Et qui va promener le chien ?

3
2857

<>Nichée dans la petite rue de Rollebeek, l’enseigne « Et qui va promener le chien ? <>  » est probablement la plus cosy de toutes celles qui sont situées le long des frontières australes du Sablon. On le reconnaîtra fort aisément, les propriétaires ont mis un point d’honneur à soigner un cadre qui convient tant aux esthètes qu’aux fanatiques des ambiances feutrées: la coutellerie, le mobilier et l’éclairage préservent quelque peu le client du syndrome « So cheap« , la très malheureuse spécialité d’un autre coin de Bruxelles, le très surfait Châtelain. Mais du cadre aux plaisirs du palais, la liaison est-elle pleinement assurée ?

Hélas, nous avons été quelque peu déçus et ce, même lors de la seconde session dite de rattrapage. Pour quels motifs ? A la base, il n’y a tout simplement rien de plus déplaisant que de se voir servir une assiette chaude pour un met fort tiède, soit le soupçon intolérable de l’usage du four à micro-ondes. C’est d’autant plus dommage qu’au sein de la cuisine, le personnel ne vivait pas une période de coup de feu lors de nos passages respectifs. Si la carte fait preuve d’originalité dans une capitale trustée par les tagliatelles baignant dans la crème fraîche et les morceaux de saumon, la catastrophe est assurée au niveau des vins. Certes, il est notoirement connu que les tenanciers se font une marge bénéficiaire très étendue sur le bouchon mais lorsque le choix (très banal) renvoie sans équivoque aux étalages du Colruyt (passage de 5 à 30 EUR pour un chilien d’entrée de gamme), on peut difficilement cacher des sourires sarcastiques. Certes, c’est la crise pour l’horeca mais quand même…

Soyons de bon compte, les prix sont corrects et le personnel très sympathique. Bref, nous avons profité du cadre et du calme voluptueux qui incitent aux retrouvailles et au dialogue. Pour ce qui est du solde, il ne suffit pas de mentionner « restaurant branch < > é » sur son site internet pour créer et maintenir une réputation, fort heureusement du reste. Cotation maison: 40% (Lui) – 55% (Elle).

Crédits photos: Kamillelydie <> .

3 COMMENTS

  1. J’avoue ne jamais tre rentr, le cot « branch » a fait que j’ai prfr aller manger en face que l :-)

  2. Franchement mon passage dans ce restaurant me laisse un sentiment de surfait. Je trouve au contraire les prix forts levs pour ce que ca vaut (cf. le vin par exemple mais les plats aussi). J’en ai eu pour 45 ? pour un plat et une boisson (mme pas du vin).
    Les gens « branchs » (branchouille de je devrais dire) ont videmment aims ;)

LEAVE A REPLY