A l'ombre des mastodontes

2
2910

Ma curiosité est insatiable et Bruxelles regorge d'activités, de lieux et surtout de personnes ayant des initiatives souvent spontanées.

J'essaye de rester au courant de tout ce qu'il se passe, en-dehors des sentiers battus de la grande information.

Je sais qu'il y a ce grand événement sportif qui entame les quarts de finales. Je connais par coeur ce week-end du 21 juin qui joue les prolongations afin de fêter cette forme d'art sans qui aucune fête ne pourrait exister.

Mais je me suis dit que je parlerais de tout, sauf de ça et j'ai consciencieusement annulé de ma liste des possibles activités tout événement dont le titre comportait les mots 'Fête de la Musiqueâ? ou les bars présentant l''Euro 2012â?.

Pour me pencher sur ce qui existait à l'ombre de ces mastodontes….

Suis-moi et allons à la découverte d’une manifestation de cyclistes nudistes, d’un festival de fanzine underground ou de deux festivals (gratuits) de l’autre côté du Canal !

Et plein d’autres choses…

Jeudi 21 juin 2012

C'est typique : il y a toujours ce trop grand nombre d'endroits archi connus, archi réputés, à coté de chez soi et où pourtant on ne met jamais les pieds.

Combien de fois suis-je donc passée devant le Musée d'Ixelles ? Ouvert, fermé, de jour comme de nuit.

Peut-être devrais-je profiter de l'exposition Pop Up dont le vernissage est ce soir pour enfin m'y rendre avec dans l'idée que le nom induit une non-durée, comme ces magasins éphémères qui poussent à travers la ville.

Et à coté de cela, il y a toujours l'organisation dont tu ne rates pas un événement, ou presque… et ce même si tu n'avais pas prévu spécialement de t'y rendre… Le mouvement de ton milieu t'y amène assez naturellement.

Dans mon cas, c'est la Brussels Art Factory qui joue ce rôle. C'est vrai que j'ai de la sympathie pour quelques uns des artistes qui y ont leur atelier.

Pourtant, je dois avouer que le travail de beaucoup des artistes en résidence là ne me touche pas.

Je trouve qu'il manque parfois de maturité, et il est clair que certains n'atteindront jamais un niveau remarquable, tandis que d'autres, qui ne me touchent pas beaucoup plus, surferont sur un succès 'marketingâ?. Et enfin, il y a ceux, les quelques uns qui ont un vrai talent. Surtout parmi les photographes.

N'y vois aucune médisance de ma part dans ce paragraphe, c'est une réalité qui tient à divers éléments : d'abord le fait que la proportion de personnes vraiment talentueuses est souvent faible, mais cela ne doit en aucun cas empêcher celui qui veut s'exprimer par le biais de l'art de le faire.

Ensuite, la BAF accueille des artistes de tous bords et de tous niveaux : certains sont des amateurs, sans autre ambition que d’y trouver quelques mètres carrés pour travailler en-dehors de chez eux, d'autres sont des confirmés qui veulent vivre de leur art.

Ce qui m'intéresse dans ce lieu, au fond, et que je trouve beau, c'est l'énergie qu'ils y consacrent tous.

Ce soir, ils s'associent avec le Potemkine voisin afin de présenter Solstice, performances et présentations dans le café et dans le Parc de la Porte de Hal

Et puis ici, typiquement le genre d'activité qui me plait : une troupe d'amateurs (qui s'appelle d'ailleurs la troupe des Zamateurs) décide de jouer la pièce Cuisine et dépendances dans une vraie cuisine, d'un appartement (21, 22 et 23 juin).

Vendredi 22 juin 2012

La micro-édition de fanzine est bien vivante et elle le prouve en se présentant à ce 38ème Grand Souk au Fanzine (du 22 ay 24 juin), qui est le festival underground annuel du fanzine et de la micro-édition du Bunker (un ciné-théatre à Saint-Josse).

Evénement incontournable pour les mélomanes, ce vendredi soir c'est le Jazz Jette June.

Pour t'en parler, j'ai versé dans la facilité et le plus utile. Facilité pour moi puisque je me suis contentée de copier/coller le message que Daniel L – grand mélomane de jazz – m'a envoyé à ce propos. Utile pour toi, car il ne fait aucun doute que Daniel en parle mieux que moi :

'Certes plus petit que le Jazz Marathon, il offre une ambiance très conviviale, « villageoise ».

Après une mise en condition avec le Brass Band « Alimentation Générale », vous vous disperserez dans les nombreux bistrots pour vous (re)plonger – pour une fois – dans le jazz traditionnel, lequel avouons-le, était faiblement représenté au Jazz Marathon.

