Rate pas l'A.R.T #3 – La caravane passe…..

0
7160

Chaque début de semaine, un Agenda Raboteux et Tarabiscoté (A.R.T) pour se 'culturerâ? entre amis ou en familleâ?¦

Les séries américaines sont la preuve que dieu existe, s'il daignait exister. En ces temps troubles où le ciel semble vouloir nous tomber sur la tête à chaque instant, c'est, en tout cas, une échappatoire digne des meilleures transes….

Je serais bien tentée de ne te parler que de ça, tiens : tous ces personnages que je connais sûrement mieux que certains de mes amis, ces crimes que nous avons élucidés, ces mystères qui nous hantent, ces histoires d'amour vécues par procuration, ces amis d'enfance retrouvés ou qui nous ont trahis…. Mais ce serait rendre public ce qui doit rester dans l'intimité (de mon salon) : mes croyances !

Ceci dit, tu n'es pas là pour ça mais pour te donner des idées de ce qu'il se passe à Bruxelles cette semaine…

Dans les tendances repérées : les sorties culturelles éducatives pour adultes et les caravanes ….

Mardi 25 septembre 2012

 Tu as toujours rêvé rencontrer un 'Expatâ? ? Ces être étranges et mystérieux qui hantent notre ville pour y travailler et dont on nous dit qu'ils ne sortent boire un coup que le jeudi soir, car les vendredis ils sont tous dans un avion pour le week-end 'à la maisonâ??

J'ai entendu dire qu'ils ne cherchaient que leur propre compagnie… Je refuse d'y croire même si l'invitation du premier Brussels' Expat Meet & Mingle au Scott's Bar indique que c'est l'occasion de rencontrer d'autres Expats…

Je propose donc de suivre la proposition de Benoit C. qui a un jour lancé l’idée de créer une association dont l'objectif serait d'aider les Bruxellois à s'intégrer…. !

Mais passons aux choses sérieuses : le mardi soir, c'est surtout le bon moment pour apprendre en se détendant.

L'association Action et Recherches culturelles propose un cycle Un regard sur â?¦ le Cinéma – Cycle Fritz Lang 'Metropolisâ?. C'est donc, ce soir, une projection de film précédée de quelques explications concernant tant l'artiste, l'oeuvre que l'époque où le film a été tourné…  L'entrée est de 3€.

Il semblerait que d'autres cycles suivront et que l'oeuvre ne sera pas toujours cinématographique…

Découvrir une oeuvre artistique, c'est ce que propose également, depuis la saison passée, l'Atelier 210 avec ses Blackout Session. Ici, le public est convié à écouter, réellement entendre un album – ce soir de Serge Gainsbourg – dans le noir complet… ! Ici, l'entrée est gratuite.

Et si tu es fan de jazz, la Jazz Station propose ses cours d’histoire et de compréhension, ce soir c’est le jazz des années ’50-60 au programme !

Mercredi 26 septembre 2012

Je m'en voudrais de ne pas penser, de temps en temps, à des activités spécialement dédiées aux enfants.

Parmi les idées, j'ai souvent parlé de ce que proposent les bibliothèques communales. Ce mercredi, à la Bibliothèque Hergé, les petits bouts, à partir de 3 ans, sont invités à écouter une histoire : Il était deux fois â?¦ les araignées.

Arachnophobes s'abstenir !

Les bibliothèques sont également un lieu idéal pour l'instruction des grands, il s'y déroule des rencontres littéraires et autre conférences, comme celle de Michèle Goslar : Victor Horta – L'homme. L'architecte. L'Art nouveau, Bibliothèque des Riches Claires.

Le vernissage se déroule mardi soir, mais je suis trop occupée, je me rendrai donc mercredi afin de découvrir cette expo photo à l'Espace Photographique Contretype. Ce sont deux artistes : Noé Sendas et Rui Calçada Bastos chacun ayant un univers bien particulier.

Je suis particulièrement intéressée par le travail que Noé Sendas a réalisé sur des photos datant de 1897 à 1960 qu'il a trouvé dans une boîte sur le marché aux puces… ! Ce même marché qui est le centre de l'oeuvre de Rui Calçada Bastos qui a photographié ce qui se trouvait par terre…

Jeudi 27 septembre 2012

La semaine dernière, j'ai vu partout des caravanes !

Cela a commencé par le projet 'La Piluleâ? : une caravane d'une autre époque que deux nanas se proposent de transformer en un centre de Médiation de l'Art et du Design. Un lieu qui se voudra mobile, nomade et où seront présenter le travail d'artistes contemporains… Le projet en est encore à ses bablutiements et autres 'brainstormingâ?, mais la visite de leur page permet de découvrir les goûts en matière de design des deux filles qui sont à l'origine du projet.

Ensuite, je vois que Alex Deforce, fondateur du label On-Point, cherche (et fini par trouver) une caravane pour tourner un clip ! Là, je me dis, c'est pas possible cette histoire de caravanes…  Il y a quelque chose dans l'air…

Puis je reçois un message d’une copine m'invitant à découvrir L’Art & Cup au….Caravan'serail !

Que veux-tu que je te dise ? Faut que j'y aille. Pas seulement à cause des coïncidences, mais aussi parce que la description me semble alléchante : une galerie (enfin le Caravan'serail est bien plus qu'une galerie, espèce de lieu hybride avec restaurant et chambres d'hôtes, et une galerie portée surtout sur la photo) transformée en appartement dans lesquels ne se trouvent que des meubles de récup'… Tout un week-end de découvertes en perspective !

Et puis, en bonne descendante d'un peuple nomade, j'irai probablement visiter d'autres lieux ce jeudi soir :

Il ne se passe pas une semaine sans que je découvre une nouvelle galerie, dont je n'avais jamais entendu parler. Cette semaine, c'est le Courant à l'occasion du vernissage de l'exposition Summer is over.

