Bruxelles, si c’était Mich ?

13
1870
Michaël Uyttersprot - Mich - eMich

Michaël Uyttersprot - Mich - eMichLe hasard fait que je –  Mich – suis né dans un lieu on ne peut plus bruxellois : l’Hôpital Saint-Pierre dans les Marolles. Schaerbeek et Evere sont les communes qui m’ont vu grandir. Après m’être brièvement expatrié à Machelen et Vilvorde, j’ai fini par revenir dans cette ville qui me fascine par ses multiples contrastes culturels, linguistiques, architecturaux et urbanistiques.

Si Bruxelles devrait être une odeur, ce serait celle des feuilles brulantes lorsque celles-ci en automne se coincent entre le rail et la roue du tram, créant un bref spectacle visuel d’une fraction de seconde.

Si Bruxelles était une couleur, ce serait gris. Gris comme la plupart des nos façades, gris comme la grisaille, le temps qui domine notre ville.

Si Bruxelles était un son, ce serait le son d?un tram qui passe, qui fait « ding » et qui s’engage dans une courbe accompagné d?un grincement typique.

Si Bruxelles était un goût, ce serait un goût sucré. Sucré comme une gaufre, sucré comme une Kriek, une Gueuze, une Pécheresse.

Son blog.

13 COMMENTS

  1. En avant les claviers.

    Prparez vos petits doigts, vos yeux, cela va chauffer dans la blogosphre bruxelloise.

  2. Mais o est le champagne??? Ah oui, c’est pour samedi.
    Quoiqu’une bonne p’tite gueuze serait plus indique dans ce cas-ci!

  3. Flicitations du walifornien qui ne travaille ni n’habite plus Bruxelles.
    Longue vie ce MetroBlog …
    (commentaire habilement plagi de celui de Jim-de-peggy …)

  4. Je ne vis pas Bruxelles depuis longtemps mais c’est une ville que j’apprcie tout de mme beaucoup ne fusse que pour les sorties chaque semaine.

    Mais bon y’a rien faire… la campagne, les vaches, les barbec, les routes dsertes toutes cabosses, a manque :) !

  5. Bravo pour cette ide et pour cette si jolie entre en matire. Pour moi, un gout: une bonne frite; une odeur: l’odeur si caractristique la gare centrale.. mlange de bonbons, fleurs, hotdog, travaux et d’autres odeurs indfinissables qui s’y mlent aussi; une couleur: le jaune des trams; un bruit: ce fameux « ding » des trams (oui a m’a marqu les trams)…Je n’avais jamais t Bruxelles avant d’y commencer mes tudes suprieures et je n’ai pris la peine de connaitre la ville qu’aprs un an de vie en kot Auderghem. Avant cela, j’tais trop prise par les tudes et ma vie se rsumait au bus 34 jusque l’cole (quartier lopold) et au mtro Hankar-Gare Centrale lorsque je retournais passer le w-e en famille. La deuxime anne d’tudes, j’ai eu des stages, moins de cours et donc l’occasion de me promener dans la ville. J’ai galement habit un peu en face des brasseries dont je ne connais plus le nom sur l’avenue Van Volxem, puis quelques mois dans un trs joli studio entre Meiser et le Parc Josaphaat. J’avoue ne pas avoir trop aim Bruxelles lorsque j’y tais tudiante et les circonstances ont fait que j’ai eu peur d’y retourner pendant longtemps aprs avoir quitt le kot, j’y avais fait une rencontre traumatisante. Quand j’y retourne maintenant, je regrette de n’avoir pas pu mieux en profiter quand j’tais tudiante, et c’est toujours en m’extasiant du multiculturel qui suinte tous les coins de rue, de la joie de vivre, de l’animation permanente, du sourire des touristes et de la fiert des autochtones. Longue vie ce blog et encore bravo vous tous…

  6. Miiiich, la gueuze et la kriek, ce n’est pas sucr et la pcheresse, c’est pas bruxellois. Il va tre grand temps de faire ton ducation en la matire ;O)

  7. Ah si, la Kriek est sucre, mais je me trompe de brasserie :-)

    Sinon la Gueuze non-sucre est bonne aussi !

LEAVE A REPLY