La STIB, un plaisir divers?

0
4184

Suite à Plaisirs d’hiver, mon bus 46  précieux car il va directement de chez moi au centre-ville ­est limité à la Porte d’Anderlecht. Moins précieux du coup, d’autant que je pensais y aller demain avec deux enfants. Les samedis et dimanches, suite au marché aux abattoirs, la sortie de la station Clémenceau côté 46 justement est fermée, seule l’entrée est autorisée afin de canaliser le flux de voyageurs. Les soirs de match (environ une fois toutes les deux semaines, dont demain également), mon 46 est détourné et l’arrêt de la crèche n’est pas desservi.

Lors des manifestations, des sommets européens, des cortèges de St-Nicolas, de brocantes, de ventes de sapins (true story, je viens de vérifier ici), les bus de diverses lignes sont systématiquement déviés.

Je pourrais en parler longuement, donner d’autres exemples, mais ce n’est pas très utile; on a tous des anecdotes à raconter. Ce n’est cependant pas l’image que je me fais des transports en commun, mais c’est hélas l’image que j’en ai : un transport de pauvres (quoi qu’on en pense, une voiture coûte plus cher qu’un abonnement STIB), d’enfants (regardez les politiques tarifaires en leur faveur), de vieux dont on préfère à raison qu’ils renoncent à la voiture et de femmes ne conduisant pas si ce n’est des poussettes toujours plus encombrantes.

Les voyageurs qu’ils soient par défaut ou par conviction sont les otages d’une politique de mobilité tiède, n’osant pas renoncer à la bagnole (mais bien aux places de parking), mais voulant ralentir le trafic, y compris des bus (entre chez moi et St-Guidon, il y a plus de casse-vitesses que d’arrêts). Et dès qu’un événement drainant un peu de monde est organisé, on détourne le bus. Souvent sur ordre de police, pour prévenir les problèmes.

Est-ce cela la politique de transport en commun ? Le machin qui passe au second plan, le souci à régler quand le tourisme, le sport ou n’importe quelle autre manifestation est organisée ?

Je veux (continuer à ) prendre le bus parce que c’est plus facile pour moi, parce que c’est moins polluant, parce que cela crée du lien social, parce que mon abonnement c’est ma liberté depuis 1990.

Et vous, c’est quoi votre image de la mobilité ?

SHARE
Previous articleRate pas l'A.R.T #10 – Cher Papa Noël
Next articleLève la tête !
Bruxelloise expatriée, râleuse à distance. Je n'aime pas la politique.

LEAVE A REPLY