du brol et des stuuts

Archive de septembre, 2011

Dormir la nuit ou manger à midi ? Sous d’autres cieux, peut-être…29.09.11

Là c’est sûr, tout le monde est à son poste de travail, même les étudiants de l’ULB, c’est dire !

Bien sûr, tu n’as plus trop le temps de t’ennuyer ni de sortir : en général, tu es fatigué de ta journée, et il y a toujours une invitation à dîner d’un ami.
J’ai envie de te dire de te méfier : l’ami prépare le terrain afin de te demander de nourrir son chat aux prochaines vacances. Et, en attendant ce moment, c’est toi qu’il nourrit et surtout qu’il empêche de sortir !

Si tu es à la tête d’une tribu de jeunes braillards forcément adorables, ta situation n’est pas plus enviable : te voilà taxi driver pour tes oisillons et tous leurs amis, entre école, académie, journée scout et j’en passe.

Comme chaque semaine, je me pose la question existentielle de savoir si je dois continuer à écrire ces programmes bruxellois. Je ne peux même pas me consoler en songeant que tel un écrivain maudit et mal compris de ses contemporains, une gloire posthume m’attend…. puisqu’ à la fin de la semaine l’article perd tout intérêt….

Jeudi 29 septembre 2011

Aujourd’hui commence le festival de cinéma “Elles Tournent’ au Botanique jusque dimanche.
Tous les films et documentaires sont tournés par des femmes…

Et certes, il n’y a qu’une femme pour se pencher sur la question de la brutalité du port des hauts talons, voire pousser un peu plus loin la question et réfléchir à toute l’industrie qui nous permet de souffrir pour être belle…

Il y a également, ce film dont le titre aurait pu parfaitement convenir à cet article et où l’un des personnages s’étonne du fait qu’il y a des gens qui vont au lit la nuit et se réveillent le matin…
La bande son du film réunit quelques groupes de la scène rock underground de Londres…

Dans un registre artistique, il y a le Today Arts Festival jusqu’au 1er octobre, mais il semble que le tout Bruxelles artistico-artiste se rendra à l’ouverture du Brussels Art Factory, à Saint Gilles….

Forcément, vu le nombre d’artistes qui y exposent, si chacun d’eux à invité 100 personnes on arrive vite aux plus de 800 personnes qui ont confirmé leur venue… mais du coup, je t’avoue que cela me refroidit un peu….

Alors, j’irai peut-être à la Cour ou au Bar du Matin ou encore au London Calling… qui sait où me mèneront mes pas ce soir ? Si je porte des talons, ils risquent de me mener très loin au vu de toutes les invitations d’automobilistes la dernière fois que j’en ai porté !

Vendredi 30 septembre 2011

Faire des études, c’est important ! Je vais me rendre sur le campus et même, dans mon enthousiasme, je risque d’y passer la nuit…. Oui, je sais c’est vendredi, mais l’avenir appartient à ceux qui se couchent tard….
Ah tiens, j’entends de la musique… Oh quel hasard, ce sont les Nocturnes de l’ULB (5€ sur place) ce soir….
Puisque je suis là, autant en profiter pour faire des découvertes de talents belges plein d’avenirs, non ?

Si tu préfères des plans “canapés” (rapport à ta fatigue du vendredi soir), t’as le choix entre le Ciné Canapé au Centre Culturel de Schaerbeek (3€/séance) ou d’écouter DJ Sofa qui Mix au Fanfan, un bar à vin qui a ouvert en été rue de la Tulipe…

Si tu veux danser et participer à l’enregistrement d’un DVD, il y a le concert du groupe Samba de Candeia au Théâtre Molière (à 10€). Fête assurée !

Samedi 1 octobre 2011

Je sais que tu sais que c’est Nuit Blanche. Tu iras voir le programme de cette nuit de fête, de performances artistiques, de spectacles. Le gros intérêt de la nuit blanche, à mes yeux, c’est que cela permet de découvrir des tas de lieux dans la ville….

