Entendu à Bruxelles: le monde

12
1858

« Tu connais des belges, toi ? »
Question d’une connaissance polonaise, habitant dans le quartier Européen. Elle expliqua qu’elle avait très rarement rencontré des belges à Bruxelles.

Dans les transports en commun ou en rue, ca ne fait plus sourciller d’entendre toutes sortes de langues – ça devient même un jeu: de quel origine s’agit-il ? Danois ? Portuguais brésilien ? Lingala ?

Personnellement, je trouve ça intéressant, et même agréable d’avoir une capitale aussi cosmopolite. En même temps, j’ai l’impression qu’il y a parfois un peu trop peu d’intéraction entre les communautés.

La question aux bruxellois est donc plutôt: « Tu connais un immigré, toi ? » < >

12 COMMENTS

  1. je frquente pas mal les interprtes du parlement europen et de la commission et ils sont souvent « enthousiastes » l’ide de rencontrer un autochtone :-) (je me souviens d’un « what, you’re dating a real belgian??? that’s great!!! ») … en fait pour la plupart des gens du milieu expat ils bossent tellement qu’ils n’ont pas normment de temps pour rencontrer des personnes « en dehors » :-) sinon le fait de parler une langue « trangre » ne signifie pas qu’on soit tranger, il peut s’agir de la langue d’origine pour les (descendants d’) immigrs (au sens large) qui utilisent le franais comme premire langue ou comme langue vhiculaire Bxl (en ce compris donc dans les transports en commun :-p )… et euh, a veut dire quoi « des belges pur souche » (ascendance quel degr?)

  2. tu as raison videmment, le ‘pur souche’ est malhabile. Je vais le retirer.

    Par contre, c’est peut-tre normal mais je trouve qu’il pourrait y avoir plus de rencontres entre les commmunauts de Bruxelles (je ne parle pas des communauts europennes mais les ‘quartiers’).

  3. C’est vrai que a manque de rencontres tous azimuts, bien qu’il ya ait depuis quelques annes un fort mouvements de ftes de quartier et de rencontres entre voisins (PAS le truc « organis » par carldemonmachin et sponsoris par le supermarch croisement, les vraies ftes de quartier)… ce qu’il ya c’est que a reste souvent au niveau du quartier (sauf des gros vnements genre « volders en fte » ou la zinneke!)… peut-tre qu’en relanant des derbys USG-Daring…

  4. Quand on est en course vers la richesse et le confort (comme presque tout le monde) on n’a pas le temps de sympathiser avec plus pauvre que soit, c’est tout. Ca vaut pour Bruxelles comme pour New York ou Douala.

  5. J’habite dans un quartier multiculti depuis plus de 10 ans et mon impression est que tout le monde se dteste cordialement; les arabes ne savent pas saquer les noirs qui n’aiment pas les roms qui hassent les asiatiques.

    Tous gaux dans la connerie, quoi.

    Pour rpondre la question: bien sr que je connais des immigrs; mais je sens bien que tout le monde, belges de Belgique ou d’ailleurs, vit recroquevill dans sa bulle ethnique.
    Moi y compris.

  6. Ben … Je me pose presque la mme question que ton amie polonaise …
    Pourtant, suis mme pas de Bxl ..

LEAVE A REPLY