Rate pas l'A.R.T #14 La vie dans la Cité

1
40415

Marcher dans la ville. Pas à pas. Observer les alentours : le gris, les poubelles qui débordent, l'intérieur des intestins des chiens et des pigeons. Etre un peu dég. Jeter ses frites. Ou sa gauffre.

Souffler un bon coup. Reprendre tout depuis le début. Penser 'une ville !â? : formidable ville.
Une ville : lieu de partage, de passage, d'échanges, de solitudes, de rencontres, de commerces, de culture, de politique, de pouvoir.
Une ville.

Retourner dans un quartier oublié. Découvrir les changements des années : boutiques disparues, trottoirs en meilleur ou pire état. Etre nostalgique voire mélancolique. Soupirer, la larme à l'oeil.

Souffler un bon coup. Reprendre tout depuis le début. Penser 'la vie !â? : formidable vie.
La vie : faites de changements, d'évolutions, de mouvements, d'amour, de passions, de diversité, de curiosités, de partage.

Vivre en ville (Pensées #6 et #467)

Et voici un coup d'oeil sur ma vie dans Bruxelles cette semaine….


Mercredi 20 février 2013

Les fidèles de longue date à Bxlblog ont sans doute entendu parler, il y a quelques années du Café numérique, fondé par un groupe d'enthousiastes des nouvelles technologies, dont deux rédacteurs de ce blog (Mateusz et Zoltan). Il s'agit d'un lieu où des orateurs viennent partager leur connaissance liée au numérique, dans une ambiance conviviale. Sorte de Café philo des temps technologiques… !

Convaincue par ce type d'initiatives, j'ai moi-même, en mon temps, pris part activement à cette aventure. Aujourd'hui le Café numérique continue son aventure avec d'anciennes et de nouvelles têtes et continue à être le rendez-vous du mercredi pour un public divers avec pour point commun la curiosité envers les technologies.

Cette semaine, la discussion tournera autour d'un sujet qui m'intéresse au plus haut point, si j'en crois le nombre d'articles traitant du sujet que je sauve dans mon application pocket (celle qui me fait passer de longs moments sur mon portable, à lire des tas d'articles) : le journalisme et en particulier le rôle du numérique sur ce secteur d'activités.

C'est que je fais partie des convaincues des outils que nous offre le monde moderne et je suis toujours choquée de constater à la fois la perte de qualité de nombreux journaux réputés 'sérieuxâ? et leur allergie déclarée au numérique. Un peu comme si je justifais de la piètre qualité de ma rédaction au cours, sous prétexte que le papier est bleu, alors qu’habituellement il est blanc. A mes yeux, c’est aussi ridicule que cet exemple (et pas uniquement parce que je ne vais plus à l’école depuis longtemps).

Jeudi 21 février 2013

Pour ceux qui travaillent dans le quartier près de Rogier, une heure de table musicale leur est proposée au T.A.G (au passage Rogier) : un concert de piano de Julien V.

C'est organisé dans le cadre des 'Soirées Cerisesâ? décidément très actifs dans l'organisation de concerts live en tous genres à travers la ville. Et comme souvent avec cet organisateur l'entrée est gratuite…. ce qui n'empêche pas d'emporter un peu de liquide afin de se procurer l'album de l'artiste !

Jeudi soir, le week-end commence !

Ceux qui me connaissent savent sans doute déjà que j'aime bien me rendre à un vernissage ce soir-là. Ceux qui me suivent sur d'autres plateformes savent sans doute aussi que j'aime beaucoup le Street Art. L'exposition de ROA à la galerie Bodson-Emelinckx n'est donc pas tombée dans l'oeil d'une aveugle, ni le nombre de jours extrêmement restreints d'exposition…

image1

Roa est le plus grand artiste Street Art actuel. Ce n'est pas moi qui le dis, mais mon guide il y a quelques semaines, un street artiste londonien, lors de notre promenade dans East London à la découverte des nombreuses fresques que l'on trouve dans ce coin créatif de Londres.

C'est également ce que m'a dit un Berlinois, spécialiste du street art, alors que nous nous promenions dans Kreuzberg, l'été dernier.

Loin de moi l'idée de remettre en question les évaluations de ces personnes qui estiment qu'une visite de ce jeune artiste Belge est un plus pour leur ville ! Et beaucoup pensent de même : il est invité un peu partout dans le monde à réaliser ses fresques. D'ailleurs, il ne s'agit en fait pas, techniquement de 'street artâ? qui suppose l'illégalité, mais plutôt 'd'art publicâ?, puisque ses pièces sont réalisées sur commande et avec autorisations. Et quand on les retrouve en galeries, on ne peut plus du tout parler de street art !

Ceci dit, le vernissage je devrai m'y rendre dès l'ouverture… car j'ai un autre rendez-vous important dans la foulée !

Un peu avant les élections du mois d'octobre, j'avais lancé, ici même un coup de gueule quant aux campagnes de nombreux candidats.