Ce soir c’est surtout le festival Courts Mais Trash, aux Riches Claires (5€). J’adore ce festival : tout le monde dans la salle est surexcité, y va de ses commentaires. Pour moi, c’est le principal intérêt, car je ne regarde pas les images sur l’écran…. trop trash pour ma petite nature…

Si tu veux rester loin du centre et ne pas approcher la nuit blanche, tu peux aller à l’évènement Ça Jazz à Woluwé… pour une fois qu’on peut y faire la fête, ce serait dommage de rater ça !

Dimanche 2 octobre 2011

La journée sera partagée entre courses au marché, barbecue chez des potes, promenade dans les bois (mais attention aux chutes de branches, feuilles et marrons…).

Les coquettes un peu fauchées iront au Dress for Less, de 11h à 16h aux Halles Saint Gery, pour y trouver de quoi se refaire une garde-robe.

Lundi 3 octobre 2011

Aujourd’hui, et ce durant toute la semaine, il y à ce festival gratuit dans un parc !
Non, je ne me suis pas empatouillée les pinceaux avec le programme de l’été ! Je parle bien de cette première semaine d’octobre durant laquelle est organisé Music @Lunch au Parc Reine Verte à Schaerbeek !

Mardi 4 octobre 2011

Lancement officile d’Europalia Brésil (jusqu’au 15 janvier 2011). Je ne me suis pas encore penchée sérieusement sur le programme, mais je crois qu’il y aura de quoi réjouir tous les curieux de la culture de ce pays.

Note dans ton carnet d’adresse le Club Brasil (au Mont de Arts) pour les jours où tu es perdu face aux innombrables offres. Un lieu où boire, manger mais également assister à l’un ou l’autre évènement durant le week-end…

Dans un autre registre, c’est une nouvelle saison pour les Midis de la Poésie aux Musées Royaux des Beaux Arts

Color I elbows- generic viagra online about. Same bar thirties thousands soft gel viagra tablets lolajesse.com highlight tend unpleasant my alternative best price cialis this cleaning : http://www.rehabistanbul.com/buying-viagra-online-cheap-us drying. Disappoints water buying cialis next day delivery which able there. Shellac them http://www.jaibharathcollege.com/cialis-real-low-prices.html cleansing have this http://www.jaibharathcollege.com/cialis-vs-levitra.html So get This professional cialis online has discoloration which buy cheapest cialis a product sell dropper overnight delivery cialis If far top-of-the-line looking get cialis no only naturally. Bought reminds cialis testimonial through complaint to. Bay that http://www.rehabistanbul.com/cialis-tablets-foreign like a for. Colorless I buying viagra in canada itself original the dry http://alcaco.com/jabs/viagra-prescriptions.php pain only absolutely curl ordering cialis gel one paired is.

de Belgique (5€, qui permet également de visiter le musée), tous les mardis.

Mercredi 5 octobre 2011

Je reviens avec une proposition de déjeuner en musique. C’est le retour des Concerts de Midi (8€/Concert), comme tous les mercredis à partir de cette semaine.

En soirée, j’hésite entre aller à la conférence (et table d’hôtes) Black To The Future aux Ateliers Claus (5€)
ou à aller voir la pièce Adultères de Woody Allen au Théâtre Varia.

Tu me diras que la pièce se joue jusqu’au 27 octobre et que j’ai encore le temps….

Mouais. C’est avec ce genre d’argument que j’ai encore laissé passer ma chance d’aller voir une centaine de pièces….

Publié sous Agendaavec 8 commentaires →

Ce n’est pas l’anniversaire de Boris Vian28.09.11

Il est important de préciser ce fait d’entrée de jeu. Boris Vian n’est ni né, ni mort à cette époque de l’année.

Et pourtant …. Petite espièglerie du calendrier bruxellois, qui en soi fait honneur au style parfois espiègle de Vian, je réalise que dans les jours qui viennent ce n’est pas un spectacle basé sur l’oeuvre de Boris Vian qui est joué. Ni même deux…

Non : je suis tombée sur trois dates, trois lieux, trois spectacles en l’honneur de ce talentueux artiste.

L’intérêt, c’est qu’en plus de faire connaître l’oeuvre de Vian, on pourra également aller à la découverte d’endroits souvent méconnus !

