« Plaisirs d’Hiver », malheurs divers

4
2206

En sortant du métro Sainte-Catherine qui, déjà, ne respire pas la joie, je débarque dans un faux monde. La fake news du plaisir, l’imposture du loisir bon enfant. Bref, j’ai pas aimé ces « Plaisirs d’Hiver ».

J’en peux plus les gars !

J’ai mal à ma Place sainte, Catherine !!

J’ai mal à ma Bourse, ouille !!!

J’ai mal à mon piétonnier !!!! (ndlr – placement produit pour Mateusz)

« Plaisirs d’Hiver » mon cul, ouais. #WinterProut même.

La deuxième phrase du site de l’événement (finement décoré par une neige électronique) donne le ton : c’est long comme un anaconda, ce marketing-boudin sonne faux.

« L’ambiance feutrée et joyeuse des Plaisirs d’Hiver enveloppera les visiteurs venus de toute part : lumières féeriques en provenance du Grand Nord (ndlr – ahahahaha), activités culturelles et ludiques, mets gourmets, idées cadeaux originales (ndlr – ahahahaha), et nouveautés (ndlr – efface !), attendent les visiteurs pour des moments de partage inoubliables. »

Un marché feu d’artifices de toc : de l’authentoc.

Photo schief, c’est voulu.

Tout pue, tout suinte, tout exsude le faux sur ce marché contrefait.

Admirez ces cabanes à la queue leu leu, comme des cellules de faux bois, avec des guirlandes cheap, du tapis rouge bruni par la boue, ces toiles blanches sur tous les toits (LA NEIGE !!!).

Cette musique de Noël (bel oxymore). ET MERDE QUOI, NE MASSACREZ PAS « LAST CHRISTMAS » de George Michael !

Qui prendra du plaisir ?

Non mais franchement, qui va acheter ces babioles juste bonnes à décorer votre cave moisie ?

Cela fait peur aux oiseaux, ça ne fait pas rire les enfants

Qui va claquer son fric pour acheter des objets réalisés sans doute par des enfants pour des salaires de misère ? Heureusement pour ces derniers, ils n’auront jamais l?occasion de saluer ce Père de Noël de pacotille, cette ordure.

Qui veut déguster cette boisson infâme qu’est le VIN CHAUD ? Encore heureux qu?il ne soit pas bleu?

Qui peut se risquer dans cet enfer olfactif sans subir les effluves écoeurantes de churros, tartiflette, quiche, gambas portugaises et autres sandwichs au thon ? Ce tour du monde culinaire de la tartufferie me donne la nausée.

Un ours brun (LOL bis)

Ce n’est pas les ketches de Bruxelles, c’est la quiche du mauvais goût.

Heureusement, toutes les fêtes commerciales se consument. ((ndlr – partage si t’as compris)

Vivement le 7 janvier prochain.

Cela dit : bonnes fêtes à toutes et à tous, dans le respect et la paix de chacun et chacune. Pour ceux qui aiment les belles histoires de Noël, lisez ceci.

4 COMMENTS

LEAVE A REPLY