Who is afraid of RGB ?

12
5594

Dexia towerCréatures de la nuit bruxelloise, si vous êtes passé Place Rogier après la tombée du jour, vous aurez remarqué que la Tour Dexia s’est à nouveau parée de son habit de lumière. Peut-être même, nyctalopes éblouis que vous fûtes, avez-vous désespérément tâtonné à la recherche d’une borne vous permettant d’interagir avec la projection, à la manière de « Touch » en décembre dernier? N’en trouvant point, vous êtes-vous certainement résolu à admirer le spectacle sans peut-être comprendre grand chose de ce qui s’offrait à vos yeux, si ce n’est un vague sentiment de relation au temps?

Il est temps de faire la lumière sur ce projet et de satisfaire votre soif de connaissance, votre appétance pour les nouvelles formes d’art issues des technologies de l’information.


L’illumination qui tourne sur la tour actuellement est l’oeuvre de l’agence collaborative bruxelloise LAb[au] (pour LAboratory for Architecture and Urbanism), et s’intitule « Who’s afraid of RGB? ».

L’objectif du projet est de choisir un système, une logique à travers laquelle la tour Dexia sera illuminée chaque soir (hors événement spécifique), en se basant les principes suivants :

  1. Employer un langage abstrait et géométrique, de points, lignes et surface dans le but d'exprimer la progression du coucher au lever du soleil.
  2. Graduellement augmenter l'intensité lumineuse et/ou densifier l'espace occupé par les formes, en fonction du temps qui passe et en prenant Minuit comme point de rupture marquant le passage d'un jour à l'autre. Construire de la sorte une logique « inversée » d'augmentation puis de diminution de l'intensité lumineuse sur la tour, faisant correspondre le jour à l'obscurité et la nuit à la lumière, le point culminant à Minuit au lieu de Midi et le niveau le plus bas à l'aube.
  3. Chercher les possibilités d'apparenter la couleur aux prévisions météorologiques, instaurant ces prévisions comme un autre paramètre de la lumière.

Sur une période d'une année, tous les deux mois, une nouvelle variation du thème sera exposée sur les façades de la tour. En 2008, a la fin du cycle, un vote public permettra a chacun de choisir parmi les 6 propositions son Å?uvre favorite. L'Å?uvre ainsi sélectionnée sera exposée pour une année entière sur la tour.

Par ailleurs, vous pouvez dès à présent suivre le projet et vous l’approprier grâce a un « widget » téléchargeable, (pour les incultes, un widget, ou « windows gadget » est un petit logiciel qui s'installe sur le « bureau » de votre ordinateur. Ce widget vous permet de suivre le processus sur votre ordinateur en même temps qu'il fait fonction d'horloge et qu'il vous informe des prévisions météos, de manière similaire a la composition qui se déroule sur la tour.)

De cette manière, le projet inscrit la tour dans le paysage urbain comme un objet basé sur le temps et la couleur, diffusant ses informations et célébrant l'arrivée du jour nouveau sous forme de lumière.

Site du projet: http://www.lab-au.com/v1/dexia/2007/who-is-afraid-of-rgb/

Come to the bright side…

Photo © Artists: LAb[au] – Architects: Philippe Samyn & Partners, M & J.M. Jaspers – J. Eyers & Partners – Lightning engineer: Barbara Hediger

Article proposé par Alexandre Plennevaux. Vous aussi, suggérez un article !

