Rate pas l'A.R.T #8 – De l'ordre

0
2448

Chaque début de semaine, un Agenda Raboteux et Tarabiscoté (A.R.T) pour se 'culturerâ? entre amis ou en famille

Je m'étais promis de publier un article le mardi qui reprendrait les sorties un peu plus culturelles et qui se déroulent un peu plus tôt dans la journée, ou le début de soirée. Et depuis quelques semaines, je me suis laissée emporter par â?¦ et bien difficile à dire : par d'autres priorités, sans doute.

Il est toujours plus simple de regarder une bonne série télé, de lire un ou deux chapitres d'un roman suédois (traduit en français, pour ceux qui ne maîtrisent pas le suédois, sinon l’exercice n’aurait rien de simple) ou de sortir rapidos écouter un concert, même un lundi soir, que de se poser tranquille devant son programme de traitement de textes.

Cette semaine, je m'y mets : oh pas que j'ai plus de temps que les quelques semaines précédentes, non, ce serait plutôt le contraire, j'avoue. Ni parce que j'ai un esprit de partage plus grand, me rappelant que Saint Nicolas passe la semaine prochaine et espérant acheter ainsi ses faveurs. Non. C'est que le temps est court et les offres tellement importantes que j'ai besoin, à titre tout-à-fait personnel et en tout égoïsme, de mettre de l'ordre dans mes pensées afin de préparer ce que j'ai vraiment envie d'aller voir.

Je risquerais sinon de me décourager, un peu comme face à une armoire dont tu ouvres la porte et dont le contenu te tombe sur la tête et que tu préfères ne plus toucher plutôt que de ranger ! Alors retroussement de manches et à l'assaut des activités culturelles qui me tapent dans l'oeil pour les jours à venir !

Mardi 27 novembre 2012

Je commence déjà par un gros mensonge : non je ne serai pas à ce Ciné-club multilingue (et gratuit), organisé par quelques étudiants de l'ULB ! C'est dommage parce que le film, turco-allemand, me faisait bien envie !

Mercredi 28 novembre 2012

C'est un spectacle qui aurait presque mérité de se retrouver parmi les propositions de l'article du jeudi (I'm not on the Guest List) sur les sorties ! Ca s'appelle 'Ce soirâ? et cela se joue jusqu'au 1er décembre à la Maison du Peuple. L'histoire se déroule dans un lieu festif…. mais après la fête !

Jeudi 29 novembre 2012

Gros dossier dès ce jeudi et je ne sais pas comment je vais goupiller tout cela….

Il y a d'abord Oli-B's solo show au RoseStudio.

Pourquoi j'ai envie d'y aller ?

Parce que j'ai l'habitude de voir les créations de Oli-B sur les murs de la ville, le street artist n'étant pas avare de ses couleurs collées sur les murs. Il semble que ce soir il fasse une prestation en directe…

En plus, c'est le premier événement qui a lieu au Rose Studio, une agence de de design qui a ouvert il y a quelques mois. Une bonne opportunité de découvrir le lieu et les personnes derrière le projet.

Il y a aussi le vernissage 'There are no living memories, only relicsâ? de Jimmy Ruf à la galerie ArchiRaar.

Pourquoi j'ai envie d'y aller ?
Parce que j'ai découvert cette petite galerie d'art au gré de mes promenades, que j'ai sonné et qu'on ne m'a pas ouvert la porte… mais qu'on m'a rappelée, que je suis retournée sur mes pas, et que j'ai été hyper bien accueillie par le maître des lieux : un architecte fan d'art contemporain. Il a concu sa galerie – ouverte il y a environ un mois – de manière ingénieuse et intéressante : c'est petit, mais on n'a pas l'impression que c'est minuscule, et tout est équilibré, harmonieux, calculé dans le plus beau sens du terme. Il m'a parlé avec enthousiasme et passion de l'artiste précédente et des quelques artistes qui allaient suivre, y compris Jimmy Ruf, bien sûr.

Ca commence ce soir et cela durera tout le week-end ce sont les Nocturnes du Sablon (jusqu'au 2 décembre)

Pourquoi j'ai envie d'y aller ?

Parce que le Sablon, c'est le genre de quartier à l'atmosphère intemporelle, sur lequel le temps ne semble pas passer, on y retrouve le même genre d'ambiance d'année en année et c'est ce qu'on recherche.

Parce que les Nocturnes c'est l'événement de lancement des fêtes de fin d'année. Après elles, les autres nous sembleront trop kitsh, trop tôt, trop tard, trop grand, trop cher. Il n'y a qu'au Sablon qu'elles tombent au bon moment.

Mais pourquoi j'y vais le jeudi alors que ça dure tout le week-end ? Parce que c'est ce soir qu'il y a une soirée d'inauguration d'un nouveau magasin de bijoux 'Senses by Isabelle Leloup« .