Bien sûr, il y a toujours les puristes du jazz moderne, mais il est bon (je trouve) de pouvoir de temps en temps, faire un « retour aux racines ».

Comme coups de coeur, je pointerai :

1) Ivory Druss § His Sharp Keys (= Druss Lecomte ou encore : Babs …) qui seront un bien meilleur environnement pour nous offrir un meilleur Boogie-Woogie qu’à l’Hôtel du Sablon (chic et cher) où ils devaient jouer « la pédale sur le frein ».

2) Pour un retour aux sources des plus authentiques, vous irez voir le Louisiana Dixieband , qui chaque année, avec ses instruments « primitifs » (banjp, tuba, washboard …) se donne du plaisir (= vous donne du plaisir), avec une sacrée dose d’humour et de bonne humeur.

3) Enfin, dans la tradition, nous aurons à nouveau les Dixie Boys Band qui savent swinguer et (re)créer l’ambiance des années 20-30 à l’époque où tout a commencé.

D’autres styles seront présents, par ex.Groovemachine (Jo Gola) qui « a fait un malheur » chez Georgette lors du Jazz Marathon, avec sa Soul Music.

Les amoureux de l’afro-brésilien iront (re)voir Madrugada (Laurence Kabatu) qui a enchanté le public au podium du Sablon.

Et, ne pas oublier Tuur Florizoone / Didier Laloy au Rayon Vert, mais je suppose qu’en gens avertis, vous les aviez déjà inscrits dans votre petit carnet.

Voilà … je vous ai donné mon avis, mais les goûts ne se discutent pas.

Alors, cherchez! balladez-vous! et certainement, vous découvrirez !â?

Pour info, le festival se termine un peu avant minuit, ce qui devrait poser un peu moins de problèmes pour rentrer en transports en commun depuis la lointaine Jette…

Au niveau sortie, j'ai jeté mon dévolu sur la soirée Holger w/ Prosumer au Bazaar et surtout sur 22 tracks 1st Anniversary au Beursschouwburg, qui verra pas mal de très bons DJ's belges de tous horizons musicaux aux platines, et ce d'autant que 22 Tracks est un site reprenant les sélections de ceux-ci, et lancé à Bruxelles il y a donc un an, et qui contient également une sélection de DJ's d'Amsterdam et de Londres…

Samedi 23 juin 2012

Je vais à présent te parler de cette petite manifestation bien sympathique qui en est lancée chaque année à Bruxelles, depuis 205.

Elle est lancée, entre autres, par Jérome 'Naturelâ? (de son vrai nom Jolibois) ce militant écolo est assez connu des soirées à Bruxelles puisqu'il a un look particulier : il porte des jolies baskets. Et c'est tout. Pour le reste, il nous fait l'honneur de mettre sous nos yeux son corps dans toute sa splendeur, bijoux de famille compris. L'accueil qui lui est réservé est en général sympathique, voire indifférent. La Belgique n'est pas à une loufoquerie près…

Samedi, donc c'est la Cyclonudista à 15h dont le départ se fera depuis le Square Frère Orban (attention au changement par rapport à ce qui a été initialement prévu et indiqué dans la vidéo). Je n'ai pas trouvé le trajet, pour l'indiquer aux curieux. Note que si tu veux faire du vélo et te joindre à cette petite bande joyeuse, tu n'es pas obligé d'être à poils… déguisement ou peinture sur corps, c'est bon aussi !

Autre genre, autre heure, un championnat â?¦ de Beatbox ! C'est le B4B Belgian Cup 2012 au Magic Mirrors et la vidéo d'introduction devrait expliquer mieux que moi de quoi il retourne :

J'ai souvent la question 'où sont les soirées dub'n'step ? Il y en a plusieurs, pas forcément tous les week-end… suffit de s'inscrire sur la page de l'organisateur de la soirée dont je donne le lien pour ensuite rester informé. Cette semaine, il y en a une à Tours & Taxis, c'est la Blackout Belgium.

Il y a aussi la soirée Open the Box chez Mr Wong, qui en est à sa troisième édition et je n'avais pas remarqué les deux premières ! A découvrir donc, il y a 54Kollectiv et Geoffroy Mugwump (des sirées Leftorium) donc cela ne devrait pas être bad si tu es friand de ce type de musique !

Dimanche 24 juin 2012

Oublie un peu le sud de Bruxelles et ses événements dans un parc du dimanche qui reviennent chaque semaine à force de sponsors, mais sans réels projet, programme à présenter.

Viens avec moi… on ne prendra pas le tram 33, mais le métro vers Simonis.

