Entendu à Bruxelles : Au Laboureur au printemps

0
1954

Rue de Flandre, Au Laboureur est encore en deuil de sa tenancière, récemment décédée. Ça n’empêche pas la bière de couler en cette soirée de printemps.

Un bobo à l’accent d’Outre-Quiévrain a délaissé ses potes pour taper le carton avec un Brusseleir, assis tout seul, et qui n’a pas l’air d’être à sa première pinte.

Notre peï explique donc qu’il est occupé à apprendre la langue des signes. Fort intéressé, son interlocuteur lui demande alors comment ça se passe.

« Bien. Le plus embêtant, c’est que je suis avec des sourds toute la journée ! »

 

Ce soir, on a choisi la terrasse du Laboureur. Et vous? #bxlblog

Une photo publiée par Bxl.blog (@bxlblog) le

SHARE
Previous articleLève la tête (47)
Next articleBruxelles si c’était Andrea
Mélissa est Bruxelloise d'adoption depuis de longues années. Monomaniaque de son quartier (Dansaert/Ste-Catherine), on dit d'elle qu'elle ne traverse le Boulevard Anspach que pour travailler. Calomnies! Elle se bouge les fesses quand un nouveau bar vient d'ouvrir.

LEAVE A REPLY