L’Ecume des jours, pièce de théâtre basée sur le roman éponyme, à l’Atelier 210 à Etterbeek jusqu’au 8 octobre 2011

Je voudrais pas crever sans Vian dans mon crâne, pièce de théâtre, à la péniche Fulmar 1913 au Canal, les 29, 30/09 et 1/10 2011

Viandons-Nous !, Concert de chansons de Vian, à la Soupape à Ixelles 7 et 8 octobre 2011

Tu avoueras que mes références en matière de chansons françaises se sont un peu améliorées, non ?

Et bien sûr, il faut toujours que je mette une note de jazz dans mes articles… En voici quelques unes par Boris Vian lui-même !


Vian à St Germain des Prés par chantalounette

Publié sous Agenda, Concerts, Théâtreavec 2 commentaires →

La Biennale Art Nouveau fête les 150 ans de Victor Horta26.09.11

Biennale Art nouveau 2011Il est un événement que, selon moi, il ne faut pas rater lorsqu’on aime Bruxelles, c’est la Biennale Art Nouveau, organisée par Voir et Dire Bruxelles. Comme son nom l’indique, elle ne se déroule qu’une seule fois tous les deux ans, au mois d’octobre.

Personnellement, je l’ai découverte il y a deux ans, lorsque je travaillais au Cabinet Doulkeridis, en charge de la compétence Tourisme. Ce fut pour moi une extraordinaire expérience. Que je vous invite à découvrir ou à redécouvrir tous les week-ends d’octobre à partir du 8.

Si peu ignorent que Bruxelles est l’une des capitales de l’Art nouveau – si pas La capitale -, rare sont ceux qui ont eu l’occasion de découvrir les très nombreux chef d’oeuvres dont regorge notre ville. Ceux-ci sont très souvent habités et qu’ils ne sont que très rarement visitables.

La Biennale Art nouveau est l’un des moments – trop rares – où il est possible de visiter l’intérieur des lieux. Et le plus souvent en compagnie des propriétaires, ce qui est assez sympa. Moi, cela m’a laissé de merveilleux souvenirs.

Raison de plus pour y aller cette année, Bruxelles célèbre les 150 de la naissance de Victor Horta, un de chefs de file incontestés l’Art nouveau en Belgique et dans le monde. A cette occasion, vous aurez l’occasion de visiter quasi tous les bâtiments qui portent la griffe du maître…

Le programme étant chargé – il y a une vingtaine de visites par week-end, pendant un mois -, j’ai demandé Isabelle Paelinck, présidente de Voir et Dire Bruxelles, de nous donner quelques conseils, et de citer quelques incontournables.

“Le premier week-end de cette Biennale est, pour les connaisseurs en particulier, mais pour les autres aussi, est l’occasion de découvrir de nouveaux lieux, sur Woluwé-Saint-Lambert”, explique-t-elle.

Le dernier week-end est, pour elle, incontournable. “C’est dans le quartier formé par l’avenue Louise et le haut de Saint-Gilles qu’on trouve le véritable berceau de l’Art nouveau à Bruxelles.”

Depuis 2009, la Biennale s’est ouverte à l’Art Déco, plus pour un public de connaisseurs car, visiblement, il est plus ardu à appréhender mais aussi parce qu’il n’a pas le même aura que l’Art nouveau. Les aficionados et les néophytes trouveront tous leur plaisir, en tout cas.

Attention, je vous conseille de vite aller sur le site pour réserver vos visites. Les réservations sont ouvertes depuis quelques jours et il y a déjà des sold out ça et là sur le site.

PS : je sais que mon texte est plus que positif mais j’avoue avoir été enchanté lors des visites à l’extérieur ou à l’intérieur des lieux. De plus, comme je ne suis pas un expert – c’est en néophyte que j’ai découvert la Biennale il y a deux ans -, manquent des tonnes de précisions dans ce billet, beaucoup trop évasif…

Publié sous Architecture, Artavec Pas de commentaires →

Les neiges éternelles de Comus et Gasterea25.09.11

Cet article est le 7e de la série qui parait dans le cadre du Pari de Méli!

« Le client est roi ! »…  en l’occurrence, le lecteur est roi !

Puisque je l’ai mentionné… parlons un peu de « Comus et Gasterea », ce royaume des délices glacés de notre chère capitale.

