Dernière chance…

2
1417

Ce week-end, il s’agit de votre dernière chance pour découvrir, ou revoir l’Exposition « P < > aul Klee, le théâtre de la vie « , consacré à l’artiste suisse. Passionné de tout ce qui était « Performing art » (danse, musique, cirque, magie, cinéma et surtout théâtre), la vie était pour lui un immense espace de représentation permanente et de faux-semblants. Pas étonnent que la première Å?uvre vue, une eau-forte, était le « Masque de la Comédie »! Au tout début, dans la pénombre comme lors d’une représentation, nous découvrons des travaux « en vrac ». Après, les point de vue se précisent. Déclinées selon les arts qu’il appréciait, les Å?uvres sont regroupées thématiquement avec des objets recréant le contexte historique de cet art à l’époque où évoluait Klee. Dans une deuxième partie, que j’ai trouvé moins passionnante, le chef-compositeur Pierre Boulez analyse la « musicalit? du langage artistique de Klee, tout cela m’est passée un peu au dessus de la tête après avoir parcouru une première partie fort dense.

Une manière complète d’aborder la vision personnelle d’un artiste.

En parlant d’art, c’est aussi la dernière opportunité de découvrir de l’art contemporain, TRES contemporain grâce au « Parcours d’artistes  » organisé à travers la commune de Saint-Gilles. Commune bohème par excellence, Saint-Gilles a une forte communauté d’artiste et le Parcours vous propose, pour la vingtième fois, de les découvrir chez eux ou dans des lieux comme l’Hôtel de ville ou le Centre Culturel Jacques Franck entre autres. Peintures, installations, vidéo mais aussi bijouterie, gravure, infographie, moisaïque, etc. Il suffit de penser à une discipline et elle se trouvera certainement dans la liste!

Et n’oubliez pas, ce week-end, c’est aussi le Jazz Marathon , histoire de continuer à swinguer!

Crossposté sur Brussels TOF People.

SHARE
Previous articleAnderlecht is burning
Next articleParcours d'Artistes – Damien Ferré
Mélissa est Bruxelloise d'adoption depuis de longues années. Monomaniaque de son quartier (Dansaert/Ste-Catherine), on dit d'elle qu'elle ne traverse le Boulevard Anspach que pour travailler. Calomnies! Elle se bouge les fesses quand un nouveau bar vient d'ouvrir.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY