Entendu à Bruxelles : Moi, c’est Hélène !

1
1489

Ce mois de mars a été somme toute bien printanier. Il paraît même qu’il a battu tous les records d’ensoleillement. Le temps est donc parfait pour se faire les premiers barbecues, les premiers pic-nics et évidemment les premières terrasses.

Avec le beau temps sont aussi revenues les tenues plus légères – pas trop non plus mais quand même -, la bonne humeur et tout et tout…

Un jour de la semaine où il faisait agréable, j’étais assis à une petite table pas loin de la place Saint-Géry, buvant un thé à la menthe et devisant sur divers projets pour l’été. Deux charmantes demoiselles sont passées devant nous. C’est alors que mon compagnon de tablée – je tairai son nom par respect pour sa vie privée -, s’est écrié :

– « Salut Christine » !
– « Moi, c’est Hélène !! », répond la jeune fille d’un ton sec, limite méprisant (genre : après cette soirée que nous avons passée à deux, tu ne sais même pas comment je m’appelle : SALAUD)

Evidemment, solidarité masculine oblige, j’ai éclaté de rire ! Mon compère a bien essayé de rattraper le coup. Rien n’y fit.

L’histoire aurait pu s’arrêter là…mais non.

Deux minutes après, il appelle une copine commune pour lui demander un renseignement pour nos potentiels projets de l’été.

– « Allô Esther ? »
– « C’est qui ? », répond-elle sans motivation aucune.
– « Ben, c’est moi. Roger » (prénom d’emprunt)
– …
– « Mais si, Roger qui travaille tout près de ton bureau… », hilare.
– …
– « Allez déconne pas, tu vois bien celui du magasin, là. Tu viens souvent. On rigole bien à deux… », l’air agacé.
– …
– « Bon, j’ai besoin d’un renseignement pour cet ét?, ajoute-t-il avec quelques questions.

Mais au bout d’un moment :

-« T’es quand même bien Esther qui bosse chez … ? », demande-t-il.
– …
– « Ah non ???? Euh, désolé !!! »
– Tûût tûût tûût !

De nouveau éclat de rire total…

Le pire, c’est qu’il ne sait toujours pas à quelle Esther il a bien pu passer ce coup de fil.

Esther si tu nous lis, fais signe. #oupas ;-)

1 COMMENT

LEAVE A REPLY