Ingenium

7
2026

ingenium

Ingenium, photographie et ingéniosité, un titre d’expo prometteur. En cette belle après-midi de grisaille, je me suis décidée à aller assouvir ma curiosité.

Il s’agit donc d’illustrer l’ingéniosité naturelle de l’homme. Ce qui frappe d’abord, c’est un certain éclectisme.

L’exposition commence par une salle montrant des photos de phénomènes et catastrophes naturelles. Elles sont classées selon les catégories un peu ‘New Age’ feu, eau, terre et air.

Une photo de trois bambins en état de décomposition avancée après le passage du tsunami, peut-être intéressante d’un certain point de vue, n’illustre pas selon moi l’ingéniosité humaine, mais passons.

Les salles suivantes illustrent les sciences appliquées. La qualité est inégale: la plupart des photos sont intéressantes, certaines exceptionnelles, d’autres franchement ennuyeuses.

Entre génie mécanique et génie nucléaire, il y a un pan de mur génie social, qui à nouveau m’a frappé comme étant un peu hors cadre. Des photos d’aborigènes misérables, des syndicalistes et des références à Auschwitz – peut-être tout ceci à un rapport avec des débordement d’ingéniosité. Mais à mon sens (un peu cartésien, d’accord), un rapport assez ténu.

Mémorables: celles de l’ère soviétiques, savoureuses de propagande. Et les photos de Thomas Weinberger, dont celle de l’affiche. Celles-ci ont un aspect trop propre, une ambiance étrange – des paysages haute technologie totalement dépourvus d’humanité.

En tout et pour tout, une expo assez inégale, mais qui vaut quand même la peine d’être vue.

Au Bozar jusqu’au 09/09/2007

7 COMMENTS

  1. Je pense qu’il est indispensable d’avoir une connaissance de l(a courte) histoire de la photographie pour pouvoir bien comprendre les tenants et aboutissants des photographies qui sont exposes Bozar. En ralit, ce n’est pas si ecclectique qu’il n’y parait; peut-tre la faute Bozar ou le manque de curiosit des visiteurs, ou les deux ;)

  2. je suis de celle qui pense que si l’art a besoin d’explication, c’est qu’on a perdu quelque chose – il devient trop confidentiel. Il s’agit d’une cration exprimant une ide ou une motion, aprs tout.

    Maintenant, toujours prte me refaire l’ducation: si tu pouvais tre plus prcis et expliquer ce qui, ton avis, fait le lien entre toutes ces photos, je suis tout ouie (ou ‘vue’, dans ce cas-ci :-) ).

  3. Pour tre pleinement compris, l’art a toujours besoin d’explication. En dehors du cot esthtique se trouve toujours un soucis de relater, expliquer, exprimer telle ou telle chose (un sentiment, une croyance, une victoire, la libert, …).

    Pour toffer ce propos, je vais utiliser le tableau de Van Eyck appel le Mariage des Arnolfini (dont tu peux voir l’image ici : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/0f/Jan_van_Eyck_001.jpg).

    De prime abord, le tableau est superbe, dtails, rendu des matires, perspective intelligente, etc… On pourrait s’arreter l, mais ce serait triste. Par exemple, le petit chien leurs pieds… Oh qu’il est mignon le toutou, comme c’est chouette d’avoir mis un chien, ils devaient certainement avec un chien. Probablement pas… le chien est tout simplement le symbole de la fidlit, et donc, entre les deux poux, la fidlit des poux. Les oranges sur la petite table derrire monsieur. Pourquoi mettre des fruits dans la chambre des poux ? A l’poque, manger des oranges est un symbole de richesse et d’importance sociale. Monsieur Arnolfini montre sa richesse et son importance. Le plafond caissons la florentine (ou vnitienne, je ne sais plus mais peu importe), les tissus de velours et de soie montrent qu’il s’agit d’un reprsentant italien Brugges. Richesse et pouvoir. Dans le petit miroir bomb, on voit Van Eyck qui peint ! Il signe son oeuvre et surtout il montre qu’il est le tmoin de leur union. Rassure-toi, Madame Arnolfini n’est pas enceinte avant le mariage, elle porte le vert, couleur de la vierge, et son gros ventre ne sert qu’ montrer qu’elle est fertile !

    Tout cela pour dire quoi ? Tout simplement que l’art a toujours besoin d’explication. Il est toujours ncessaire d’avoir des cls de comprhension pour lire une oeuvre en profondeur, en ne se bornant pas au simple aspect esthtique qui plait ou non.

    Alors tout d’abord, pourquoi ce thme de l’ingniosit en photographie ? C’est trs intressant ! La photographie est le medium artistique MECANIQUE par excellence, pas besoin de pinceau, de crayon, … pas besoin de la main de l’homme pour tracer. C’est la lumire qui va venir tracer le ngatif (ou le capteur mais c’est moins potique et magique que les sels d’argent). La photographie est mcanique (et mme ingnieusement mcanique), elle est le mdium de l’ere industrielle (Voir Rodchenko, Renger-Patszch, Krull, Bourke-white l’expo) et ce sont des batiments industriels qu’on vous montre ! (Non ce n’est pas du hazard, je vous jure).

