La deuxième mort du fromage de Bruxelles

3
3654

Il n’y a plus de vrai fromage de Bruxelles. Fini. Den ettekeis es duut

< > .

« De Ster », fromager à Lubbeek, était le dernier producteur dont les fromages avaient les caractéristiques organoleptiques dignes d’être associées à l’appellation de « Fromage de Bruxelles ».

La production a malheureusement connu le même sort que celle de la fromagerie Vander Gucht de Leeuw-Saint-Pierre, elle a été revendue avec la marque à Herve Société.

Tous les fromages de Bruxelles disponibles sur le marché sont donc produits par Herve Société. Et il faut reconnaître que ce n’est plus la même chose.

Finie la croute blanchâtre, craquelée devenant translucide avec le temps. Fini le nez profond et fort qui sentait la vache. Fini aussi le goût salé très très prononcé (10% du poids du caillé en sel dans les recettes originales) qui convenait si bien au pain noir et au café.

Les fromages de chez « De Ster » produits à Herve ont une croûte qui fait penser au Herve piquant (orangée, humide, grumeleuse) qui n’évolue pas dans le temps et « possèdent » un nez étrangement absent. Le stinkkaas d’antan ne sent plus.

Côté sel on semble avoir levé le pied, dommage.

C’est pourtant mieux que ce que la reprise de Vander Gucht avait pu produire mais ça reste toujours une dégradation de la nature du produit par rapport à l’original.

Vous trouverez donc toujours du fromage de Bruxelles (même parfois qualifié d’artisanal !) sur les étals et dans les rayons mais ne soyez pas dupes ce que vous mangerez n’est pas du ettekeis.

Les échos du Brusselse Orde van de EttekeisFretters (B.O.E.F.) sont pourtant encourageant puisque ses membres se sont remis en ordre de bataille et oeuvrent à la restauration d’une production réellement artisanale du Fromage de Bruxelles sur des terres brabançonnes. Nous vous tiendrons informés des avancées de cette bande de joyeux gastronomes.< >

3 COMMENTS

  1. il y a plusieurs mois, j’avais aussi constat que le fromage de bruxelles tel qu’on le connaissait avait disparu des points de vente delhaize. Je leur ai envoy un mail et ils ont rpondu qu’on ne faisait plus ce fromage. Jusqu’au mois d’aotde cette anne, j’en ai nanmoins encore trouv venant de IDB Benelux sa Vilvoorde et Vanderwegen Lubbessk dans divers magasins mais pas Delhaize, ni colruyt qui a alors arrt d’en vendre plutt que de mentir sur « l’aambachtelijke »
    Depuis une semaine, plus moyen d’en trouver nulle part. La nouvelle recette est innommable pour moi. Avant je laissais la bote temprature pendant quelques jours et aprs je dgustais quand il devenait transparent. Maintenant quand on le laisse temprature il se recroqueville vers l’intrieur et sche. En plus en consistance on dirait un fromage granuleux et rugueux et en got n’en parlons pas.
    Je rallie donc votre point de vue et espre vivement pouvoir retrouver ce fromage dans les magasins. Pourquoi ne pas reproduire l’ancienne recette? Est-ce si difficile ou une question de monnaie? Dans notre rgion, (Wavre, Ottignies, Beauvechain, Grez-Doiceau) quasi tous les magasins en vendaient alors……….

  2. Je suis de tout coeur avec le B.O.E.F.
    J’avais galement remarqu que le produit vendu actuellement sous l’appelation :  » Fromage de Bruxelles » est franchement dgueulasse.
    Rien voir avec l’original, cette pte mlange au pays du suralisme peut s’appeler :  » Ceci n’eqst pas un fromage de Bruxelles »
    Un mauvais coup de plus notre patrimoine bruxellois.
    Mais potvordomme ds que vous savez o il y en a du vrai j’en achte !!

    Ciske de Bruxelles, n’en echte, pas un erzats

  3. si seulement je savait ou en acheter du vrai du bon et de la fabrication d antan je ferait n importe quoi pour retrouver cette saveur si chere a mon coeur et a mes papilles gustatives,mdr je suis aussi un vrai brusseleir de la marolle expatri en wallonie il y a 35ans et il y a longtemps que je n ai plus retrouv mon ettekeis emball dans un bon vieux papier glac comme autrefois.Quel dommage que ce fromage de mes anctres ai disparu encore un truc de bruxelles qui fout le camp quelle tristesse. Reeke van de deevestrout

LEAVE A REPLY