Le design peut ? aussi – aider à améliorer la vie de quartier

0
3051

Pendant Design September, le design a fait bouillonner Bruxelles. J?ai profité des Open Doors pour visiter des studios de design que je ne connaissais pas et j?ai ainsi rencontré Aurélie Brunet, fondatrice du studio Wakup. Elle m?a expliqué comment elle s?était lancée dans le design au service de l?innovation sociale et, plus précisément, le design comme créateur de lien et de cohésion dans l?espace public.

pink pong table (c) 354 photographers

Après une formation d?historienne de l?art, Aurélie a étudié le design de mobilier et l?architecture d?intérieur à La Cambre. C?est l?approche globale de la démarche qu?elle a retenue : le design du point de vue micro à l?échelle macro, et plus précisément le rôle du design dans l?amélioration de l?espace public.

« Le design doit s?intéresser à des problématiques contemporaines et non rester dans sa bulle dorée ».

Ses clients et partenaires : des asbl, des centres culturels, des villes/municipalités . Dans ses projets, Wakup mise sur une certaine dynamique sociale et sur le processus collaboratif  auxquels elle ajoute une exigence liée au design. En outre, elle adopte une approche « playful experience », c-à-d l?utilisation d?un langage qui dédramatise une situation pour pouvoir parler de choses sérieuses. La démarche passe par la mise en place d?équipes pluridisciplinaires (sociologue, géographe, historien, artistes?) et par des échanges participatifs avec le public ou lors de workshops.

kinnek's play (c) wakup studio

Concrètement, Wakup a mené divers projets à l?étranger mais aussi à Bruxelles.

Par exemple, « Banc Publik », développé dans le cadre de l?appel à projets « La ville est à nous », avait pour objectif de stimuler la rencontre citoyenne autour de questions urbanistiques. Grâce à l?asbl Alternative Culture, ce mobilier a été utilisé dans chaque commune de Bruxelles pendant 6 mois, comme lors d?une fête de quartier à la Cité Modèle, lors de la Journée sans voiture ou encore dans une bibliothèque (avec du son en lien avec un conteur). De plus, un atelier de peinture a été réalisé sur le thème de la ville avec les jeunes de la Goutte d?Huile à Molenbeek. A la suite de son itinérance bruxelloise, le collectif de graffeurs Farm Prod a donné une nouvelle peau au Banc Publik lors d?une performance au Bar du matin.

in situ 3 - journe?e de l'environnement (c) wakup studio banc publik custom farm prod 3 - (c) gautier houba photography

D?autre part, Wakup développe des workshops auprès de publics variés. Il a entre autres participé au programme d?Atrium qui mettait les conseils de jeunes créatifs au service de commerçants bruxellois désireux d?améliorer leur vitrine, et ce grâce au matériel disponible en boutique.

PLAY BIKE - participation asbl - dvt monopoly aneessens (c) Play Bike 2013

Ce type de démarche participative pour l?amélioration de la vie en ville n?est pas unique. Par exemple, l?Atelier Blink est un autre studio qui a adopté depuis longtemps le même genre de pratique à Bruxelles. Sans m?étendre, je citerai juste leur projet de signalétique des bâtiments communaux d?Anderlecht et la conception d?un système de signalétique et système d?orientation global pour plusieurs communes de Bruxelles. De même, les ateliers de Mad In Situ dans le quartier Annessens accueillent des designers  qui planchent sur une thématique en lien avec les habitants du quartier.

Vous aurez compris que le design ne se limite pas au beau mobilier de grandes marques. Il peut aussi s?agir d?une méthodologie permettant d?obtenir des solutions efficientes et créatives, et d?aborder des problématiques complexes.

 

LEAVE A REPLY