Rate pas l'A.R.T #11 – Quelques réflexions autour des événements

1
1795

De la puissance des mots

Des mots qui coulent d'un cerveau par la bouche. Des mots qui font sens. Des mots qui s'impriment au fond de ta cervelle qui y mettent une graine : de réflexion, d'ouverture, ou d'imagination.

Les mots ont un pouvoir. Ils sont capables s'ils sont prononcés au moment opportun, au moment pas forcément attendu, ils sont capables, les mots, de destituer des dictateurs fous de pouvoirs. Il est possible, avec des mots bien choisis, de changer des mentalités, de modifier profondément des sociétés entières et de donner du pouvoir aux minorités.

C'est pour cela que j'écris. Des agendas. Des articles. Des lettres à mes amis.
C'est pour cela que je lis. Des articles, des statuts sur Facebook. Des contrats.

Certains se moquent des révolutions actuelles à coup de 'tweetâ?, de blogpost et pas toujours dans la rue.

Le pouvoir est entre mes mains au moment où je tape ces quelques lignes sur l'écran.
Si cela n'avait aucune importance, si cela ne changeait rien, on n'essayerait pas d'empêcher certains de s'exprimer. La répression a toujours été plus forte à l'encontre des mots qu'à l'encontre de tout crime auquel tu puisses penser. Les tortures les plus cruelles, les plus imaginatives ont été inventées pour soutirer des mots ou pour empêcher quelqu'un de parler.

Mais les mots sont à user avec sagesse… ils peuvent être l'arme de destruction du mal, mais il peut aussi au passage blesser les agents du bien.

Warrior Poet! Reading with Wisdom, la Chocolaterie, mercredi 30 janvier 2013

De la trop grande visibilité des invisibles

Ainsi donc certains, jusque dans nos contrées, battent le pavé pour mieux discriminer.
Pendant longtemps, être homo était classé dans les maladies. A soigner, à interdire, honnir, ressentir la honte. Cet élan contre nature devait être combattu ! Il ne fallait pas que les homos prolifèrent, eux dont les amours, par nature, sont stériles… Quelle étrange peur.

A lire les actualités de nos voisins, il semble que les temps n'ont pas changé. Le Français aime toujours rouspéter contre tout, contre rien, contre le droit d'un autre d'obtenir quelque chose qui ne changerait rien à la vie de celui qui combat le droit. Etonnant peuple qui laisse par ailleurs ses plus démunis se faire expluser en plein hiver, sans que cela ne suscite beaucoup d'émotion. Si ce n’était pire chez nous, il y aurait de quoi beaucoup discuter !

Les homos ont acquis une grande visibilité et leur droit sont (enfin) au coeur du mouvement démocratique. Les invisibles d'aujourd'hui ont d'autres formes et d'autres problèmes.

Les Invisibles, Actor's Studio

D'un hiver trop bouillonnant

Le printemps arabe ne finit pas de faire parler de lui. Les pays bouillonnent d'une fièvre politique, si pas toujours démocratique. De nombreux combats restent à mener, des libertés sont encore violées chaque jour et l'Islam prend ses aises, tirant la couverture à elle, au détriment du droit des femmes, de la liberté d'expression, et de bien d'autres concepts oubliés.

Les nouvelles ne sont pas bonnes, mais les périodes faisant suite à une révolution sont par essence toujours plus déstabilisantes et plus sombres que les événements déclencheurs. Il ne faut pas perdre espoir. D'ailleurs, cette année 2013 voit la sortie du premier film Saoudien jamais produit. Et il est réalisé par une femme !

Les temps changent, comme l'eau qui passe de la glace au bouillon le temps d'une cuisson…

Les Bouillonnantes tunisiennes, Bouillon Kube, Jeudi 31 janvier 2013

Des autres événements dont je n'ai pas pris le temps de réfléchir plus avant

Jeudi soir, du jazz au Tales qui prend sa place dans l'agenda bruxellois et reçoit le K'Hawah Jazz Band

Vendredi 1er février 2013, nous sommes encore au coeur de l'hiver, ce qui n'empêche personne d'aller à un apéro : il est en intérieur avec musique et massage au programme, c'est donc difficile de lui résister.

Apéro accoustique, Centre d'écologie urbaine,

Les fous de cinéma crieront en coeur 'Kino on s'en foutâ? au ViaVia Traveler Café

Ils y découvriront les nouveaux courts métrages et oseront même participer à la réunion de production juste avant la projection !

Samedi 2 février 2013, c'est la Journée 2F, Maison de la Création. Actions citoyennes tout en amusement et en détente. La révolution ne doit pas toujours faire des morts et des blessés.

253x360.flyerrecto2f

Lundi 4 février 2013, on continue en poésie à l'Espace Senghor avec une Jam Poétique / Micro ouvert.

Yelyam

Pas envie de rater l’article de la semaine ? Inscris-toi à la liste de diffusion !

*

Email Format

1 COMMENT

  1. Bonjour,
    Je vous prie de m?excuser. Je n?ai malheureusement pas trouv comment vous contacter autrement que par commentaire.
    Je souhaitais vous faire dcouvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.
    En esprant que le concept de Paperblog vous titille, n?hsitez pas me contacter pour toutes questions ou renseignements…

LEAVE A REPLY