    Alors, oui, ce n’est pas passionant l’histoire de la photographie, mais il n’y a rien faire… c’est grce ce qu’on fait ces gens que des artistes font ce qu’ils font aujourd’hui (ah c’est profond a…). Sans un Eugne Atget (qui fait des photos chiantes, il faut le dire), il n’y aurait pas eu de documentaire amricain comme il a t fait (Evans, Lange, …) et donc pas de documentaire amricain contemporain (Owens, Burtynsky, Meyerowitz, …).

    Sans les Becher, et leur acharnement raliser des typologies selon les mmes formes, il n’y aurait pas eu ce qu’on appelle aujourd’hui l’cole allemande.

    Je ne peux hlas te faire de cours d’histoire de la photographie rapide… Mais cette courte histoire, et comment elle s’inscrit dans une re industrielle, mcanique fait le lien entre toutes ces images et tous ces auteurs. Je ne sais pas s’il y a des visites guides, mais je pense que ce serait fort enrichissant pour qui connait mal la photographie; ce qui d’ailleurs, est une autre caractristique de ce mdium : connu de tous, il reste le moins connu de tous les mdiums artistiques. Si je te dis cite moi 3 peintres, 3 musiciens, 3 architectes, tu auras toujours rponse. Si je te demande de me citer 3 photographes de la mme trempe, a va tre plus dur ;)

    Sur ce, je ne pense pas que ton ducation soit refaire, bien au contraire. Bien duqu est celui qui est toujours prt en savoir plus :) Si cela t’intresse, je ne peux que te recommender un petit tour au muse de la photographie de Charleroi (o ils organisent d’ailleurs de trs bonnes visites guides) qui possde une impressionante collection permanente en dehors des trs bonnes expositions qu’elle organise. (et si la photo te passione, va jeter un oeil sur http://www.soyons.net, cela pourrait te plaire)

  4. Je me permet quand mme d’mettre une opinion contradictoire – l’art n’a pas toujours besoin d’explication, bien au contraire.

    L’explication peut apporter un plaisir intellectuel (par exemple il y a eu une excellente srie sur Arte proposant des analyses comme la tienne http://www.arte.tv/fr/art-musique/palettes/1217068.html), mais cette toile de Van Eyck est agrable regarder pour tout un chacun.
    Pour qu’on se comprenne bien, ceci ne se limite pas l’art figuratif – un Pollock ou certaines installations d’art contemporain apportent un vif plaisir, sans qu’il y ait besoin de chapitres entiers.

    Bien sr, c’est une matire d’opinion, et je parle en ‘madame tout le monde’. J’ai des copains et connaissances artistes contemporains qui seraient plus d’accord avec toi. Mais pour moi botienne, si l’art devient affaire d’expert, et qu’une me sensible n’y voit plus rien du tout, ca devient de la technique et de l’inside joke.

    Mais ca n’empche pas: merci pour l’explication, et merci pour les liens ! J’y regarderai – ca peut tre chouette de plus apprcier les aspects techniques la prochaine fois.

  5. Perso, je pense que l’art peut tre admir comme tel mais avec une mise en perspective, quelle soit historique ou technique, c’est quand mme pas mal.

    C’est un peu comme si on admire une belle personne et que quelqu’un vous souffle que celle-ci a subi 12 oprations chirurgicales. Cela ne fait pas le mme effet si on vous dit qu’elle a survcu un accident de voiture et au cancer. La personne reste la mme mais l’explication changera srement votre point de vue. Certains – mais ils sont, d’aprs moi, rares – ne voudront pas tre mis au courant, les autres prfreront savoir.

    C’tait ma parabole du jour ;-)

  6. Jolie parabole ;)
    Nous sommes donc du mme avis, mais si le mien est plus tranch vu que je suis partisan ;)
    Comme tu le dis, une mise en perspective historique apporte un plus :) Et c’est peut-tre ce qu’on peut reprocher Ingenium, c’est qu’elle est presque indispensable pour profiter pleinement de l’exposition.

  7. Petite raction par rapport l’expo, j’y suis all la semaine passe. Je rejoins un peu la critique d’une expo trop clctique, quoique. Mais c’est vrai que vu la place disposition, on a l’impression qu’il ont voulu trop raconter.

    Mais la critique principale, c’est que cette expo est BEAUCOUP trop dense. Chaque photo mrite presque 5 minutes, vu leur qualit, et il est impossible de toutes les admirer leur juste valeur. J’ai fait l’expo avec 3 amis, qui ont t plus rapide que moi et pourtant j’ai l’impression d’en avoir saut pas mal. Je me souviens d’une photo tout la fin de 3 « ouvriers » sur le toit d’un Zeppelin au dessus de l’Atlantique. Toute petite, et perdue au milieu de photos couleurs a priori plus impresionnantes, je me souviens qu’aprs un petit temps d’observation, celle l m’a touch particulirement…

    Selon moi, l’art ne ncessite pas d’explication tant qu’il voque dj des motions au dpart, mais se permettre de le comprendre, c’est aussi une cerise sur le gateau et donc ca en vaut souvent la peine…

LEAVE A REPLY