J'avais reçu pas mal de réactions, dont certaines constructives et qui méritaient que j'y donne une suite. J'ai donc suivi l'exemple du groupement de citoyen schaerbeekois 'DemoSchaâ? et j'ai lancé un appel via les réseaux afin de demander si l'une ou l'autre personne serait intéressée de lancer avec moi un groupement de citoyens, observateurs du travail de nos élus. L'initiative s'appelle 'Citoyens à Ixellesâ?.

Nous ne sommes pas fort nombreux et nous sommes tous occupés par nos vies, mais nous prenons le temps, un jeudi par mois de nous rendre au Conseil communal d'Ixelles. On s'installe dans la partie réservée au public et on regarde le cirque sous nos yeux : les échevins qui lisent mot à mot le document 'des points à l'ordre du jourâ?, pas toujours avec la diction la plus agréable, et pas toujours en donnant l'impression qu'ils comprennent bien ce dont ils parlent.
Ils ne rendent pas la tâche des citoyens que nous sommes aisée : rien de glamour, rien d'emballant à aller écouter quelqu'un lire mal un document que l'on trouve en ligne, n'est-ce pas ?
Ceci dit, je pense que cela fait partie du jeu des politiciens. Rendre opaque et inintéressant leur boulot. Histoire qu'on ait pas l'idée d'aller trifouiller dans leurs affaires.
Heureusement, les séances sont rendues fort plaisantes par l'opposition et en particulier Ecolo, qui ne lâche pas l'affaire.

Ceci dit, bien que pertinentes et amusantes (pour les citoyens), je me demande quel est l'impact réel de ces interventions. Mais que cela ne nous empêche pas d'y assister.

Marcel Sel vient de sortir un livre : 'Indignés de cons, la crise expliquée aux cancres et aux économistesâ?.

Je m'en vais de ce pas l'acheter (dès que cet article est mis en ligne), alléchée que je suis par ce qu'il explique ; il s'agit d'un plaidoyer pour une plus grande participation citoyenne. Car nous sommes responsables de la crise et c'est à nous de reprendre les rennes du pouvoir !
J'invite à lire également ce très bon article de Marcel où il dit :
« Nous n'avons d'autre choix que de nous organiser intelligemment pour mettre les politicien(ne)s face à leurs responsabilités : nous servir et nous représenter. »

Avec le groupe de Citoyens à Ixelles, nous n'avons d'autre ambition que celle-là, mais elle est, me semble-t-il, essentielle. Que celui qui veut nous rejoindre se déplace en tant que Citoyens à Ixelles au Conseil Communal.

Et pour ceux qui préfèrent des actions plus musclées, il y aura, au même moment une Manifestiation contre le plan d'austérité de la Commune d'Ixelles. C’est que, quelque soit la forme de l’action, elle doit en tout cas avoir lieu…

Avec tout ça, je risque de rater le concert de présentation de l'album de Milla Brune au Bazaar.
J’ai une dent personnelle contre l’organisatrice, que je soupçonne d’avoir hacké mon agenda afin de s’assurer d’organiser ses événements les jours où je ne suis pas disponible !
En plus du concert, c'est l'exposition de Fahar West. Deux artistes talentueux qui méritent le déplacement ! Milla pour sa voix et sa musique soul, qui nous prouve, une fois de plus que les Belges ont du talent et qui mérite de faire une belle carrière à l'internationale. Elle a absolument tout ce qu'il faut pour cela !

Fahar quant à lui, avec ses dessins qui nous présentent son univers à la croisée des chemins entre les comics, l'univers des séries et la culture musicale soul !

69600_10151893072226501_1137667595_n

Cet article est déjà bien trop long et je n'en suis qu'au jeudi.
J'arrête là et je ne propose que deux autres activités à faire en famille ce dimanche :

La balade contée à Schaerbeek : 'Spreekt u l'ivresse ?â?
Rendez-vous au Musée Schaerbeekois de la bière (7€ adultes, 4€ enfants)

Plus musclée : Une plantation d'arbres fruitiers au Potager Boendael/Ernotte.

Planter un arbre aujourd'hui et espérer manger ses fruits dans un avenir plus ou moins proche, n'y a-t-il plus belle image pour cloturer cet article où j'ai tenté, à mon niveau, de planter quelques graines d'idées de culture et de citoyenneté dans les esprits de ceux qui me font l'honneur de me lire ?

Yelyam

 

Pas envie de rater l’article de la semaine ? Inscris-toi à la liste de diffusion !

*

Email Format

1 COMMENT

  1. Bonjour, je suis pass ce samedi 19 deembcre l’apr s midi votre Mc donald, j’ai constat que le robinet du lavabo au WC chez des homesfonction pas bien, j’ai appel la dame qui receptione l’argent elle beaucoup essay mais apr s plusieurs essais, un peu d’eau est sorti.Bien s re elle n’a pas la comp t nce de plombrie m me si elle jouait la specialist! et elle disait tout simplement qu’il fallaitgarder le doit et attendre et attendre ! j’ai mon tour essay mais il fallait attendre longtemp ensuite un faible quantit d’eauest sorti. Il faudrait v rifier l’ tat de bon fonctionnement de robinet , ce qui est important du point de vue hygienne.

LEAVE A REPLY