ArtBrussels : La déception

9
1616

ArtBrusselÃ?a n’est pas comme si je n’avais pas été prévenue, après la lecture de l’article incendiaire du quotidien vespéral mais comme je préfère toujours juger sur pièce et qu’en matière d’art contemporain, il vaut mieux se méfier de réactions aussi tranchées, je me suis rendue à ArtBrussels, le Grand Bazar de ce qui se fait actuellement dans toutes les disciplines plastiques.

Il ne me fallut pas longtemps avant de me rendre compte que l’article n’avait pas tout faux! Alors que l’année dernière, j’étais rentrée fourbue mais d’excellente humeur après toutes les découvertes que j’avais faites, cette année, je retournais fatiguée mais pour cause de grosse crise d’ennui. Pire: les seules Å?uvres dont je me souvienne l’étaient parce qu’elles m’avaient marquée par leur laideur ou leur simplisme. Un sentiment d’uniformisation étrange alors que les galeries étrangères étaient plus nombreuses que les belges!

Alors? La faute aux galeristes qui manquent d’audace dans le cadre d’une foire qui, évidemment, est tournée plus vers la vente que vers l’avant-garde?

Un effet pervers de la mondialisation qui arrive à aplanir les particularités même dans le monde l’art?

Car il en faut du courage pour trouver des pépites perdues dans des stands qui offrent à boire et à manger, un vrai brol! Pour tout dire, j’ai du abandonner après avoir parcouru l’espace dédié aux jeunes galeristes.

La déception de la saison!

ArtBrussels <> < > se déroule aux Palais 1 et 3 du Heysel jusqu’au 21 avril

SHARE
Previous articleEntendu à Bruxelles
Next articleBruxelles instantanée 9
Mélissa est Bruxelloise d'adoption depuis de longues années. Monomaniaque de son quartier (Dansaert/Ste-Catherine), on dit d'elle qu'elle ne traverse le Boulevard Anspach que pour travailler. Calomnies! Elle se bouge les fesses quand un nouveau bar vient d'ouvrir.

9 COMMENTS

  1. Cela ne m’tonne pas: c’est une foire, pas une exposition, et pour moi le fait qu’elle se passe au Heysel, tout comme le Salon de l’Auto et Batibouw, en est peut-tre l’un des paramtres. Je te conseille par contre d’aller iMAL (30 quai des charbonnages, 1000 bxl) voir le Off « HolyFire » consacr aux arts numriques. On y expose deux pices. Le site: http://www.imal.org/HolyFire/

  2. Boh, y’avait du bon, perso j’ai trouv 2-3 trucs qui me plaisaient en fouillant un peu dans les coins. Ca faisait 3 ans que je n’tais plus all donc je peux difficilement comparer l’anne prcdente…

    Par contre j’ai pas trs bien compris ce que foutait un Klein dans tout ce brol.

  3. Ce que je prfre Art Brussels c’est le bribes de dialogues qu’on peut capter aux hasards des alles :) Sinon, aussi un peu du cette anne, pas assez de varit mon got et toujours aucune place au graffiti (alors que certains artistent ont vraiment leur place dans une galerie!). Point positif: il y a de plus en plus de photographie et a a fait plaisir :)

  4. Le vernissage est l’occasion d’assister au championnat de Belgique des tenues de cocktail. Mention spciale la propritaire d’une jupe dore. Sinon les bas fuchsia avaient l’air dans la vibe…

  5. Bien vu Greg, c’est exactement ce que je me suis dit quand j’ai entendu avec un frot accent francais « … mais son style est trs dorures facon mille et une nuit, d’ailleurs quand il est pass nous chercher l’aroport de Dubai avec sa Rolls… »

    Ah, les sandwichs taient un peu secs aussi.

  6. @Pixel: a devient clairement trop paillettes ce truc, je suis vraiment content de pas avoir dbours 15euro…Chaque anne on reoit des invitations et on y va, et chaque fois je suis un peu plus du. Dommage :(

  7. Mmmh, moi j’ai bien aim. Le plus dur est de rester ouvert et attentif pour se laisser toucher par les quelques oeuvres qui nous correspondent. Les gens sont parfois un peu pnibles, mais il y a aussi bcp de bons belges comme nous ;) Je vais essayer de remettre la mains sur 2-3 dcouvertes de cette anne que j’ai not sur un coin de papier…

    Et puis c’est toujours mieux que Batibouw non ?

  8. Art Brussels… c’est un vernissage mais avec plus de monde et plus de plastique.

    L’art contemporain est victime comme pour le cinma, de son succs et laisse place plus a au marketing business qu’a l’expression.

    Parce qu’en fait qui es ce qui determine le fait que ceci ou cela soit de l’Art ?

    C’est l’instance reconnue comme une gallerie ou un muse, et l’artiste qui a le plus grand CV peut bien vendre ses ‘oeuvres’.

    Les graffeurs agissent comme les pti ralisateurs qui prennent leur cam DV et mettent leur films sur youtube.

    Mme si le MoMa ou Pompidou commencent a s’y interesser, c’est pas pour tout de suite, mais ca va venir.

    les foires deviendront de plus en plus barbante et les acteurs dans le trip 2.0 seront beaucoup plus puissant dans quelques annes !

    Longue Vie a l’oeuvre inconnue des Art Brussels des graffeurs comme ZEVS, Banksy ou mon petit frre !

    Le palais de tokyo n’a qu’a bine se tenir…

    message d’intert gnral du M :)

LEAVE A REPLY