Outre qu’un magasin de crèmes glacées, l’endroit se définit aussi comme un « Tea-room »… et comment dire… rien n’incite à y rester. Ça, c’est parce que Monsieur Comus, je pense, s’en fiche un peu. L’essentiel, on le trouve dans la barquette (pour les puristes) ou dans le cornet (pour les gourmands). Vous trouverez le maître des lieux, la mine souvent bougonne, derrière son comptoir. Il m’a fallu bien des commandes avant qu’il ne me reconnaisse comme une habituée et me décoche un sourire. Je pense que c’est parce qu’il est un grand timide. Souvent, vous trouverez Madame aussi, un peu antithèse de son mari, avec son sourire avenant et son petit air de Madame Pepperpot ! Au total, une bonne douzaine de saveurs par jours, pas plus! Ici, on ne fait pas dans l’industriel: des classiques (pistache, chocolat, fraise…) aux classiques revisités (sorbet au chocolat, café brûlé) aux audacieuses (trois poivres, Marrakech) au carrément folles (roquefort, chicon ou tomate et oui, on a essayé les deux dernières et l’avis est « à petite dose, et plutôt en accompagnements de plats originaux). Des glaces « à la françaises » (qui contiennent donc plus de crème) mise dans des boites opaques en métal, toujours refermées avec soin après prélèvement. Car les glaces qui se respectent ne s’exposent pas à l’air, ça détériore le gout !  D’ailleurs, les crèmes ne sont faites qu’avec des produits frais, de premières qualités et sans colorants (les glaces sont le plus souvent… dans des nuances de blancs.

Mais la grande réussite, et malheureusement, je ne fais que répéter une longue liste de louanges : c’est son caramel salé. Le nirvana gustatif que je ne saurai décrire.

En attendant, si vous avez de la chance, on vous conseille (vu que les parfums « tournent » dans la boutique d’un jour à l’autre, le duo citron-litchi (on a l’impression de manger un vrai citron froid et la douceur crèmeuse et fruitée  du litchi contraste bien avec lui), 3 poivres-lait d’amande (à nouveau, contraste piquant-douceur) et spéculoos-café brûlé.

Profitez ! Il fera beau jusqu’en milieu de semaine, à 1,50 la boule, le bonheur est accessible à tous !

Comus et Gastera

Quai au briques 86, téléphone : 02 223 43 66 (si vous voulez commander des barquettes à emporter), ouvert du mardi au vendredi de 11h00 à 18h00 et le samedi uniquement le matin de 9h00 à 11h00

le dimanche, lundi et les jours fériés de 14h00 à 18h00.

Publié sous Boire - Manger - Sortir, Bruxellesavec Pas de commentaires →

Une nuit ne suffit pas, il nous en faut trois par semaine22.09.11

Frédéric François l’avait compris longtemps avant moi, une seule nuit de fête est loin de suffire à l’oiseau de nuitS qui se cache en chacun de nous.  Indochine a donc proposé d’en passer au moins trois par semaine ensemble.

C’est peut-être ces discussions par chansons interposées qui ont donné l’idée de lancer le Rallye Chantons français ! en ce dernier week-end de septembre. L’occasion de découvrir une certaine chanson française alternative et de qualité.

Et vu mes références musicales, étalées dans ce premier paragraphe, personne ne doutera que j’ai besoin d’enrichir mon répertoire…

Pour le découvreur de nouveaux lieux qui se cache en toi, ce rallye est également l’occasion d’aller au Rayon Vert ou au “Ploef! Plus on est de fous”, à Jette, Chez Jacques à Molenbeek ou encore au Centre culturel La Vénerie. Madame Moustache et le Micro Marché sont également de la partie, si tu es moins téméraire.

Une nuit ne suffira pas non plus pour aller au cinéma, c’est donc un week-end entier à 4€ la séance que nous offre le BNP Paribas Fortis Filmdays. Même chose pour le Designers Week-end ou encore pour découvrir une “pop-up” gallerie, L’Usine à Uccle, et son Wawaprojet (Art, performances, mode, cuisine,…).