Pour une fois on prendra celui qu'on veut, sans risque de perdre trop de temps : Elisabeth ou Léopold…. Le métro fera son petit tour et nous lâchera toi et moi au milieu des fauves, de ce quartier réputé mal fréquenté.

On se prendra par la main, je serrerai la tienne très fort, mais pas parce que j'ai peur… juste une excuse pour me rapprocher de toi. Et le plaisir d'un contact humain au milieu de la foule…

On marchera sans se perdre, car la Basilique sera notre boussole. Devant elle, le Parc au nom vieillot d'Elisabeth….

On y passera l'après-midi et même le début de la soirée : on fera un tour du parc, guidé, on écoutera de la musique, on pique-niquera et même j'oserai raconter mes folles histoires d'amour du passé à une drôle de machine qui me rebalancera le tout dans une forme inédite et musicale…

On se fera plaisir, on y découvrira de nouvelles têtes, des gens inconnus de tous les âges, parlant toutes les langues…

On aura l'impression d'être en vacances dans une autre contrée. On rentrera ensuite, bras dessus, bras dessous, avec l'envie d'y retourner bien vite et on saluera notre chance car ce bien vite sera le week-end suivant… !

Ce sera notre beau dimanche au Plazey Festival dans le Parc Elisabeth (aussi le 30 juin et le 1er juillet)

Et je t'entends déjà me dire qu'il y a d'autres chouettes choses à faire, moins loin : à Saint-Josse pour le Bourbon Street pour l'inauguration de la nouvelle rue Potagère. C'est vrai que ses 'Parade musicale de parapluies colorés d'un New Orleans Josse Band et pluie de bonbonsâ? donnent envie…

Lundi 25 juin 2012

Rien.

Ou plutot un événement privé mais dont je peux te parler.

C'est la fin de l'aventure Ultragonzo 2.0, alors on va boire un pot et debriefer…

Dès le lendemain, tous les articles et les très nombreux commentaires laissés durant ce mois, seront effacés.

Sinon, le lundi c'est jour de cinéma aussi : le dernier film que j'ai vu c'est 'On the Roadâ?, il passe au Vendôme et à l'UGC Toison d'Or.

Au programme : beaucoup de drogue et d'alcool, du sexe aussi et la route ainsi que la poésie qui a marqué les années beatnicks. Le film est un peu long et l'histoire ne m'est pas forcément sympathique en elle-même, le personnage de Dean Moriarty (en réalité Neil Cassady) semble avoir été un fameux séducteur sans beaucoup e scrupules, qui a réussi à charmer durablement Allan Ginsberg et Jack Kerouac, leur inspirant moult romans et poèmes autour de lui et de leur vie à ses cotés.

Mais ces deux-là sont de talentueux écrivains et le film laisse une place à leur texte également, alors pourquoi ne pas aller le voir ?

Mardi 26 juin 2012

Ca y est : les enfants sont en vacances. Avant l'éventuel départ : ils pourront aller se faire tirer le portrait devant la Maison communale de Saint-Josse, au Labo Photo pour les récupérer en septembre.

Les grands peuvent aussi se coller à l'exercice !

La Centrale électrique change de nom et s'appelle à présent la Centrale for Contemporary Art, qui a l'avantage d'expliciter de quoi il retourne, < > mais le gros désavantage de ne pas garder ce nom que j'aimais bien.

Ce mardi est le vernissage de la première exposition sous cette nouvelle appellation. Mindscape, (18h vernissage, expo jusqu'en Septembre).

Nul doute, quant à moi, que je me rendrai aux Apéros du numérique à La Bellone (20h), organisé par la Maison des Auteurs dans ce lieu magnifique qu'est la Bellone, pour une conférence autour de la littérature et du numérique. Y seront présents, d'ailleurs, les fondateurs de la maison d'édition électronique 'OnLitâ?, ainsi que le libraire de 100 papiers, située sur la magnifique avenue Louis Bertrand.

Mercredi 27 juin 2012

Avec l'été, c'est la saison des films en plein air qui réouvre !

Sur le piétonnier Madou, il y a le film Welcome

Et je termine comme j'ai commencé avec le truc où je ne parviens jamais à aller : le Festival Out Loud! au Beursschouwburg, qui présente ce soir le documentaire Turning..

Yelyam

2 COMMENTS

  1. Bien , flicitation pour ton temps et tes infos, travail toujours remarquable qui
    mrite ce petit post pour t’encourager *sourit*
    Pour ma par je rate pas le jazz tour a jette .. c’est une commune qui a mes petits coup de coeurs.

    a bientot pour d’autre fait .. hors sentier ;))

  2. Oh merci pour le message d’encouragements !!!

    (et je vais donc – enfin – dcouvrir le jazz jette june !)

    A bientt,

LEAVE A REPLY