvaise habitude, de se presser tous au même endroit à la même heure (tardive)…

En effet, hier, il y a eu deux soirées Plastic.

D'abord la vraie soirée Plastic, à l'intérieur.

Le premier concert était prévu à 21 heures. Je suis arrivée un peu avant 22 heures, sans encombre, sans file à l'entrée, ni au vestiaire, ni dans l'un ou l'autre des très nombreux bars à tous les étages.

C'est avec curiosité et frénésie que j'ai visité, avec mes amis, les différentes chambres, découvrant à chaque fois une ambiance différente, un artiste, un univers. Que cela plaise un peu beaucoup, à la folie ou pas du tout… .

Difficile de donner une réponse tranchée et définitive puisqu'il nous a été donné de découvrir beaucoup de choses très différentes…Ceci dit, impossible de ne pas dire que le concept est, tout simplement, génial….Une très bonne soirée, l'un des événements de l'année, avec musique, découvertes et bonne ambiance à tous les étages. Assez de monde pour se dire que cela marche, pas trop pour ne pas se sentir étouffer, pour profiter des spectacles, vivre des moments intimistes.

Dans une chambre : une rampe de skateboard, et quelques mecs qui s'y essayent, dans une autre, une ambiance d'un autre monde : couleur rouge et chant du Zoublistan (pays imaginaire), nous faisant voyager dans un ailleurs qui n'existe pas. On passe ensuite dans la chambre d'une adolescente fan de Justin Bieber, puis on arrive sur les lieux d'un crime entre Usual Suspect et Dexter.

Picture by @fabriziogentile

On ouvre une autre porte à un autre étage : et l'on voit une vingtaine de personnes danser de bon coeur sur un son électro, et à côté quelques uns installés confortablement sur un lit pendant qu'un groupe joue un répertoire rock, on découvre ailleurs une oeuvre qui se dessine sous nos yeux et on repasse plus tard pour voir le résultat final.

Dans une petite chambre du bâtiment du fond, deux nanas profitent d'un moment pour discuter. Dans ce coin de couloir un couple s'embrasse. Sur le balcon du 4ème étage quelques uns sont accrochés à leur cigarette.

Sur la terrasse du dixième, on boit un verre sur un bon son électro en regardant la ville….Je l’ai dit : une soirée réussie grâce à une organisation solide qui a permis à ceux qui étaient là de circuler en toute sécurité malgré la foule dans les lieux de passage (couloirs et escaliers) plus dense à partir de minuit.

Et bien sûr il y a eu l'autre soirée Plastic. Ou plutôt, la soirée devant la Plastic.

C'est la soirée des refoulés, qui ont passé du temps sur le trottoir devant l'entrée, alors qu'à l'intérieur, on les regardait de haut depuis nos balcons… Refoulement obligatoire pour assurer la sécurité à l'intérieur de l'hôtel. D'autant que certains, dehors, étaient particulièrement émechés et violents.

picture by @fabriziogentile

Sur le trottoir : une file d'une centaine de mètres, sans parler de tous ceux qui ont pris la sage décision de laisser tomber sans essayer, ou de faire un petit bout de causette sur le parking en face, histoire de trouver d'autres plans.

Très vite, cependant, le chaos, certaines personnes s'énervent, râlent, exigent, veulent forcer le passage, se battent, perdent le contrôle. Rendent la situation dangereuse.

Il est désolant de penser que les organisateurs, qui ont bien fait leur boulot, aient eu à subir ces assauts. Il semblerait qu'ils ont pris la décision d'appeler les pompiers et la police, prenant ainsi leur responsabilité face à ce qui aurait pu tourner au drame si tous ceux qui étaient à l'extérieur étaient effectivement entrés.

Une fois qu'un semblant de calme est revenu sur l'avenue, l'hôtel a lui-même été évacué vers 1 heure du matin, étage par étage afin que nous puissions sortir en toute sécurité.

Après un dernier verre à Flagey, je suis rentrée dormir avec en tête, des bons souvenirs d'une soirée un peu 'folleâ?, décalée, sur fond d'ambiance de fin de monde….

Et cette question lancinante qui restera sans réponse 'Qu'est-ce qui fait bouger les foules ?â? et surtout 'pourquoi tous à la même heure ?â?….

5 COMMENTS

  1. Oui, c’est une ide… en effet…
    En tout cas, c’est sr qu’avec tout ce ramdam, quand ils vont remettre a, il y aura du monde qui voudra y aller, donc faudra bien y penser pour que cela reste quelque chose d’original et de spcial et pas un truc o il y a tellement de monde que t’en profites pas…

  2. je me frotte souvent avec mes potes sur ce sujet, c chiant de ne vouloir jamais osrtir avant minuit minimum…. comprend pas, la plastic pareille on est arriv quand c’tait deja le bordel vers 1h…. mais bon voil c comme a faut pas chercher comprendre…

LEAVE A REPLY