La pollution est sur Bruxelles : conseils

5
1330

La Cellule inter-régionale pour l’Environnement (CELINE) a prévenu de l’imminence d’un pic de pollution à Bruxelles, lundi et mardi, a annoncé la ministre bruxelloise de l’Environnement, Evelyne Huytebroeck (Ecolo), qui a conseillé une série de « gestes simples » pour diminuer les niveaux de pollution.

Les concentrations de dioxydes d’azote (NO2) dans l’air vont connaître des niveaux élevés, particulièrement mardi. Les conditions météorologiques prévues pour les jours prochains (absence de vent, temps sec, phénomènes d’inversion thermique) ne pourront pas assurer une bonne dispersion des NO2, et les prévisions de CELINE estiment que ces concentrations pourraient dépasser lundi et mardi les 150 µgr/m3, soit le seuil d’intervention 1 en Région de Bruxelles bruxelloise.

« Nous invitons donc chacune et chacun à adopter un comportement qui limite les émissions des principaux polluants », a demandé Mme Huytebroeck dans un communiqué. Elle a conseillé une série de gestes simples permettant de diminuer les niveaux de pollution, comme le recours au transports en commun < > , la marche, le vélo ou toute autre forme de mobilité dite douce. La ministre a aussi suggéré le co-voiturage et la conduite souple.

    Diminuer la température dans les bâtiments

« Si les conditions climatiques prévues pour ces lundi et mardi se confirment, des contrôles de vitesse avec notamment interception immédiate des automobilistes en infraction seront intensifiés mardi sur l’ensemble du territoire de la Région », a prévenu Mme Huytebroeck, rappelant que le niveau d’émissions de polluants est directement conditionné par la vitesse du véhicule et c’est entre 50 et 60 km/h que le véhicule émet le moins de pollution.

Selon la ministre, cet épisode de pollution concerne bien les dioxydes d’azote et non directement les micro-particules, autre responsable majeur de la dégradation de la qualité de l’air.

5 COMMENTS

  1. J’ai toujours bien aim les recommandantaion en cas de pic de pollution du style : « faite du vlo » Bien que ca ne m’empeche pas d’en faire, pollution ou pas, on en vient conseiller au gens de faire plus vlo quand il y a plus de pollution… N’importe quoi…

  2. C’est vrai que faire du vlo pendant les pics de pollution, c’est l’assurance de bien s’encrasser les poumons…
    L’idal tant, si on le peut, de tltravailler. Comme a, pas de pollution et si on vit en-dehors de Bruxelles, on respire de l’air pur.

  3. Hh, entre 50 et 60?! Ils vont adapter les vitesses maximales jusqu’ 60 afin de minimaliser l’effet des gens qui n’ont pas le choix de transport en commun?

  4. Magnifique la fourchette entre 50 et 60! Mdr

    Tiens, propos, Uyttebroeck vait annonc en fanfare la possibilit de fire rouler la moiti seulement des voitures les jours de pic.

    Un beau slogan en fait parce qu’elle se rend en fait compte que si la moiti de la population abandonne la voiture, les transports en commun seront compltement saturs!

LEAVE A REPLY