Itinéraire bis

0
399

UN…

Stéphane a longtemps cherché le métier de ses rêves. « Après avoir bourlingué de jobs en jobs pendant près de trois décennies, j’ai voulu prendre le temps de réfléchir à ce que j’aimais vraiment. Et voir si je pouvais en faire mon job. Il se trouve que j’adore le vélo. Pourquoi ne pas ouvrir un magasin de vélo ? La première graine était plantée. »

L’utilisation du vélo à Bruxelles explose. Les infrastructures sont de mieux en ieux adaptées. La charge de travail des vélocistes est importante. Il faut parfois un mois pour obtenir un rendez-vous pour faire réparer son vélo. Une première étude de marché montre que l’opportunité existe. Il reste à la saisir !

DEUX…

« Pour l’ouverture d’un magasin, j’avais besoin d’une équipe. La première personne à qui j’ai pensé est mon frère Roland. »

Roland est père de deux enfants. Il se déplace quasiment exclusivement à vélo. Il a tracé sa carrière dans le domaine de l’environnement à Bruxelles. En quête de changement, il décide de partir en voyage en Amérique avec sa famille pendant un an. Les premières étapes de son périple se font à vélo.

« Voyager à vélo, c’est se donner la possibilité de capter plus de beaux moments. Contrairement à la voiture où tu as une vision tunnélisée, le vélo te permet de beaucoup mieux saisir la beauté du chemin que tu traverses. Le vélo favorise également les rencontres. Les gens sont curieux et amicaux quand ils voient une famille voyager à vélo. Ils s’intéressent à ton trip, t’offrent de l’eau, de la nourriture et même le gîte. »

C’est durant ce voyage que Stéphane parle pour la première fois de son projet à son frère. « J’avais rejoint Roland et sa famille pour une étape de leur trip. Je lui ai expliqué mon projet et lui ai demandé si il voulait me rejoindre dans l’aventure. Je pense que c’était la bonne question au bon moment. »

TROIS…

Au retour du voyage de Roland, les deux frères décident de se lancer et commencent à contrétiser leur projet. Pour ouvrir un magasin de bicyclettes, il faut être trois minimum, estiment-ils. C’est là qu’intervient Nicolas.

Nicolas est un collègue de Roland. Il a des envies d’ailleurs. Passionné des vélos, il arpente les routes de Bruxelles et environs sur sa bécane. Il donne de temps en temps un coup de main pour réparer les vélos d’amis ou de la famille. La sollication des deux frères vient à point nommé, l’équipe est constituée.

C’EST PARTI !

Nos trois quinquas viennent d’ouvrir leur boutique avec une ambition : encourager les gens à prendre leur vélo plus souvent. « On veut leur donner l’occasion de vivre les mêmes beaux moments que nous avons vécus à vélo ».

www.yellowcycle.be

LEAVE A REPLY