Bruxelles, si c’était Willy (WomB)…

1
1483

J’y ai fait mon entrée un beau dimanche de novembre, dans un hôpital à Etterbeek (non, je ne dirai pas l’année!). Anderlecht, Laeken, Jette et maintenant Forest, je suis passé par pas mal des 19 communes, et même quelques fois en dehors. Mais c’est du Pentagone, ce centre historique tellement meurtri de 1000 manières, que je suis toujours resté amoureux.

Si Bruxelles devrait être une odeur, ce serait donc celle d’une croquette aux crevettes, dégustée dans un de ces merveilleux petits restaurants dont j’espère vous donner quelques adresses dans les semaines à venir.

Si Bruxelles devrait être une couleur, ce serait du gris, d’accord, mais de moins en moins. Ce seraient les couleurs éclatantes d’un sgrafitti restauré sur la façade d’une superbe maison Art nouveau. Et en dehors du Pentagone ce serait le vert d’un des très nombreux parcs, squares et jardins partout dans la ville…

Si Bruxelles devrait être un son, ce serait le bruit de la foule des touristes et Bruxellois mélangés dans les galeries Saint-Hubert, tous heureux d’être là. Ce serait le langage d’Arno, Bruxellois d’adoption, accoudé au comptoir d’un café dans le centre ville. Ce serait le son du jazz qu’on entend un peu partout…

Si Bruxelles serait un goût, ce serait celle d’une Kriek à la Mort Subite, d’un stoemp au Stekerlapatte ou d’un américain frites au Variétés…

Bruxelles n’est pas parfait, et tant mieux, c’est aussi pour ça qu’on y est bien!

A bientôt!

1 COMMENT

LEAVE A REPLY