Je me rends bien compte que je ne parle jamais de danse. Autant j'adore danser, autant regarder un spectacle de danse ne m'excite pas des masses. J'ai enfin compris pourquoi : difficile de regarder les autres faire gentiment assis sur sa chaise. J'ai envie de les rejoindre sur scène, de bouger avec eux, de me laisser emporter par la musique…

Dans le genre de spectacle qui me démange les jambes, les bras, la tête et le reste, le genre de spectacle dont, si j'avais été danseuse, j'aurais voulu faire partie, je suis tombée sur la vidéo de Apartheid par la Compagnie Opinion Public en représentation ce soir au Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre.

Et pour tous ceux pour qui une bonne soirée passe d'abord par 'manger un boutâ?, c'est le Jeudi de la Sardine, à la Poissonnerie, un squat à Schaerbeek qui fait table d'hôtes et où il y aura un concert !

Vendredi 28 septembre 2012

Je sais que quelques uns de mes lecteurs viennent ici pour décourvir des sorties dont l'info est difficilement trouvable dans les agenda 'grand publicâ?. C'est le cas de la table d'hôte dans un squat du jeudi, c'est aussi le cas du vernissage et du week-end de fête à l'occasion de l'ouverture d'un studio d'artistes.  Le samedi à 20 heures, il y aura un Concert de Half Asleep et le statut du groupe sur la page Facebook est la seule information que j'ai pu trouver en ligne pour te convaincre que cet événement existe.

C'est que c'est un boulot à plein temps que de traquer le moindre flyer et affiche dès que je suis dans la ville !  Ici, c'est une petite carte postale à la typo noire sur fond blanc qui m'annonce que les artistes Denis Crutzen, Olivia De Prelle, Gilles Hébette, Elise Leboutte, Sarah Majerus, Capucine Simonis et Britta Vossmerbäumer s'installent dans un studio commun au 403 avenue Van Volxem et font la fête pour l'occasion.

Te parler du méconnu « Jazz Lab Series », ce soir avec Nathalie Lories Trio, à Flagey me paraît presque mainstream du coup ! Pourtant le jazz n'est pas un art populaire aujourd'hui malgré la scène de très bonne qualité que nous avons en Belgique. Et écouter du Jazz dans un studio de Flagey c'est ce qui se rapproche le plus de la félicité que certains espèrent trouver dans l'au-delà… Mais pourquoi attendre quand on peut en bénéficier dès ce soir ?

Samedi 29 septembre 2012

Ceux qui s'intéressent aux modes alternatifs de nourriture et de consommation ont certainement déjà entendu parlé de 'Freeganâ? : régime alimentaire consistant à se nourrir d'aliments gratuits – et donc récupérés. Le Centre d'écologie urbaine organise un atelier sur le freeganisme pour apprendre How to earn your bread (without selling your soul).

En réalité, je ne me vois pas me nourrir ainsi, mais ce qui m'intéresse dans ce mouvement c'est que cela met en évidence les quantités incroyables de nourriture que nous jetons… Bien souvent, les personnes qui ont un régime ou un mode de vie que j'ai tendance à considérer comme extrême ouvrent en réalité la porte de la perception pour les autres.

Par exemple, je n'ai aucune envie de devenir végétarienne. Mais c'est grâce à eux et à leur 'sacrificeâ? alimentaire que je peux espérer que la qualité de la viande sera meilleure et que les méthodes d'élevage ainsi que toute la chaîne d'événements consistant à me permettre d'avoir un steack dans mon assiette, répondent à des impératifs de respect de l'animal et de l'environnement.

En fin de journée, j'ai hâte de me rendre à l'Ouverture festive de la librairie Ptyx, sur la rue Lesbroussart avec sa belle façade blanche aux grandes fresques en noir représentant des écrivains… !

Dimanche 30 septembre 2012

Durant tout le week-end, le lieu idéal où se rendre en famille est certainement Les Fêtes Romanes, ce festival des Arts de le rue qui se tient au Wolubilis.

A part ça, dimanche est le jour idéal pour visiter l'exposition Bruxelles au travail 'Images et récits des années 90â? à la Fonderie. Des photographies de Bruxelles, ses entreprises, usines, magasins, ateliers… Et découvrir, photo à l'appui, ce qui a changé ou pas depuis… je dis 'ouiâ? ! Je suis sûre que cela sera fascinant….

Lundi 1er octobre 2012

Je te propose d'aller voir un film qui réunit à lui seul deux sujets majeurs qui ont défrayés la chronique de l'actualité ces dernières semaines : le harcèlement dont sont victimes les femmes, en rue, et le choc des cultures avec le monde musulman.

C'est un film égyptien, Cairo 678 qui est à l'affiche au Vendôme.  J'ai eu l'occasion de le voir, il y a quelques mois à Bozar et j'avais vraiment adoré tant la façon dont est traité le sujet, que les personnages et l'histoire du film. Et parfois, j'avoue, avoir des envie d'agir comme l'une des héroïnes du film…

C'est également un aperçu de la société egyptienne, pas seulement dans les rapports hommes/femmes, mais également dans les disparités de classe qui peuvent exister, comme partout.

Mardi 2 octobre 2012

C'est la dernière de la pièce Ayiti ce mardi soir. L'entrée est libre le 27 septembre, mais j'ai comme l'impression que cela sera assez bien rempli ce jour-là, j'irai donc à un autre moment. Un ami haïtien m'a confirmé que c'est un bon spectacle ('pestakâ?) pour découvrir l'histoire d'Haïti.

Curieux, ne surtout pas s'abstenir, les autres peuvent bien continuer à aboyer sur les misères du monde….

Yelyam

LEAVE A REPLY