Et j'ai déjà pris rendez-vous pour me rendre à la conférence donnée par Roel Jacobs au Bip, qui parlera de l'Histoire de 'Bruxelles sous toutes les couturesâ?.
J'ai vraiment envie d'y aller parce que Roel Jacobs est un historien qui ne te matraque pas de dates, mais qui n'est pas radin de touches d'humour et de critiques sur les grands d'hier et même ceux d'aujourd'hui qui ont la fâcheuse tendance à bien mal se servir des histoires du passé !

Vendredi 30 novembre 2012

Tu crois qu'avec un jeudi comme celui du 29 novembre 2012 je vais encore courir à travers la ville ? Oui, certes, je vais le faire : vaquer à quelques affaires privées et manger un bout dans un restaurant à la bonne cuisine bruxelloise !
Je m'en réjouis d'avance, et pendant ce temps repose-toi bien ou lis mes suggestions de sorties !

Samedi 1er décembre 2012

Et rebelote, un samedi avec trop de trucs à faire. En gros, je vais prendre l'apéro à un endroit, l'entrée à un autre, le plat principal ailleurs et enfin le dessert dans un dernier endroit avant la sortie.

Ce n'est pas une blague, ce samedi : j'ai vraiment rendez-vous pour un apéro dans un lieu et pour le dessert dans un autre… ! Quand je disais que j’écrivais cet article pour m’y retrouver… !

Durant la journée, je me rendrai au Micro Marché pour assister au Do It Yourself Art Day.
Je ne suis absolument pas douée de mes mains, mais j'aime bien ce genre d'ambiance créatives où tout le monde vaque à la conception de son projet.

Pour l'apéro, je me rendrai au vernissage de l'artiste Francis-Olivier Brunet dans une galerie/concept store de la rue du Bailli : Chantiers Art House

C'est un endroit qui a ouvert récemment également et j'ai totalement craqué pour le lieu pour plein de raisons différentes que je vais tenter de te détailler :

J'adore la déco de l'endroit : en fait, c'est aussi une boutique et tout est donc à vendre : les oeuvres de l'artiste du moment, mais également les tapis, fauteuils, plaids ou autres objets de décoration qui sont tous des créations d'artistes ou d'artisans…. Je ne saurais pas trop par où commencer mes achats, et je pense que je vais tenter de convaincre Astrid, la propriétaire des lieux (à qui l'on doit la scénographie/déco générale), de simplement m'héberger.

Bon, ok, j'admets : Astrid est très sympa (double raison de s'y rendre) et très accueillante (il y aura du vin Corse à déguster pour les amateurs), mais je ne crois pas que sa sympathie envers moi irait jusqu'à mettre en péril un chouette projet qui donne un bon coup de boost à la rue du Bailli qui était bien tristounette l'an passé, avant que plusieurs commerces viennent s'y installer !

En parlant de cela, il faut absolument aller à la découverte du voisin de Chantiers Art House.

C'est Parfum d'Ambre, un parfumeur et cela tombe bien, il sera ouvert jusqu'à minuit pour l'inauguration, ce samedi !

La langue française ne contient pas assez de mots pour que je te décrive la magie de cette boutique hors du commun. Ce sont des < > parfums artisanaux et rares, mais pas forcément beaucoup plus chers que ceux que l'on trouve à la chaîne, puisque les prix consacrés aux marketing sont ici plutôt utilisés pour la qualité des produits.

Chez Parfum d'Ambre : c'est dégustation de parfum, envolées olfactives et poétiques, souvenirs d'enfance et rêves d'un avenir radieux et odorant… Fais-moi confiance, vas-y les yeux fermés mais les narines bien ouvertes ! Ce n'est pas une boutique, c'est un lieu d'expériences et d'expérimentations qui te donne la possibilité de repartir avec quelque chose (si tu veux).

Dimanche 2 décembre 2012

C'est à Woluwé que je passerai mon dimanche, pour l'expo '19 Days Before the Apocalypseâ? â?¦

Si j'ai bien tout compris de ce que m'a dit Arnaud End (un des trois artistes qui exposent), l'expo se déroule dans un bâtiment vide, sur plusieurs étages : les artistes profitant de la laideur du papier peint ambiant pour rehausser de leurs oeuvres l'endroit…

Et puisqu’on est à Woluwé, on en profite pour se rendre à la Bibliotheca Wittockiana, parce que c’est le 1er dimanche du mois et que c’est un de ces musées qui osent la gratuité ce jour-là ! Je n’en avait jamais entendu parler, mais il semble que les collections présentées sont uniques au monde…. à voir !

Et je me dis que si nous y allions tous, notre présence rehausserait le niveau de trenditude de Woluwé…

 

Yelyam

Pas envie de rater l’article de la semaine ? Inscris-toi à la liste de diffusion !

*

Email Format

LEAVE A REPLY