Les sens de Bruxelles

1
567

Qu’est-ce qui nous a marqué pendant le confinement ? Une ville qui n’avait plus le même son, le même visage, la même odeur.

Marc Crunelle, un architecte bruxellois passionné, collecte depuis des dizaines d’années des témoignages sur le passé des villes d’Europe, en mettant en avant les 5 sens, et pas que les témoignages visuels, afin de nous faire une idée la plus complète et sensible possible de ce que pouvaient être nos villes, la façon dont on y vivait, jadis.

Son site nous parle – entre autres – de l’odeur de chocolat des usines Côte d’Or, de l’odeur de la Senne avant qu’un prestidigitateur ne la fasse disparaitre.

Bruxelles n’est pas la seule ville évoquée, voilà une possibilité de voyage sensoriel sans tour-operator, sans zone rouge et sans passager locator form.

Et vous, quel est votre stimulation sensorielle (vue, odeur, toucher, odorat, goût) qui est la plus bruxelloise de toutes ?

1 COMMENT

  1. L’odeur d’urine dans le prémétro Anneessens, Fontainas, Bourse… Je fus du quartier hein faut pas croire. 8 ans dont 4 comme student.

    Une odeur comme un abandon, une ville qui exsude de sa mauvaise gestion et de la pauvreté à tous les coins de rue.

    Mais sinon le piétonnier c’est bien.

LEAVE A REPLY