Le Lop Lop

16
3982

Je suis par hasard tombé sur cette photo, datant d'il y a quelques années. La photo a instantanément fait remonter des souvenirs (pas très clairs à cet endroit, dois-je le préciser ?). Il y avait un piano en bas et n'importe qui savant un peu jouer au piano pouvait s'y mettre. J'y ai fêté la fin de mes études à l'étage un après-midi à coups de plusieurs 'jugs' avec des amis et ai en fin de soirée donné du boulot au service nettoyage de la STIB, sans faire exprès.

Loplop Bar

Le Lop Lop a disparu depuis et fait place au Churchill, qui n’est pas pareil.

Je suis certain que beaucoup d'entre vous ont un souvenir au Lop Lop. Allez ! Lâchez-vous et racontez-nous votre souvenir !< >

16 COMMENTS

  1. Des souvenirs assez semblables d’tudiant. Quelques concerts, quelques visages connus dans la foule mais toujours des heures pas croyables ;-) Alala et dire qu’ cette poque je pouvais boire autant de bibine que je voulais sans prendre de bide !

  2. ouais je m’en souviens aussi, trs bon coin pour trainer, boire un verre, se biturer, « chanter » tue-tte quand un quidam tout aussi bourr « jouait » du piano… bref, un tof endroit, tout comme le Flanagan’s ( l’poque du coin au-dessus de la gare centrale), voire mme du Sud (mais tout au dbut) plus haut dans la rue…
    les bars maintenant tendent se ressembler dans leur absence de saveur, dommage !

  3. des concerts, des beuveries… Un soir un cracheur de feu bien explos « balanait » ses flammes depuis la rue contre la vitre… et chaque fois il y avait une grosse vague de chaleur qui diffusait l’intrieur… impressionnant et un petit peu inquitant aussi…

  4. J’en ai pass des soires et cum des jugs l bas !
    C’tait sympa et le caf le moins cher du coin.
    Il y avait des personnages hauts en couler dont le fameux Carlos que certains ici auront sans doute crois.

  5. @dimsum Un cracheur de feu??? Ca me rappelle quelque chose…
    Je ne compte pas les heures que j’ai pass l-bas! J’y ai clbr mes vingts ans, y ait clus les bires avec mes co-kotteurs (avant ou aprs Le Sud). J’y ai mme fait la groupie du pianiste (celui de l’tage)… et puis, il y avait Andy, le patron, sa barbe et ses lunettes la Lennon…

    Le Flanagan’s? Ouias…Je me souviens urtout du cocktail « Killer » qui mitait franchement son nom ;D

  6. rohhh, oui, mon Dieu, quelle poque!!!
    et puis en haut, t’avais le flanagan’s devenu le long island, ou un truc du genre avec les billards, et le joli barman …et ce shot avec le sucre que l’on brulait au dessus, c’tait quoi encore son nom?
    et puis le SUD qui terminait toujours avec Santianooooooooo, et Stew-boy et leur vodka citron mal au bide inclus…

  7. Ah ben tiens, je savais meme pas que ca avait chang. Le look est toujours rest le meme, peut tre pour cela. Le loplop etait un cas assez special dans le nightlife Bruxellois pendant des annes. On y trouvait un joli potpourri des oiseaux nocturnes, de tout les langues, pas comme la pluspart des cafs ce jour ou les gens d’un style ou langue se concentrent.

  8. Tout bon souvenir!!! On y tait tout le temps saols .. je me souviens avoir tent de jouer au piano et j’ai fini malade au toilettes!! Mais on tait jeunes :-)

  9. That Spanish guy standing on the left is still working there. Wow. I have been all over the world since my last job at Le Lop in 1999 and now I see that bar man still standing in the same place.

  10. je me souviens tres bien du loplop y avait effectivement un vieux monsieur, je me souviens plus de son nom, qui sentait tout le temps l’éther et qui jouer au piano y avait aussi un chinois du nom de Kim complètement dingue qui parlait tout seul et rigoler aussi tout le temps et une sara avec qui je suis indirectement liee dune histoire judiciere cetait facil de trouver de lherbe ou du « shit » car y avait 2 diller en haut, 2 gas super-sympas juste en face yavait le paky chez qui on allait chercher des bières pour les boires au loplop la bonne époque , 1997,1998, 1999

LEAVE A REPLY