Entendu à Bruxelles

9
1581

En salle de réunion un français, un belge francophone et six belges néerlandophones.

Le français : « Vous m’excuserez, mais ma première année en Belgique ne m’a pas encore permis d’apprendre le néerlandais. C’est un problème si on tient la réunion en francais ? »

Un des six néerlandophones : « Ca nous dérange, on passe au vote ? »

Hilarité néerlandophone.

9 COMMENTS

  1. Merlin, faut prendre a au second degr hin, jpense que justement a a dtendu l’atmosphre :)

  2. Franchement, les gars, vous ne voyez pas que vous tes en fait en train de focaliser sur un esprit anti-flamand qui se dveloppe depuis nombre d’annes, de dcennies, en partie francophone de notre pays? En tant que billingue d’origine flamande, je suis choqu de jour en jour d’entendre de simples francophones sortir des propos, mais alors carrment extremistes contre la population flamande! Vous tes en train de critiquer vos frres de choses que les mdias vous font gober, eten masse, en plus! Honte vous les gars! Apprenez le nerlandais comme il faut, et, lorsque vous le maitriserez assez bien, vous verrez que vos points de vue changeront galement! Je ne nie pas l’arrogance de certains politiciens flamands, mais en Wallonie, on est carrment sous une influence anti-flamande! Dans d’autres pays, l’histoire nous montre qu’on a commenc des guerres comme ! Imaginez-vous! Rendez-vous compte de ce que vous faites! Ceci n’est pas une fiction, pas du tout!

  3. C’est cocasse que t’adressant une communaut de blogueurs bruxellois, Issh tu ne penses pas leur parler de leur ressenti… sauf considrer que Bruxelles est en Wallonie.

    Cette jolie pomme de discorde, centre du Royaume et du continent, terre multilingue et dernier bastion du compromis communautaire malgr tout, n’a toujours en terme de respect de l’autre aucune leon recevoir.

    La radicalisation et le manque d’humour est au demeurant aussi insupportable que l’abus de points d’exclamation.

LEAVE A REPLY