12 COMMENTS

  1. Comme beaucoup de monde, je trouve cette illumination vraiment sympa. Un peu de couleur dans la nuit (et la soire) Bruxelloise…
    Mais tout le monde ne voit pas a du mme oeil, hls.
    L’ARAU, l’Atelier de Recherches et Actions Urbaines, dont le but est de « mobiliser l’nergie des Bruxellois autour des enjeux urbains et de leur ville » a fait savoir par communiqu de presse qu’ils trouvent que Dexia devrait payer une taxe sur les enseignes lumineuses.
    http://www.lecho.be/actualite/entreprises/finance/article.asp?id=3107280
    D’accord, mme si ce n’est pas le nom de Dexia qui est projet sur la tour, tout le monde parle bien de « la tour Dexia ».
    A quand une taxe sur les illuminations de Nol ? Encouragez les initiatives …

  2. Sont pas droles a l’ARAU… Dans toutes les villes du monde on encourage plutot les illuminations. C’est plus festif non?

  3. Il faut se rendre compte que aprs « touch », c’est bel et bien un gigantesque logo de Dexia qui a figur sur la tour quelques mois durant.

    L’art est clairement devenu un prtexte pour des agendas cachs, et pour des coups de marketing normissimes. En tant que presque artiste (graphiste), a me rpugne. Quel est l’agenda cach derrire cityscape? Apparemment, amener la Fnac s’installer dans le coin, entre autres. Qui se cache derrire l’asbl quartier Louise? Des agents immobiliers qui transforment Bruxelles en norme Shopping Center? Evidemment les politiciens sont de la partie. Cerhexe transforme Bruxelles en shopping center, Picqu en complexe de bureaux, et Thielemans en disney land.

    Et cette presse qui n’a de cesse de tous les congratuler. J’en peux plus.

  4. « Quel est l?agenda cach derrire cityscape? Apparemment, amener la Fnac s?installer dans le coin, entre autres. »

    Je te signale que l’arrive de la Fnac Avenue de la Toison d’Or n’a rien a voir avec CityScape. En fait, la Fnac devait venir dans « Heron » qui est tomb l’eau et ou se situe maintenant ce grand trou o se trouve CityScape.

  5. C’est lire au sens large. Cityscape, des illuminations de Nol qui coutent une fortune… on ne va pas me faire croire que c’est juste pour mon p’tit confort de passant ou habitant du coin. Tout cel se fait de faon trs intresse.

    Dans ce cas concret, j’aimerais juste qu’on explique quels sont les intrts de cette prtendue asbl. Aprs; que ce soit UGC, Kinepolis, BMW, Fnac ou tout autre, je m’en fous perdument.

  6. Est-ce que quelqu’un s’est pos la question de la consommation de ce machin? C’est bien gentil de nous encourager acheter des trucs plus « verts », mais ce n’est pas forcment pour permettre Dexia de faire mumuse avec l’nergie rcupre.

  7. L’Arau n’a pas mis en cause l’illumination de la tour (mme si c’est un gouffre d’nergie), mais le fait que celle-ci ait t remplace par le logo de la banque ! Parat que le bourgmestre de Saint-Josse n’tait pas content :-)

  8. La vraie question est de se soucier des gens qui travaillent l’intrieur de la tour, comme moi. En priode de lightshow, tous les stores de la tour se ferment automatiquement 18h (ou 17h selon les saisons), transformant les bureaux en botes opaques. Commence alors le spectacle qui se rpercute galement l’intrieur des bureaux o de nombreux employs travaillent encore. Les premires semaines, a faisait sourire. Maintenant, tout le monde en a marre.
    Sans parler des dfauts structurels de la Tour : problmes rcurrents de chaleur (sur la faade est, les surfaces vitres absorbent les rayons du soleil et les restituent sous forme de chaleur l’intrieur). Rsultat : les vitres se transforment en vritables radiateurs dont la t peut atteindre plus de 50! Les tempratures ambiantes des bureaux de la faade est atteignent rgulirement les 30, provoquant angines, bronchites et autres trachites.
    On peut parler de la faible consommation des Leds. Il faudrait galement parler de ce que Dexia consomme en climatisation pour essayer de refroidir tant bien que mal cette fournaise.
    Petite private joke interne Dexia : quoi reconnat-on en employ dont le bureau est situ en faade est ? Il bosse en chemisette

LEAVE A REPLY