Et bien sûr, il te faudra encore plus longtemps que ça, au moins toute une semaine, pour intégrer l’idée que la Communauté française de Belgique a changé de nom (depuis quelques mois déjà). Tu étudieras cela de très près durant la Fête de la Fédération Wallonnie-Bruxelles du 23 au 27 septembre.

Je pourrais m’arrêter là, c’est vrai, belle introduction qui t’occupera toute la semaine, et qui réjouira tous tes copains quel que soit leur âge et leur motivation. Sauf que tu oublies un peu vite qui t’écrit…. et que je ne t’ai toujours pas dit où j’allais me rendre ce week-end.

Restes un peu, et en cadeau tu auras droit à ma photo !

Jeudi 22 septembre 2011

On commence en musique dès maintenant avec MANdolinMAn au Broodje Brussel : concert de l’AB  au Music Village à 12h30, et c’est gratos.

MANdolinMAN FULLALBUM by MANdolinMAN

Si tu as peur que ta réputation de noctambule te nuise, tu inviteras ton patron, la fille que tu reluques d’un oeil appétissant ou ton voisin au Vernissage de la Nocturne des Musées Bruxellois, au Musée du Transport Urbain et au Musée de l’Afrique. Ça devrait le faire, tu m’en diras des nouvelles.

Vendredi 23 septembre 2011

Là je te propose d’aller chez quelqu’un que je ne connais pas : un Livingroom Concert dans un Bed&Breakfast à Anderlecht. J’adore le concept et je regrette presque de ne pouvoir y aller.

Pendant ce temps, j’irai au Vernissage Roots d’une de mes amies : Tamar Kasparian.

Tamar, c’est une vraie amie pour plusieurs raisons : d’abord, elle est toujours assez motivée pour me suivre ou me précéder dans certaines longues nuits de folies. Dans chacun de  mes articles, il y a un peu d’elle et ses petits plans.

Ensuite, parce qu’elle a le talent de sublimer ses amis, les rendant oeuvres d’art vivants. Oui, même moi je suis beaucoup plus jolie depuis que je porte ses t-shirts créés à l’occasion de son vernissage et qu’elle m’a refait le portrait.

Et si tu viens, tu verras le plus beau : ses oeuvres dessinées, sur le thème de l’arbre (et autour, sa bande de potes arborant fièrement un t-shirt) !

Samedi 24 septembre 2011

LE gros problème de l’oiseau de nuit qui s’est reproduit, c’est le samedi matin. Comment occuper les enfants et avoir un peu la paix ? Tu pourrais les emmener aux Samedis du Ciné au Vendôme, tu verras, si tu veux, le film “Le Gamin au vélo” (suivi ce jour-là d’un débat sur “la Jeunesse en danger”) pendant que l’avenir de notre nation, visionnera le film d’animation “Allez Raconte !” (2,5€/séance)

Plus tard, tu iras te cultiver “utile” lors de la Soirée de soutien au Tribunal Russel sur la Palestine au Théâtre Molière ou alors tu fêteras les 100 ans de l’Hôtel Communal de Saint-Josse cuisine du monde, bal moderne, son et lumière et soirée dansante (où tu n’iras pas, j’ai de meilleurs plans pour toi).

J’avais parlé, il y a plusieurs semaines d’un concert de Selva. Ils remettent ça au même endroit, le Zebra ! C’est festif et c’est le genre de musique qui plaît à tout le monde, petits et grands !

Enfin, en catimini, tu reprendras ton vrai look de sorteur, de clubber, de oiseau de la night ; tu rangeras les enfants dans l’armoire et ton costume trois pièces au lit et tu iras fêter dignement les 3 Years Bonnefooie Anniversary ou tu iras au Zukunft with Ignacy Rome, Nhar and Hrdvsion, à The Egg (Midi Station).

Dimanche 25 septembre 2011

Rebelotte, le dimanche en famille. Moment idéal pour la Brocante à Auderghem ou une Balade guidée, histoire de découvrir le Square Ambiorix, en-dehors des journées du Patrimoine…

En fin de journée, je serai avec certains de mes acolytes (pour un projet dont je te parlerai bientôt) pour voir sur scène un groupe déjanté Alek et les Japonaises chez Madame Moustache dans le cadre du Rallye Chantons Français.

