Noiraud = anonymat

1
3975

Il faut vraiment avoir un problème d’ego marqué pour penser que montrer sa tête à une caméra quand on fait le Noiraud est en ligne avec la volonté d’anonymat du costume.

Didier Reynders était de la sortie 2015 de l’association caritative présidée par la Reine. Il a été interviewé, grimé de noir, déguisé comme les autres quêteurs en « roi africain d’opérette ».

Evénement folklorique Bruxellois, la collecte de fonds du Conservatoire Africain pour les crèches et écoles défavorisées, anime les restaurants bruxellois le deuxième week-end de mars. Il est possible de vivre dans la ville et de ne jamais croiser de Noirauds. Comme on peut toute sa vie ne pas connaître l’élection de Madame Chapeau (Didier depuis un certain temps des hommes s’y font élire), ou d’Esmeralda, la Miss Foire du Midi (là c’est rapé), ou de participer à L’Ommegang (chic en chic !) ou au Meyboom (c’est populo tendance bas-fondistes et tout le PS y a ses habitudes, donc je te déconseille).

Des Noirauds toute mise en lumière suscite des réactions, ce fut le cas sur ce blog en 2009. Au niveau mondial (France d’abord, puis monde anglo-saxon…) l’écho est pour le moins très négatif, si pas catastrophique.

Philippe de Belgique en NoiraudEn 1976, Philippe de Belgique, alors prince, posait en vue de l’édition d’un timbre commémoratif du centenaire de la fondation de l’association du Conservatoire Africain… mais il n’avait pas trop communiqué sur le sujet. On avait dû lui souffler « que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite ».

Ce constat de balourdise ministérielle, est en gros ce qui animait une zwanze de tous les diables au Roskam jeudi soir (le bxlblog y buvait quelques bières).

Et de se demander quelle mouche avait piqué le Did’ d’Uccle d’aller faire son Jacques devant les télévisions de France ? Ignorance des us et coutumes ? Envie de voir sa blackface sur toutes les télés du monde ? Entre les « Quelle klet ce peï ! » – « Non mais allez ! » – « J’aime pas le service au bar » – « J’attends de voir son sommet en Afrique », l’esprit était à la joyeuse consternation.

Marce Sel n’y était pas, mais la communauté d’idée est bien présente dans la conclusion de son dernier article.

 

1 COMMENT

  1. Personnellement, je préfère le folklore bruxellois quand il s’agit de boire des Manneken Pils à la place du Jeu de Balle lors de l’élection de la plus belle Moustache de Bruxelles.

LEAVE A REPLY