La Quintessence Brassicole

5
1104

futs

Et dire que ma première vraie gueuze a valsé…dans l’évier!! A l’époque, je pensais tout bêtement qu’elle était devenue mauvaise! Mon palais était encore habitué à la version édulcorée brassée pour plaire à un maximum de portefeuilles!

Quelques années plus tard, les choses ont bien changé, je suis devenu accros à ce produit typiquement Bruxellois, au goût délicieusement suret!

S’il est bien un événement incontournable pour les amateurs avertis, il s’agit de la quintessence brassicole organisée annuellement par une institution Bruxelloise, la brasserie Cantillon !
Environ 500 privilégiés avaient réservé leur place pour cette promenade-dégustation au sein de l’antique brasserie.

< >
cuve

Sur place, on pouvait goûter à l’ensemble du vaste spectre des produits Cantillon. On y retrouve évidemment le fameux lambic, à la base de la gueuze ainsi que le traditionnel Faro. Les bières aux fruits étaient également bien présentes, les classiques Kriek ou Framboise à base de fruit frais, leurs versions extra, ‘Lou pépé’, avec encore plus de fruits et puis aussi quelques associations un peu plus étonnantes, avec des abricots ou des raisins!
Loin d’être figés, les produits de la brasserie évoluent sans cesse, c’est un véritable plaisir que d’écouter Jean nous parler de ses projets. Chaque année, il a pris l’habitude de produire une ‘Zwanze’, un mariage inédit entre le lambic et un autre produit plus inattendu. Cette année, il s’agissait par exemple de rhubarbe. Il se murmure que les fleurs de sureau pourraient être à l’honneur l’année prochaine.

bouteilles

Pour ne rien gâcher, chaque bière était accompagnée d’une petite bricole à grignoter! Je passe rapidement sur le mariage parfait entre Faro et Spéculoos pour m’attarder un peu sur le pottekeis! Bruxellois d’adoption, je n’avais pas encore eu l’occasion de le déguster. Ce fut une révélation! Mélange entre fromage blanc et fromage de Bruxelles (ettekeis), dépêchez vous d’y gouter, le véritable ettekeis est en voie de disparation…

Tout aussi surprenant, les nombreux parallèles possibles entre la production de la gueuze et du vin. Tout comme le jus de la vigne, le lambic est également vieilli en fût de chêne. Une gueuze est également le résultat d’un assemblage savant de plusieurs lambics. Finalement tout comme une bonne bouteille de vin, une bonne gueuze bonifie en vieillissant! En cave, elle peut se conserver plus d’une vingtaine d’années!!

Je vais faire mes stocks, rendez-vous dans 20 ans…

Ce billet a été proposé par djinn. Vous aussi, proposez un article à bxl.blog ! < >

5 COMMENTS

  1. hors sujet : la premire photo est refaire avec un reflex et en pose longue. pile poil au mme endroit. comme a. juste pour les couleurs. :)

  2. Je suis entirement d’accord! Toutes ces photos sont refaire (surtout cause de la grosse trace de doigt sur l’objectif) mais le but premier de la visite, ce n’tait pas de faire de la photographie! ;-)

  3. Excellent! Ma premire Cantillon a aussi fini dans l’vier…
    Maintenant j’en ai toujours une caisse dans ma cave (c’est une bire de garde!). Et je m’offre ce plaisir de temps autre.
    J’adore la comparaison avec le vin. Avant de lire ceci, j’y avais souvent pens. Une bonne gueuse est un produit artisanal, dont le got n’est jamais identique d’une bouteille l’autre ou d’une anne l’autre! Elle se dguste donc comme un vin et chaque bouteille est une surprise.
    A faire dcouvrir donc!
    Attention, pour ceux qui veulent dcouvrir cet ovni du paysage brassicole, pensez chambrer votre gueuse! Elle sera bien meilleure.

LEAVE A REPLY