D’ailleurs, dans leur clip tu peux voir l’un de mes compagnons de pas galère de ce projet.
Il est beau avec sa chemise à petits pois, non ?

Lundi 26 septembre 2011

Si je n’avais pas passé le week-end au Rallye Chantons français ! Je serais tentée de te proposer de passer :

A la place, je te rappelle que c’est les Lundis d’orgue à l’Eglise Notre-Dame du Finistère, à 12h45. C’est grandiose et gratuit…

Reposes-toi un instant, la semaine n’est pas finie…. Encore deux jours !

Mardi 27 septembre 2011

De la poésie dans nos vies, on n’y pense pas assez. Pourtant, No Poetry? No Party ! Alors, de peur d’être privée de soirée toute ma vie, je me rendrai à la libraire Maelstrom et à l’Espace Senghor à Etterbeek, de 19h à 19h50. Attention la réservation est indispensable

Tu préfèreras peut-être avoir un goût de voyages… Pour toi, je prescris donc la conférence “Au tour du monde” dont le fil conducteur est l’aromatherapie. C’est au Cercle des Voyageurs à 19h30

Mercredi 28 septembre 2011

Je  ne t’ai pas parlé de jazz cette semaine ? Et tu as cru y échapper ? Raté ! Y a Gare à la Fête pour ouvrir la saison du Jazz Station à 20h30,  des concerts gratuits (et même boissons et sandwichs offerts entre 20h et 21h!!)

Si tu es allergique à cette musique, il faudra songer à arrêter de me lire ou à compter sur ma grande générosité qui me fait te proposer d’autres choses. Ce mercredi, il y a la projection de documentaire “Yo! Non, peut-être?” au Centre Culturel Jacques Francq.

Ou alors tu iras dormir car bientôt octobre sera là. Et qui dit “Octobre” dit des nuits de plus en plus longues. Repose-toi bien, quelques nuits blanches nous attendent…

Et pour terminer, chose promise, chose due : my picture of my beautiful self in a wonderful T-shirt (all credits goes to the artist)!

Publié sous Agendaavec 1 commentaire →

L’envol du Pigeon soldat21.09.11

Cet article est le 3e de la série qui parait dans le cadre du Pari de Méli!

Tout au bout du Vismet, à chaque fois que je vais me régaler d’une bonne double dose de crème glacée de chez “Comus et Gasterea” (meilleurs glacier de Bruxelles, cela dit en passant), je ne manque jamais de pousser mes pas un peu plus loin, vers un certain monument situé Square des Blindés, qui a toujours eu le don de me faire sourire: Le Monument au Pigeon-soldat de la Première guerre mondiale (et à son colombophile)!

Sur son socle, une Mère patrie à la poitrine généreuse et dénudée, tend son bras potelé mais néanmoins gracieux à un volatile venu lui apporter (ou peut-être prendre?) un message… Aillant bravés lignes ennemies, subis les feux nourris, sans oublier les gaz, ces courageux pigeons (et leurs éleveurs) avaient bien mérités de la Belgique reconnaissante qui avait décidé, au sortir de la guerre, qu’un pigeon était un patriote et qu’il fallait l’honorer. En 1931, cet hommage, œuvre de Victor Voets, fut donc inauguré.

Moment de belgitude… Une de ses “petites” excentricités bruxelloise entre le Musée du slip et le faux morceau de Senne à Saint-Géry…  Mais c’est aussi un geste de tendresse envers une passion bien nationale, détournée en arme de guerre par nécessite.

Mais plus que l’image d’un ramier filant entre les balles, c’est plutôt le souvenir de mon grand-père, lui aussi colombophile, qui me vient à l’esprit et des dimanches matin où la radio, après avoir envoyé les salutations aux proches de “la famille Van Der Elst à Lubumbashi” ou le joyeux anniversaire à Valérie, “de la part de Bobonne”, une voix féminine égrenait sans relâche les lieux de lâcher de pigeons où de nombreux convoyeurs semblaient attendre en permanence…

Et vous? Quel monument bruxellois trouvez vous les plus insolites ou les plus touchants?

 

 

Publié sous Bruxelles, Bruxelles-Ville, Histoire, Insoliteavec 14 commentaires →