C’est tramatique 2/5

2
1277

La Deuxième fois que j'ai voulu prendre le tram, je ne savais même pas ouvrir la porte, c'est un système, il faut passer sa main devant une ligne verte très fine qui clignote, on la voit à peine, je ne l'ai pas vue, le chauffeur du tram ne voulait pas m'ouvrir, il me faisait un signe, (les secondes qui durent des heures), je passais la main comme il indiquait, je parlais tout seule en même temps, mais qu'est-ce qu'il veut ? Ouvre la porte, mec, sauf que je n'étais pas seule. J'emmenais quelqu'un prendre le tram. Un visiteur, qui renchérissait, alors, il ouvre ? (Et qui m'en voulait un peu de mon incompétence : c'était ma ville, mon tram, je devais trouver une solution.) L'autre derrière sa vitre se foutait de notre gueule, toujours sa main qui montait et descendait le long d'une ligne invisible, je faisais pareil pour lui montrer ma bonne volonté, j'aime bien apprendre.


Mais je le faisais mal, la ligne verte ne détectait pas les vibrations et la chaleur de ma main, je n'avais pas la cadence, pas la technique, la porte restait fermée. Ã?a aurait pu s'éterniser, d'ailleurs c'était infini, ça lassait tout le monde, puis un passager a décidé qu'il allait faire quelque chose, parfois, c'est rare, un homme s'avance seul avant que la situation ne se dégrade encore plus, celui-là nous a ouvert la porte, c'était un beau geste, (je ne me souviens pas si c'était un beau mec, l'ambiance n'était pas aux regards en coin). Le chauffeur nous à peine regardés, classés stupide, inadaptés, gênants, il aurait probablement souhaité que la porte ne s'ouvre jamais pour des gens comme nous, il a quand même accepté de nous vendre des tickets de mauvaise grâce. Depuis, en plus de la direction, je fais attention à bien ouvrir la porte.

Ã? suivre

Aliette Griz

2 COMMENTS

  1. Suis de tout coeur avec toi. Nous ne sommes pas tous bruxellois de naissance!

LEAVE A REPLY