I'm not on the Guest List #3

0
1592

Chaque jeudi, des idées de sorties du week-end (les événements culturels et familiaux sont repris dans l'article de mardi)

Faut-il vraiment écrire tout un article sur les soirées de ce week-end alors qu'il y a un programme de dingue en journée et qu'une seule et unique soirée me tape dans l'oeil ?

Pas de suspens, je le dis d'entrée de jeu :  samedi soir, il y a Our Party with Joey Negro au Bronks JeugdTheater. Je garde mon énergie pour cette soirée. Le reste ne m'intéresse pas vraiment.

Pourquoi cette soirée-là en particulier ?

D’abord parce que les soirées Our Party sont organisées par un collectif de DJ, Onda Sonora, dont j’apprécie les sets quand j’ai l’occasion de les entendre. Et, qu’aussi surprenant que cela paraisse, je n’ai pas encore été à une seule soirée « Our Party », alors qu’ils les organisent depuis plusieurs années. Au départ, elles avaient lieu aux Brasseries Bellevue, aujourd’hui en transformation. Depuis début 2012, ils ont trouvé un nouvel endroit : le Bronks, en plein centre ville.

Et surtout, pour leur soirée d’ouverture de la saison, ils font fort en invitant Joey Negro, qui nous vient de Grande Bretagne. Je crois qu'il y a là les ingrédients de base d'une toute grosse soirée, un peu comme celle qui avait vu Gilles Peterson l'an dernier à la Strictly et plus de mille personnes se presser aux portes, ou plus récemment, la soirée d'ouverture de saison de la Woodstrasse, il y a deux semaines, où près de 1500 personnes se trémoussaient encore sur la piste de danse à neuf heure du matin, pour écouter le set de Wankelmut.

Alors, bien entendu, si seul le monde m'intéressait, j'irais tout simplement à des soirées comme celles dont je ne parle pas, des trucs d'expérience de DJ à la télévision, pour ne citer que l'une des plus récentes.

Non, les plus de mille personnes qu'ont attirés les soirées dont je parle, sont venues parce qu'elles étaient à la recherche d'un son particulier, d'un DJ d'exception avec renommée internationale et qui a fait le déplacement à Bruxelles.

Parce que ce n'est pas gagné d'avoir du monde : j'ai assisté à des soirées de dingue avec des DJ's incroyables venus tout droit de New York ou d'ailleurs mixer devant 22 personnes (staff compris). C'était par exemple Kenny Dope, en février au Bazaar.

Ce n'est pas une exception : j'ai d'autres souvenirs dans le genre avec un peu plus de personnes : DJ Jazzy Jef, venu de Philadelphie pour un DJ Set dans un Vaudeville où nous étions moins de trois cents (ce qui vu la renommée de l’artiste est un chiffre assez bas, qui s’explique peut-être parce que c’était un dimanche), idem, toujours en 2010, Rich Medina qui a mis le feu au Tavernier où se sont trémoussés moins de cent personnes, mais qui en gardent toutes un excellent souvenir….

J'en passe beaucoup d'autres, je pense notamment à la grande époque du Nexx, cet étrange bar de la place Flagey qui était géré par un fana de musique et qui invitait la crème de la crème du hip hop toutes les semaines. Aujourd'hui, le même sévit au Bazaar et DJ Premier devrait arriver prochainement (le 22 octobre) !

Tout ça pour dire que la foule bruxelloise peut se presser aux portes du Bronks Jeugdtheater, ou peut le bouder. Qu'il est possible qu'il  y ait une foule de fanas venus d'un peu partout en Belgique ou d'un peu plus loin. Ou qu'il n'y ait personne. Sauf moi au milieu de la piste de danse.

Les autres sorties

Vendredi et samedi : C'est le Saint-Jazz Festival à la Jazz Station : tous les concerts sont gratuits !

Encore quelques apéros en plein air pour terminer la saison : organisés par la Villa de Ganshoren : jeudi et vendredi dans des lieux différents.

Dès le vendredi fin d'après-midi, il y a le Festival Reggea Bus sur le parking de Tours & Taxis. Le camping sur place est gratuit et le café est offert au petit matin…

Le retour d'une nouvelle saison de Libertine Supersport pour une 'Kompakt Label Nightâ? au Mirano Continental (l'entrée est au prix non démocratique de 13€, quand même…)

Le collectif girly de Hip hop Supafly fête ses 3 ans d'existence au Tavernier, samedi soir…. !

La Block Party au Byrrh, est elle aussi très axée culture hip hop, avec Graffiti Jam, MC au micro et barbecue.

Dimanche après-midi, il y a Piknik Elektronik au Parc Duden, on ne présente plus ce concept de fête en plein air sur son électronique. Aux platines, je reconnais les noms de Fady One et de Rick Shiver.

Bon épuisement.

Yelyam

LEAVE A REPLY